•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Connectez-vous pour suivre vos sports favoris

Nouvelle olympique

Une équipe canadienne renouvelée en courte piste à Pékin

Chargement de l’image

Charles Hamelin

Photo : Twitter ISU

Chargement de l’image

Patinage de vitesse Canada et le Comité olympique canadien (COC) ont dévoilé mardi l'identité des 10 patineurs de vitesse sur courte piste qui participeront aux Jeux d'hiver.

Sept découvriront l’expérience olympique, dont la Trifluvienne de 18 ans Florence Brunelle. Steven Dubois, Maxime Laoun, Jordan Pierre-Gilles, Danaé Blais, Alyson Charles et Courtney Sarault en seront également à leur première participation aux Jeux.

Chargement de l’image

Steven Dubois

Photo : Hugo Baraldi-Turcotte

Avec ce billet pour Pékin, Florence Brunelle deviendra la plus jeune patineuse de courte piste de l’histoire canadienne aux Jeux.

Je ne pensais pas en 2018 que j’allais aller aux Jeux de 2022, honnêtement. À partir du moment où j’ai participé aux Jeux olympiques de la jeunesse en 2020 et aux Championnats du monde juniors, j’ai compris que c’était un objectif qui finalement pouvait être réaliste, dit l’athlète.

Chargement de l’image

Florence Brunelle en action aux Jeux olympiques de la jeunesse

Photo : ois/jed leicester / Jed Leicester for OIS

Charles Hamelin, Pascal Dion et Kim Boutin sont les trois membres de l'équipe avec de l'expérience.

À 37 ans, Hamelin, qui participera à ses cinquièmes Jeux olympiques, un record dans son sport, pourrait également passer à l’histoire en montant une autre fois sur le podium. Celui qui compte cinq médailles olympiques, dont trois d’or, pourrait rejoindre Cindy Klassen au sommet du palmarès des athlètes canadiens ayant récolté le plus de médailles à des Jeux d’hiver.

Le natif de Lévis est clair : il n’a jamais patiné pour établir des records. Mais s’il revient de Pékin avec une médaille, ça va être quelque chose d’incroyable.

« Mon but ultime, c’est de revenir avec un sourire au visage. »

— Une citation de  Charles Hamelin

Ça va être la clé du succès pour moi, d’avoir un peu de légèreté mentale et d’être capable de performer à mon plus haut potentiel. Je pense que j’ai encore les jambes et le potentiel de faire de grandes choses aux Jeux et on a une équipe plus que prête pour accomplir ces choses-là, poursuit-il.

Une expérience différente pour Boutin

Quant à Kim Boutin, triple médaillée aux Jeux de Pyeongchang, elle convient que l’expérience olympique qu’elle s’apprête à vivre sera différente.

On ne s’est pas préparé de la même façon, dit-elle. Pour moi, ça va vraiment être d’apprivoiser chaque chose comme une nouvelle expérience, parce que je suis différente et mon environnement aussi va l’être. Ça va être de voir comme si c’étaient mes premiers Jeux.

Chargement de l’image

Kim Boutin célèbre sa deuxième médaille des Jeux de 2018 en Corée du Sud.

Photo : La Presse canadienne / Paul Chiasson

Le Canada sera représenté aux relais 5000 m masculin, 3000 m féminin et 2000 m mixte, tandis que le nombre maximal de trois athlètes participera à chacune des épreuves individuelles (500 m, 1000 m et 1500 m) à l’exception du 1000 m chez les hommes où seulement deux places ont été acquises.

À Pékin, les épreuves de patinage de vitesse sur courte piste seront présentées du 5 au 16 février au Palais omnisports de la capitale.

Le Canada a remporté 33 médailles depuis l’ajout de ce sport au programme olympique en 1992 à Albertville, dont 5 en 2018 en Corée du Sud.

(Avec les informations de La Presse canadienne)