•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle olympique

La Canadienne Marielle Thompson médaillée d’argent en ski cross

Une skieuse canadienne en plein vol au dessus de la piste de ski cross.

Courtney Hoffos en action aux Jeux olympiques de Pékin

Photo : Getty Images / Lars Baron

Radio-Canada

La Canadienne Marielle Thompson a effectué une remontée spectaculaire jusqu’à la médaille d’argent, jeudi, en grande finale de l’épreuve féminine de ski cross des Jeux olympiques de Pékin. La skieuse a ainsi remporté la deuxième médaille olympique de sa carrière, après celle en or à Sotchi en 2014.

Le défi s’annonçait de taille pour Thompson, qui s'élançait dans une finale des plus relevées sur le parcours du Parc de neige de Genting.

Après un lent départ, la Britanno-Colombienne s’est vite retrouvée en queue de peloton, mais elle n’a pas ménagé ses efforts pour revenir dans la lutte. Lentement mais sûrement, elle a effacé son retard sur le trio de tête mené par la Suédoise Sandra Naeslund.

Son acharnement a enfin été récompensé dans les derniers instants de la course.

Elle a d’abord profité de l’effet d’aspiration pour rejoindre l’Allemande Daniela Maier, avant d’effectuer un dépassement par l’extérieur dans l’avant-dernier virage du parcours. Puis, quelques secondes plus tard, Thompson a joué le même tour à la Suisse Fanny Smith, incapable de protéger son 2e rang devant l'attaque par l’intérieur.

La Canadienne de 29 ans s’est ensuite campée pour sauter jusqu’à l’arrivée devant ses deux rivales.

Je suis vraiment contente d’être sur le podium aujourd’hui, auprès d’athlètes aussi douées! Tout le monde a très bien skié et a été rapide au cours de la journée. Je savais que ça allait être une compétition très relevée, a dit celle qui voulait se reprendre après sa 17e place aux derniers Jeux d’hiver.

« Ça avait été une déception à Pyeongchang et je savais en venant ici (à Pékin) que j’allais tout donner. Je me sentais forte et préparée, ce qui n’était pas le cas il y a quatre ans. »

— Une citation de  Marielle Thompson

Notons que la triple athlète olympique a dû patienter près d’une dizaine de minutes avant la confirmation de son deuxième podium. Les officiels ont finalement relégué Fanny Smith, vice-championne du monde en titre, en 4e position pour avoir délibérément gêné son adversaire en écartant ses skis.

Chargement de l’image

La Suisse Fanny Smith a plaidé sa cause auprès des officiels après la grande finale, mais en vain.

Photo : Radio-Canada

Le tout a profité à Daniela Maier, qui a été avancée au 3e échelon, derrière la représentante de l’unifolié. Cette dernière a ainsi pu célébrer sa performance après un cycle olympique éreintant.

« Je suis fière de la résilience dont j’ai fait preuve. Les blessures au genou ont été des périodes difficiles à surmonter, mais des moments comme ceux-ci font en sorte qu’elles en valent la peine. »

— Une citation de  Marielle Thompson

La tenante du titre mondial, Sandra Naeslund, a poursuivi sa domination à Pékin. La nouvelle championne olympique a terminé première des qualifications avant de remporter facilement ses trois courses éliminatoires pour la mener jusqu'à la finale.

L’unifolié s’illustre en petite finale

Brittany Phelan, Courtney Hoffos et Hannah Schmidt étaient aussi en action. Toutes trois écartées de la course aux médailles lors des demi-finales, où elles n’ont pu finir parmi les deux premières de leur vague respective, les Canadiennes ont brillé en petite finale.

Chargement de l’image

Brittany Phelan

Photo : Getty Images / Maddie Meyer

Le temps d’une dernière course, elles sont passées de coéquipières à adversaires et elles ont une fois de plus tout laissé sur la piste. Au bout du compte, la Québécoise Phelan, qui avait été décorée d’argent aux Jeux de Pyeongchang, a été suivie de Hoffos et de Schmidt à l’arrivée. Cela a permis au Canada d’obtenir le triplé de consolation.

« C’était incroyable! Nous skions ensemble très souvent, donc ça ressemblait presque à une descente d'entraînement et ç’a aidé à me calmer un peu avant le départ. C’était vraiment plaisant et c’était une belle manière de conclure mes premiers Jeux olympiques. C’était une expérience formidable! »

— Une citation de  Courtney Hoffos

Respectivement 5e, 6e et 7e du classement final, les trois compatriotes et amies se sont ensuite empressées de se faire l’accolade, avant de retourner en bordure de piste pour observer la prestation de Thompson.

L'équipe canadienne de ski cross tentera de poursuivre sur sa lancée vendredi du côté des hommes. Reece Howden, Kevin Drury, Brady Leman et Jared Schmidt y représenteront la nation.