•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle olympique

Deuxième médaille pour Isabelle Weidemann qui obtient l’argent au 5000 m

La patineuse Isabelle Weidemann tire la langue en épuisement après une course.

Isabelle Weidemann est la première Canadienne à remporter deux médailles aux Jeux de Pékin.

Photo : afp via getty images / ANNE-CHRISTINE POUJOULAT

Radio-Canada

Isabelle Weidemann a mis la main sur une seconde médaille en deux épreuves aux Jeux olympiques de Pékin. La Canadienne a terminé au 2e rang du 5000 m sur longue piste, jeudi, à l'Anneau national de patinage de vitesse.

La patineuse de 26 ans est passée bien près de marcher dans les pas de la légendaire Clara Hughes, championne olympique sur la distance en 2006 aux Jeux de Turin, mais Irene Schouten a simplement été trop rapide.

Avant que le dernier duo ne s'élance, Weidemann pointait au sommet du classement général. La Néerlandaise a survolé la piste avec une aisance déconcertante, comme en témoigne l'écart d'un peu moins de cinq secondes avec sa plus proche poursuivante.

Je compétitionne pour mes coéquipiers et coéquipières, ainsi que pour ma famille. De pouvoir leur offrir une deuxième médaille, ça veut dire beaucoup pour moi, a dit Weidemann.

Samedi, l'Ottavienne est devenue la première représentante de l'unifolié à monter sur un podium à Pékin en décrochant le bronze au 3000 m.

D'ailleurs, elle est jusqu'ici la seule athlète du pays avec deux médailles au compteur dans la capitale chinoise. Aux Jeux de Pyeongchang, en 2018, elle avait conclu au 6e rang sur 5000 m et au 7e sur 3000 m.

De son côté, Schouten a établi un record olympique de 6 min 43 s 51/100 pour obtenir la médaille d'or. Weidemann (6:48,18) et la Tchèque Martina Sablikova (6:50,09) ont complété le podium.

« Les deux derniers tours étaient comme une bataille, j'ai tout donné sur la patinoire. »

— Une citation de  Isabelle Weidemann

À ses cinquièmes Jeux olympiques, Sablikova repartira de Pékin avec une quatrième médaille au 5000 m, après avoir gagné l'or à Vancouver et à Sotchi, en plus de l'argent à Pyeongchang.

Chargement de l’image

Isabelle Weidemann partage un beau moment avec son entraîneur après sa performance au 5000 m.

Photo : Getty Images / Dean Mouhtaropoulos

Ivanie Blondin devait également prendre part à la course, mais l'Ottavienne s'est finalement désistée afin d'économiser ses énergies en vue de la poursuite par équipe.

Weidemann, Blondin et Valérie Maltais sont les favorites pour terminer sur la plus haute marche du podium dans cette épreuve. Les Canadiennes ont remporté la médaille d'or à chacune des trois étapes de la Coupe du monde l'automne dernier.

C'est une épreuve très différente, je suis contente de pouvoir me concentrer là-dessus au cours des prochains jours. Les filles sont prêtes à se battre et on espère livrer notre meilleure performance de la saison, a assuré celle qui tentera de quitter Pékin avec une médaille de chaque couleur.