•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Connectez-vous pour suivre vos sports favoris

Nouvelle olympique

26 médailles pour le Canada à Pékin : retour sur une récolte faste

Montage d'athlètes souriants. Au centre, un homme et trois femmes montrent leur médaille d'or

Le Canada a remporté 26 médailles aux Jeux d'hiver de Pékin, dont 4 d'or.

Photo : Getty Images

Radio-Canada

Le Canada a décroché à Pékin 26 médailles, le deuxième total de son histoire à des Jeux d'hiver (à égalité avec Vancouver en 2010), et trois de moins que le record de 29 établi à Pyeongchang en 2018. Du lot, la porte-drapeau Isabelle Weidemann et Steven Dubois en ont trois chacun. Retour sur les succès canadiens de la dernière quinzaine.


Isabelle Weidemann ouvre le bal

C’est la patineuse de vitesse sur longue piste Isabelle Weidemann qui a remporté la toute première médaille canadienne aux Jeux olympiques de Pékin.

À ses deuxièmes JO, l’Ottavienne s’est emparée de la médaille de bronze au 3000 m. Malgré un départ moins rapide que plusieurs concurrentes, elle a terminé avec force pour se frayer un chemin jusqu’au podium.

Sur le podium, elle tient sa médaille de bronze dans la main gauche et un bouquet dans la droite.

Isabelle Weidemann reçoit sa première médaille olympique.

Photo : Getty Images / David Ramos


Mikaël Kingsbury entre dans l’histoire

Quelques heures plus tard, Mikaël Kingsbury est devenu le premier bosseur de l’histoire à décrocher trois médailles olympiques en grimpant sur la deuxième marche du podium.

Le roi des bosses a offert une descente techniquement sans faille en super finale et a reçu 82,18 points. Dernier à s’élancer, le Suédois Walter Wallberg a toutefois causé la surprise en délogeant Kingsbury avec ses 83,23 points. Son temps de 23 s 7/10 est venu faire la différence.

Mikaël Kingsbury avait gagné la médaille d’argent à Sotchi, en 2014, avant d’être couronné champion à Pyeongchang.

Le skieur Mikaël Kingsbury effectue une descente à l'épreuve des bosses.

La descente en argent de Mikaël Kingsbury

Photo : Getty Images / Christophe Pallot/Agence Zoom


Parrot en or, McMorris en bronze

Quelle histoire qu’est celle du planchiste Maxence Parrot! Après avoir vaincu le cancer en 2019, le Bromontois a apporté au Canada sa première médaille d’or, à la descente acrobatique.

Parrot a brillé dans sa deuxième descente, qui a frôlé la perfection. Les juges lui ont accordé 90,26 points et aucun athlète n'a pu faire mieux.

Mark McMorris a quant à lui amassé 88,53 points à son troisième essai pour décrocher la médaille de bronze. Le Britanno-Colombien avait obtenu le même résultat en slopestyle aux Jeux de Sotchi et de Pyeongchang.

Ils portent le drapeau canadien derrière leur dos sur le podium.

Max Parrot et Mark McMorris ont réalisé un doublé pour le Canada en slopestyle.

Photo : Getty Images / Patrick Smith


Une quatrième médaille olympique pour Kim Boutin

Triple médaillée et porte-drapeau à la cérémonie de clôture des Jeux de Pyeongchang, la patineuse de vitesse sur courte piste Kim Boutin a repris là où elle avait laissé au 500 m.

Elle a terminé 3e d’une finale menée par l’Italienne Arianna Fontana.

Boutin a ainsi mis la main sur sa quatrième médaille olympique.

La patineuse de vitesse Kim Boutin est au milieu d'un virage lors d'une course.

Kim Boutin en bronze au 500 m

Photo : Getty Images / Matthew Stockman


Une médaille historique en saut à ski

Contre toute attente, l'équipe canadienne de saut à ski a décroché une médaille de bronze à l'épreuve mixte sur tremplin normal, la première médaille olympique dans l'histoire du Canada dans ce sport. Alexandria Loutitt, Abigail Strate, Matthew Soukup et Mackenzie Boyd-Clowes ont réalisé cet exploit.

Ils se tiennent par la main.

Alexandria Loutitt, Matthew Soukup, Abigail Strate et Mackenzie Boyd-Clowes sautent sur le podium.

Photo : afp via getty images / ODD ANDERSEN

Boyd-Clowes devait amasser un minimum de 120 points à son saut ultime pour espérer atteindre le podium. Il a finalement réussi un saut de 101,5 mètres et a obtenu 128,1 précieux points.

La compétition par équipe mixte a été ajoutée pour la première fois au programme olympique à Pékin.


Meryeta O’Dine décorée de bronze en snowboard cross

Dès les qualifications en snowboard cross, on a vu que la Canadienne Meryeta O’Dine avait soif de médailles à Pékin.

En 2018, la Britanno-Colombienne avait dû faire une croix sur les Jeux après avoir subi une commotion cérébrale à l’entraînement.

Cette fois, O’Dine a dominé chacune de ses vagues avant de finir 3e dans la super finale.

Elle sourit et place la médaille autour de son cou.

Meryeta O'dine reçoit sa médaille de bronze aux Jeux olympiques de Pékin.

Photo : afp via getty images / ODD ANDERSEN


Steven Dubois vice-champion olympique du 1500 m

Champion canadien en titre sur courte piste, Steven Dubois a obtenu la médaille d’argent au 1500 m à ses premiers Jeux olympiques.

Dans une finale disputée à 10 athlètes, le natif de Terrebonne a réussi à se frayer un chemin du dernier au 2e échelon en seulement un tour. Il a bien défendu cette position par la suite.

Trois patineurs au fil d'arrivée.

Steven Dubois remporte l’argent au 1500 m

Photo : Getty Images / Dean Mouhtaropoulos


James Crawford, premier Canadien médaillé en combiné

Trois jours après avoir conclu la descente au pied du podium, James Crawford a inscrit son nom dans les livres d’histoire du sport canadien. Le Torontois est devenu le premier skieur du pays à décrocher une médaille en combiné alpin.

Il a fini 3e, à 68 centièmes de seconde du vainqueur autrichien Johannes Strolz.

Il soulève les bras sur le podium.

La médaille de bronze de James Crawford est sa première aux JO.

Photo : Getty Images / Alex Pantling


Éliot Grondin 2e d’une course renversante

Dans une fin de course spectaculaire après laquelle il a fallu consulter la photo d’arrivée, le planchiste Éliot Grondin a mis la main sur la médaille d’argent en snowboard cross.

Fulgurant dès les qualifications, l’athlète de Sainte-Marie-de-Beauce a rendu sa famille très fière à Pékin. Il s’est battu jusqu’aux derniers instants face à son rival autrichien Alessandro Haemmerle.

Eliot Grondin célèbre sa performance sur le podium après avoir remporté la médaille d'argent en snowboard cross en surf des neiges aux Jeux de Pékin.

Éliot Grondin remporte la médaille d’argent en snowboard cross

Photo : Getty Images / Clive Rose


20 ans plus tard, le Canada renoue avec le podium

Miha Fontaine, Lewis Irving et Marion Théneault ont mis fin à une disette de 20 ans sans médaille olympique canadienne au saut en ski acrobatique. Le trio tout québécois est monté sur la troisième marche du podium à l’épreuve par équipe mixte.

Vétéran de la formation, Irving revenait d’une blessure qui l’avait mis à l’écart de la compétition à l’automne. Théneault et Fontaine en étaient quant à eux à leur première présence aux JO.

Une histoire familiale qui mérite d'être célébrée et dont on ne connaît toujours pas la fin. Le père de Miha et aujourd’hui entraîneur, Nicolas Fontaine, avait reçu la médaille d’argent aux Jeux d’Albertville en 1992.

Miha Fontaine ouvre ses bras à Lewis Irving.

Miha Fontaine, Lewis Irving et Marion Thénault célèbrent leur médaille de bronze.

Photo : afp via getty images / MARCO BERTORELLO


Isabelle Weidemann double sa récolte

Isabelle Weidemann a poursuivi sur sa lancée dès sa deuxième épreuve. La patineuse de vitesse sur longue piste s’est emparée de la médaille d’argent au 5000 m, derrière la Néerlandaise Irene Schouten, auteure d'un record olympique.

Les deux derniers tours étaient comme une bataille, j'ai tout donné sur la patinoire, a souligné l’Ottavienne, qui a été la première double médaillée canadienne dans la capitale chinoise.

Weidemann sourit à un homme qui la félicite.

Isabelle Weidemann partage un beau moment avec son entraîneur après sa performance au 5000 m.

Photo : Getty Images / Dean Mouhtaropoulos


Grondin et O'Dine n'ont jamais baissé les bras

Tout le monde a retenu son souffle en grande finale de l'épreuve par équipe mixte de snowboard cross, présentée pour une première fois au programme olympique.

Éliot Grondin et Meryeta O'Dine, tous deux médaillés aux épreuves individuelles, ont finalement terminé 3es d'une course survoltée remportée par les Américains.

O'Dine est entrée en collision avec l'Italienne Caterina Carpano. Avec une médaille en jeu, il n'était pas question d'abandonner pour la Britanno-Colombienne. Elle a réussi à se relever plus rapidement que son opposante pour filer vers le bronze.

Eliot Grondin lors de la finale de snowboard double mixte à Pékin.

Éliot Grondin et Meryeta O’Dine remportent le bronze en snowboard cross mixte

Photo : Getty Images / Cameron Spencer


Steven Dubois, une fois de plus

Limité à un seul podium cette saison en Coupe du monde, le patineur de vitesse sur courte piste Steven Dubois a surpassé cette récolte à ses premiers Jeux olympiques.

Après sa 2e place au 1000 m, il a renoué avec le podium en remportant le bronze au 500 m.

Le natif de Terrebonne a profité d'un excellent départ pour se hisser parmi le trio de tête. Il a par la suite réalisé un parcours sans fautes pour défendre sa position.

Le patineur Steven Dubois se penche dans un virage durant une course.

Le bronze pour Steven Dubois au 500 m courte piste

Photo : Getty Images / Matthew Stockman


Christine de Bruin en bronze à une nouvelle épreuve

Christine de Bruin s’est trouvé une place sur le tout premier podium olympique de l’épreuve de monobob. Malgré une quatrième descente difficile, elle s’est emparée de la médaille de bronze. C’est fantastique de faire partie de l’histoire, a-t-elle lancé.

La médaille d’or est allée à Kaillie Humphries, qui a représenté les États-Unis aux JO pour la première fois de sa carrière après trois médailles, dont deux d'or, sous les couleurs canadiennes.

Elle tient sa médaille dans sa main gauche sur le podium.

Christine De Bruin remporte une médaille de bronze historique en monobob pour le Canada.

Photo : Getty Images / Julian Finney


Stratège, Maxence Parrot retourne sur le podium

Quelques jours après avoir offert au Canada sa première médaille d’or, Maxence Parrot a ajouté une médaille de bronze à sa récolte à l’épreuve du grand saut.

Premier au terme des qualifications, le planchiste de Bromont a chuté à son premier saut de la finale. Il s’est bien repris et a usé de stratégie en fin de compétition afin de s'assurer une place sur le podium.

Chargement de l’image

Max Parrot médaillé de bronze au grand saut

Photo : Getty Images / Elsa


Les Canadiennes championnes à la poursuite par équipe

Les patineuses de vitesse sur longue piste Ivanie Blondin, Valérie Maltais et Isabelle Weidemann ont eu le dernier mot d’une finale enlevante à la poursuite par équipe.

Opposées aux Japonaises, elles ont affiché un léger retard sur leurs adversaires dès le premier tour. Cet écart a toutefois diminué petit à petit, puis une chute d’une représentante du Japon a confirmé la remontée.

Valérie Maltais est devenue la troisième athlète de l’histoire à avoir remporté une médaille olympique tant sur courte piste que sur longue piste.

Jamais deux sans trois en ce qui a trait Isabelle Weidemann. Aucune Canadienne, tous sports confondus, n’avait encore remporté une médaille de chaque couleur au cours de mêmes JO.

Chargement de l’image

Ivanie Blondin, Valérie Maltais et Isabelle Weidemann

Photo : afp via getty images / WANG ZHAO

Charles Hamelin et le relais masculin scintillent d'or

Le patineur de vitesse sur courte piste Charles Hamelin a ajouté un nouvel exploit à sa légende à ses cinquièmes Jeux.

Le scénario était déjà sublime : le relais 5000 m allait être sa toute dernière épreuve olympique et il avait atteint la grande finale avec ses coéquipiers Pascal Dion, Steven Dubois, Jordan Pierre-Gilles et Maxime Laoun. Hamelin, 37 ans, pouvait alors devenir l’athlète canadien masculin le plus prolifique de l’histoire des JO d’hiver.

Les Canadiens n'ont pas fait dans la dentelle pour obtenir la médaille d’or.

Charles Hamelin termine sa carrière avec pas moins de six médailles olympiques, dont quatre d’or.

Steven Dubois est quant à lui triple médaillé des Jeux de Pékin.

Chargement de l’image

L’or pour le Canada au relais 5000 m

Photo : Getty Images / Matthew Stockman

Les Canadiennes se vengent et reprennent l’or

Les hockeyeuses canadiennes ont survolé le tournoi olympique à Pékin et l’ont conclu avec une médaille d’or au cou.

Qui d’autre que Marie-Philip Poulin pour donner le ton en grande finale? La capitaine a inscrit deux buts dans la victoire de 3-2 sur les Américaines. Et la gardienne Ann-Renée Desbiens a été fumante avec 38 arrêts.

Chargement de l’image

Les Canadiennes ont remporté la médaille d'or face aux Américaines au hockey lors des Jeux olympiques de Pékin.

Photo : Getty Images / Tasos Katopodis

Il s’agit d’un cinquième titre olympique pour les Canadiennes en hockey. Elles avaient été surprises en tirs de barrage en 2018 par ces mêmes Américaines.


Un dépassement à saveur d’argent

Médaillée d’or en ski cross aux Jeux de Sotchi, en 2014, Marielle Thompson a retrouvé le podium. Elle s’est invitée sur la deuxième marche.

La Britanno-Colombienne était à la traîne au début de la course. Elle a effectué une remontée à mi-parcours et a dépassé deux compétitrices pour franchir la ligne d’arrivée tout juste derrière la Suédoise Sandra Naeslund.

Chargement de l’image

Marielle Thompson gagne l’argent en ski cross

Photo : Getty Images / Maddie Meyer


La médaille de la rédemption pour Laurent Dubreuil 

Le patineur de vitesse sur longue piste Laurent Dubreuil a finalement remporté sa première médaille olympique, à 29 ans. Il a mis la main sur l’argent au 1000 m, lui qui est spécialiste du 500 m, où il a terminé au pied du podium après un faux départ.

Chargement de l’image

Laurent Dubreuil pose en compagnie de Thomas Krol et de Haavard Holmefjord Lorentzen sur le podium du 1000 m.

Photo : Getty Images / Catherine Ivill

Au 1000 m, Dubreuil n’a été devancé que par le Néerlandais Thomas Krol, plus rapide de 0,4 s. Avec beaucoup de tendresse, le Québécois a raconté que sa jeune fille Rose, 2 ans, serait la plus heureuse du monde puisqu’elle préfère quand son père termine deuxième que premier.

Chargement de l’image

Laurent Dubreuil décroche l’argent au 1000 m sur longue piste

Photo : afp via getty images / SEBASTIEN BOZON


Gushue sauve la mise en curling 

L’équipe de Brad Gushue, complétée par Mark Nichols, Brett Gallant et Geoff Walker, a connu une solide fin de match pour l’emporter 8-5 dans le match pour le bronze contre les États-Unis.

Chargement de l’image

Brad Gushue félicite ses coéquipiers après la victoire contre les Américains pour la médaille de bronze.

Photo : Getty Images / Lillian Suwanrumpha / AFP

Les espoirs du Canada en curling reposaient sur cette formation après l’élimination de l’équipe de Jennifer Jones du côté des femmes et du duo de Rachel Homan et de John Morris en double mixte.

Il s’agit de la deuxième médaille olympique de Gushue, qui avait remporté l’or en 2006 à Turin.

Le Canada n’a jamais terminé des Jeux olympiques sans médaille en curling depuis le retour du sport à Nagano, en 1998.


Sharpe et Karker font la paire en demi-lune

Cassie Sharpe et Rachael Karker ont reçu les médailles d’argent et de bronze dans l'épreuve de la demi-lune en ski acrobatique.

C’est une deuxième médaille olympique pour Sharpe, championne en 2018 à Pyeongchang. Son succès est d’autant plus inespéré qu'elle revenait d’une longue rééducation après avoir subi une déchirure du ligament croisé antérieur du genou gauche, il y a un an.

Chargement de l’image

Deux Canadiennes sur le podium en demi-lune

Photo : Getty Images / Ezra Shaw

Les Canadiennes n’ont été devancées que par Eileen Gu. La Sino-Américaine a été dominante dans ces Jeux avec trois médailles, dont deux d’or.


Ivanie Blondin sprinte vers l’argent

La patineuse Ivanie Blondin a gagné sa deuxième médaille des Jeux dans son épreuve de prédilection, le départ groupé, où elle a été décorée d’argent au terme d'une course enlevante.

L’Ottavienne de 31 ans a lancé le sprint ultime et était en tête de course à la sortie du dernier virage. Son éternelle rivale néerlandaise Irene Schouten l’a tout juste devancée à l’arrivée.

Chargement de l’image

Ivanie Blondin remporte l’argent au départ groupé

Photo : Getty Images / Catherine Ivill


L’équipage de Justin Kripps résiste et remporte le bronze

La formation menée par le pilote Justin Kripps a eu chaud, mais elle est parvenue à monter sur le podium en bob à 4, offrant du même coup une 26e et dernière médaille à l’unifolié.

Justin Kripps, Ryan Sommer, Cam Stones et Benjamin Coakwell n’avaient que 0,08 s d’avance sur l’Allemand Christoph Hafer et ses coéquipiers avant la quatrième et dernière manche.

Guidés par le pilotage quasi parfait de Kripps, particulièrement en fin de parcours, ils ont fini six petits centièmes devant Hafer et sa bande.

Chargement de l’image

Justin Kripps et son équipe offre le bronze au bob à 4

Photo : Associated Press / Pavel Golovkin