•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Connectez-vous pour suivre vos sports favoris

Nouvelle olympique

Les Canadiennes décrochent l’or à la poursuite par équipe

Isabelle Weidemann, Valerie Maltais et Ivanie Blondin réagissent après leur victoire.

Isabelle Weidemann, Valérie Maltais et Ivanie Blondin

Photo : Associated Press / Ashley Landis

Radio-Canada

Les Canadiennes Ivanie Blondin, Valérie Maltais et Isabelle Weidemann ont obtenu l'or à la poursuite par équipe en patinage de vitesse sur longue piste, mardi, aux Jeux de Pékin.

Elles ont profité d’une chute de la Japonaise Nana Takagi, dans le dernier tour, pour être sacrées championnes olympiques.

Le trio canadien a tenté durant toute la course d’effacer leur retard. D’une seconde au premier intermédiaire, il s’est constamment rétréci jusqu’au fil d’arrivée.

Weidemann, Blondin et Maltais ont arrêté le chrono à 2 min 53 s 44/100, synonyme de record olympique.

Il s’agit de la deuxième médaille d’or du Canada à Pékin, après celle de Maxence Parrot à l’épreuve de slopestyle en surf des neiges.

Pour Isabelle Weidemann, ce triomphe couronne à merveille des Jeux déjà productifs avec une troisième médaille à son palmarès en trois épreuves. Elle a également mis la main sur l'argent au 5000 m et le bronze au 3000 m.

Isabelle Maltais, Isabelle Weidemann et Ivanie Blondin se serrent dans leurs bras sur le podium.

Je n’ai pas de mots ! C’est surréel pour le moment. On savait que nous avions une équipe forte, qu’on pouvait se battre aujourd’hui, mais c’est incroyable pour nous, a-t-elle lancé.

Sa compatriote ottavienne Ivanie Blondin a pour sa part décroché une première médaille après des performances difficiles aux 1500 et 3000 m. Elle a fait l’impasse sur le 5000 m afin de se concentrer sur la poursuite par équipe.

Je suis vraiment fière de notre équipe, a-t-elle déclaré. Je suis chanceuse d’être à leur côté, qu’elles me soutiennent et que je puisse les appuyer aussi.

De son côté, Valérie Maltais a ajouté une deuxième médaille olympique à sa fiche, après l’argent au relais en patinage de vitesse sur courte piste aux Jeux de Sotchi en 2014.

La Québécoise de 31 ans est ainsi devenue la troisième athlète de l’histoire à remporter des médailles olympiques sur courte et longue piste, après l’Américain Eric Flaim et le Néerlandais Jorien ter Mors.

« Quand on a croisé la ligne, je ne savais pas que les Japonaises étaient tombées. Je ne comprenais absolument rien de ce qu’il se passait sur le tableau. Ç’a été une belle surprise ! »

— Une citation de  Valérie Maltais
Chargement de l’image

La Japonaise Nana Takagi a chuté dans le dernier virage de la finale remportée par le Canada.

Photo : Associated Press / Ashley Landis

Les Canadiennes avaient confirmé leur emprise sur une médaille en demi-finales en gagnant leur duel contre les Néerlandaises, qui ont remporté le bronze. Elles n'ont jamais laissé leurs opposantes les distancer, avant de prendre les commandes au septième tour.

Weidemann a pris le dernier relais et a augmenté la cadence. Le Canada a rallié l'arrivée en 2:54,96, près d'une seconde devant Antoinette de Jong, Irene Schouten et Ireen Wust, qui ont toutes remporté des médailles individuelles ces derniers jours.

Les Canadiens terminent 5es

À la suite d'une performance décevante en qualifications, les Canadiens Ted-Jan Bloemen, Jordan Belchos et Tyson Langelaar ont enregistré la 5e place au classement général.

Ils ont largement dominé la finale C avec près d'un demi-tour d'avance sur la formation sud-coréenne.

Les Canadiens ont emprunté la même stratégie qu'en quarts de finale en laissant Bloemen mener le groupe d'un bout à l'autre de la course.

Ted-Jan Bloemen patine suivi de ses coéquipiers Jordan Belchos et Tyson Langelaar.

Les Canadiens prennent le 5e rang en poursuite par équipe

Photo : afp via getty images / WANG ZHAO

L'épreuve a été remportée par la Norvège, qui a battu le ROC en finale. Les États-Unis ont reçu la médaille de bronze.

En demi-finales, les représentants du ROC ont inscrit une nouvelle marque olympique de 3:36,62 au terme de leur duel contre les Américains. Ces derniers ont d'ailleurs aussi inscrit un temps plus rapide que l'ancien record.

Chargement de l’image

Le patineur Daniil Aldoshkin après la victoire du ROC en demi-finales de la poursuite par équipe

Photo : Associated Press / Ashley Landis

Après avoir croisé le fil d'arrivée, Daniil Aldoshkin a fait des doigts d'honneur vers les gradins.

Le Comité international olympique (CIO) a indiqué être en contact avec le ROC, en plus d'avoir reçu une lettre d'excuse officielle. L'instance a également mentionné avoir vu les excuses de l'athlète sur les réseaux sociaux et ne commentera pas davantage le sujet.