•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Connectez-vous pour suivre vos sports favoris

Nouvelle olympique

Laurie Blouin et Sébastien Toutant défendront leurs médailles olympiques à Pékin

Chargement de l’image

Sébastien Toutant

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le Comité olympique canadien (COC) et Canada Snowboard ont dévoilé officiellement mercredi l'équipe olympique pour les épreuves de surf des neiges.

Un total de 19 planchistes représenteront le Canada aux Jeux d'hiver dans les quatre disciplines au programme. Parmi eux, sept viennent du Québec.

Laurie Blouin, Maxence Parrot et Sébastien Toutant seront de la partie en slopestyle et au grand saut (big air), Arnaud Gaudet sera du slalom géant parallèle. Eliot Grondin et Audrey McManiman participeront au snowboard cross, tandis qu'Élizabeth Hosking sera à la demi-lune.

L'entraîneur de demi-lune Brian Smith est l'autre Québécois qui fait partie de la délégation.

Comme pour la plupart des disciplines, la COVID-19 a présenté son lot de défis à la série de qualification dans le circuit de la Coupe du monde et à d'autres grands rendez-vous. Certaines disciplines ont dû prolonger leur période de qualification en raison d'un grand nombre d'annulations d'événements, alors que d'autres ont gardé la période originale.

Maxence Parrot s'était déjà qualifié pour le slopestyle et le grand saut en raison de ses résultats au cours de la saison hivernale 2020-2021.

Mark McMorris en sera à ses troisièmes Jeux et tentera d'ailleurs de devenir le premier triple médaillé olympique canadien en surf des neiges. Il était monté sur la troisième marche du podium en slopestyle aux JO de 2014 en Russie et à ceux de 2018 en Corée du Sud. Toutant voudra quant à lui de défendre son titre au grand saut.

Le Canada a remporté 11 médailles en surf des neiges à Pyeongchang (quatre d'or, quatre d'argent et trois de bronze), dont les médailles d'argent de Blouin et de Parrot en slopestyle.

Les épreuves de surf des neiges seront disputées du 5 au 15 février au Parc de neige de Genting, à Zhangjiakou, et au site de grand saut de Shougang, à Pékin.

Plusieurs des athlètes de l'équipe olympique canadienne participeront avant aux X Games, à Aspen, au Colorado.

De grandes ambitions

Chargement de l’image

Laurie Blouin (Photo : La Presse canadienne/Jonathan Hayward)

Photo : Radio-Canada

Je vise le podium, mais c’est vraiment loin dans ma tête, explique Laurie Blouin à Radio-Canada Sports.

Ce n’est pas mon objectif premier parce que quand je me mets trop de pression, ça ne marche pas, précise-t-elle. C’est sûr que c’est dans mes buts. Mais je crois que le but premier, c’est d'atterrir les manœuvres que je planifie de faire.

« Mon but, c'est d'avoir du plaisir, c’est là que ça fonctionne tout le temps. »

— Une citation de  Laurie Blouin, planchiste, médaillée olympique en slopestyle
Chargement de l’image

Sébastien Toutant a remporté la médaille d'or au grand saut aux Jeux de Pyeongchang.

Photo : Getty Images / Andreas Rentz

Dans les dernières années, ça a été un peu plus difficile avec la COVID, admet Sébastien Toutant.

Beaucoup d’événements ont été annulés. Ça a ajouté beaucoup de stress, admet-il. Dans les dernières semaines, j’ai eu des compétitions très importantes. J’ai réussi à performer et à avoir les résultats que j’espérais avoir.

« Retourner aux Jeux, c’était mon objectif à 100 %. »

— Une citation de  Sébastien Toutant, planchiste, champion olympique de grand saut

Pouvoir sécuriser une autre médaille d’or en big air ou en slopestyle, ce serait vraiment bien, ajoute-t-il.

Chargement de l’image

Elizabeth Hosking aux Jeux de 2018 en Corée du Sud

Photo : Getty Images / David Ramos

Réaliser que c’est mes deuxièmes Jeux, et j’ai 20 ans, c’est quand même exceptionnel, explique Elizabeth Hosking, athlète de demi-lune.

Je suis juste contente de comment je peux m'orienter vers ces Jeux. La dernière fois, c’était beaucoup plus difficile. Il y avait trois positions pour aller aux Jeux (de 2018), on était quatre femmes. Cette fois-ci, c’était juste d’avoir de bons résultats à mes compétitions pour que la fédération fasse comme : "OK, on l’envoie aux Jeux." Donc, c’était différent.

« Gérer la pandémie, c’était quelque chose, mais j’ai très hâte d’aller à Pékin. »

— Une citation de  Elizabeth Hosking, planchiste canadienne

LA SÉLECTION OLYMPIQUE CANADIENNE EN SURF DES NEIGES

Demi-lune

  • Brooke D'Hondt (Calgary, AB)
  • Élizabeth Hosking (Longueuil, QC)
  • Derek Livingston (Aurora, ON)
  • Michael Slaughter fils (Mountain Home, Arkansas) - Entraîneur
  • Brian Smith (Saint-Sauveur-des-Monts, QC) - Entraîneur

Slalom géant parallèle

  • Megan Farrell (Richmond Hill, ON)
  • Arnaud Gaudet (Montcalm, QC)
  • Hannes Mutschlechner (San Vigilio di Marebbe, Italie) - Entraîneur
  • Ingemar Walder (Innervillgraten, Autriche) - Entraîneur

Slopestyle/grand saut

  • Jasmine Baird (Georgetown, ON)
  • Laurie Blouin (Québec, QC)
  • Mark McMorris (Regina, SK)
  • Maxence Parrot (Bromont, QC)
  • Darcy Sharpe (Comox, BC)
  • Sébastien Toutant (L'Assomption, QC)
  • Brooke Voigt (Fort McMurray, AB)
  • Adam Burwell (Regina, SK) - Entraîneur
  • Elliot Catton (Collingwood, ON) - Entraîneur
  • Chris Witwicki (Calgary, AB) - Entraîneur

Snowboard cross

  • Zoe Bergermann (Erin, ON)
  • Tess Critchlow (Big White, BC)
  • Eliot Grondin (Sainte-Marie, QC)
  • Kevin Hill (Vernon, BC)
  • Audrey McManiman (Saint-Ambroise-de-Kildare, QC)
  • Liam Moffatt (Truro, N.-É.)
  • Meryeta O'Dine (Prince George, BC)
  • Jake Holden (Halton Hills, ON) - Entraîneur
  • Maëlle Ricker (West Vancouver, BC) - Entraîneuse
Avec les informations de La Presse canadienne