•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Connectez-vous pour suivre vos sports favoris

Nouvelle olympique

Kim Boutin remporte le bronze en finale du 500 m

Trois patineuses se donnent une accolade.

Kim Boutin serre dans ses bras Arianna Fontana et Suzanne Schulting avec qui elle partage le podium.

Photo : Getty Images / Anne-Christine Poujoulat

Radio-Canada

La patineuse Kim Boutin a mis la main sur le bronze au 500 m sur courte piste, lundi, au Palais omnisports des Jeux d'hiver de Pékin. Il s'agit pour la Canadienne d'une quatrième médaille olympique.

Boutin a enregistré un chrono de 42 s 724/1000 en finale. L’Italienne Arianna Fontana (42,488 s), suivie de la Néerlandaise Suzanne Schulting (42,559 s), est montée sur la plus haute marche du podium.

La Sherbrookoise n'a jamais été en mesure d'inquiéter les deux meneuses. Visiblement fatiguée en raison des courses précédentes, la patineuse de 27 ans a manqué d'énergie pour tenter un dépassement dans le dernier tour de piste et a conservé sa 3e position.

Honnêtement, j'ai l'impression d'avoir assisté à la finale. Ce sont des filles super rapides, et j'ai protégé ma 3e place. Donc, dans mes prochaines courses, je vais ramener la Kim compétitive, et je vais aller à 100 %, a-t-elle dit.

Boutin était 2e au classement de la Coupe du monde sur 500 m l'automne dernier. Elle avait également remporté le bronze sur cette distance aux Jeux de Pyeongchang en 2018.

Sur le même sujet : 

J'étais tellement stressée toute la journée, mon objectif c'était de vivre les Jeux à 100 %. Je suis restée moi-même tout le long, donc pour ça, je suis très contente, a expliqué celle qui avait fait une croix sur la saison 2020-2021 afin de prendre soin de sa santé mentale.

« Je suis tellement fière de moi. Je ne pensais pas être sur le podium, je ne pensais même pas être ici. »

— Une citation de  Kim Boutin, patineuse de vitesse sur courte piste

Avec cette première médaille à Pékin, elle compte désormais quatre podiums aux Olympiques, soit une médaille d'argent et trois de bronze. La Québécoise aura l'occasion d'obtenir une première médaille d'or au 1000 m ou bien au 1500 m au cours des prochains jours.

Sa coéquipière Alyson Charles a pour sa part pris le 3e rang de la finale B, après avoir été éliminée en demi-finales. Elle a donc terminé au 8e rang du classement cumulatif.

La patineuse Kim Boutin célèbre sa troisième place avec son équipe.

Kim Boutin ne s’attendait pas à sa médaille

Photo : Getty Images / Lintao Zhang

Plus tôt dans la journée, la Québécoise Florence Brunelle s'est arrêtée en quarts de finale. La jeune femme de 18 ans a accroché un bloc qui s'est retrouvé dans les patins de sa coéquipière Alyson Charles. Cela a provoqué la chute de cette dernière et de la Chinoise Kexin Fan.

Elle a ainsi été disqualifiée, alors que les juges ont offert un billet pour les demi-finales à Charles, qui était 2e de la vague avant le dernier virage.

J'ai fait ce que j'avais à faire, c'est juste ça le sport, a estimé Florence Brunelle, en sanglots après sa course. Je sais ce que je vaux. J'apprends, je fais des erreurs, et c'est la vie même si c'est plate. Pour vrai, je suis quand même fière de moi.

Chargement de l’image

Le parcours de Florence Brunelle au 500 m s'arrête en quarts de finale après qu'elle ait provoqué la chute de deux patineuses.

Photo : Getty Images / Lintao Zhang

Pas de chance pour Dion et Pierre-Gilles au 1000 m

Le Québécois Pascal Dion, l'un des favoris pour remporter l'or au 1000 m, a chuté par lui-même dans sa vague de quarts de finale.

J'ai essayé de dépasser le Français qui était devant moi, mais je pense que j'ai déposé mon patin à l'extérieur du tracé, et la glace a cassé, a-t-il expliqué.

Dion avait remporté une médaille d’argent et deux de bronze en quatre courses sur le circuit de la Coupe du monde à l'automne 2021, et il était au 1er rang du classement général du 1000 m.

C'est un peu malheureux, mais il reste d'autres distances. Je vais essayer de me reprendre ailleurs, mais c'est sûr que je suis un peu déçu, a reconnu le Montréalais.

Son coéquipier Jordan Pierre-Gilles a été disqualifié en quarts de finale après avoir provoqué la chute du Sud-Coréen Park Jang-hyuk.

Le Chinois Ziwei Ren a été sacré champion olympique après la disqualification du Hongrois Shaolin Sandor Liu. Cette décision des juges a permis à son petit frère Shaoang Liu de se hisser sur le podium en 3e position, tandis que Wenlong Li a offert un doublé à la Chine en gagnant l'argent.