•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Connectez-vous pour suivre vos sports favoris

Nouvelle olympique

Destination olympique : les skieurs s’illustrent aux bosses, en ski cross et en slopestyle

Kristofor Mahler et Mikaël Kingsbury

Kristofor Mahler et Mikaël Kingsbury

Photo : Getty Images et Associated Press / Lintao Zhang et Rick Bowmer

Radio-Canada

À moins de trois semaines du coup d'envoi des Jeux de Pékin, les athlètes canadiens achèvent leur préparation dans le succès. Nombre de skieurs acrobatiques, spécialistes des bosses, du ski cross et du slopestyle, ont brillé ces derniers jours, au même titre que l'équipe nationale de bobsleigh et de skeleton.


Ski acrobatique : un important plateau pour Mikaël Kingsbury

Le bosseur Mikaël Kingsbury a grimpé sur le podium pour la 100e fois de son illustre carrière en Coupe du monde, vendredi, à la première de deux étapes à Deer Valley. Le tenant du titre olympique a souligné l’exploit avec un autre sacre, son quatrième d’affilée depuis la mi-décembre.

Le Québécois a dédié sa victoire à l’Américain George McQuinn, victime d’une terrifiante chute durant la super finale. Coup sur coup, il s’est violemment cogné la tête, d’abord sur le second saut de la piste, puis à l’atterrissage, avant d’être évacué sur une civière par plusieurs secouristes.

La séquence de triomphes de Kingsbury a pris fin le lendemain quand son rival le plus féroce, le Japonais Ikuma Horishima, l’a devancé lors de la toute dernière descente de la super finale. Ils se sont jusqu’ici partagé les honneurs des neuf manches de la saison. Tout est prêt pour les JO.

Un skieur acrobatique fait un saut dans les airs.

Toujours en Utah, l’épreuve des sauts a donné lieu à plusieurs performances dignes de mention des skieurs du pays, mercredi, à commencer par Flavie Aumond et Émile Nadeau. Ils ont chacun atteint la finale et atteint le top 5 dans leur tableau respectif, tandis que Miha Fontaine a conclu une longueur derrière Nadeau.


Ski cross : Kristofor Mahler mène la charge canadienne

Le circuit de la Coupe du monde s’est arrêté à Nakiska, et les représentants de l’unifolié ont saisi l’occasion pour accumuler les réussites à domicile. Kristofor Mahler a remporté la palme dans l’Ouest canadien, samedi, et a renoué avec le podium pour la première fois en plus de deux ans. Son compatriote Brady Leman s'est installé au pied de la tribune.

La veille, la deuxième marche était occupée par Kevin Drury, qui savoure plus que jamais son retour à la compétition. Le vainqueur du globe de cristal de la discipline en 2020 s’était fracturé une jambe il y a 13 mois et reprend maintenant son siège parmi le peloton de tête.

Kevin Drury célèbre avec son adversaire.

Pas en reste, Marielle Thompson a guidé le contingent canadien avec une 2e place au second parcours féminin en Alberta. Hannah Schmidt a bien fait, se classant en 6e et 5e positions, respectivement. De son côté, Brittany Phelan est sortie indemne vendredi de deux chutes et collisions avec des adversaires lors de courses successives.

En slopestyle, le jeune Édouard Therriault a décroché sa première médaille en Coupe du monde dimanche à Font Romeu. Un nouveau fait d’armes pour l’athlète de 18 ans, qui s’ajoute à un sacre aux mondiaux juniors de Kläppen (2019), en Suède, et à un titre de vice-champion du monde au grand saut à Aspen (2021), au Colorado, à la surprise générale.

Également au plus fort de la lutte, Teal Harle et Mark Hendrickson ont abouti aux 4e et 5e échelons en France, quelques miettes les séparant de Therriault.


Ski alpin : la meilleure descente de Marie-Michèle Gagnon

C’est à Zauchensee que Marie-Michèle Gagnon avait enlevé les honneurs d’une première épreuve dans le grand cirque blanc et amassé ses premiers points en descente. Samedi, la skieuse alpine a retrouvé cet endroit qu’elle affectionne particulièrement pour enregistrer la meilleure performance de sa carrière en descente.

Son temps canon lui a valu la 5e place au cumulatif en Autriche. Il s’agit aussi d’un premier top 5 cette saison pour Gagnon, qui vise un retour aux Jeux olympiques, à Pékin, après avoir raté ceux de Pyeongchang en raison d’une terrible blessure subie deux mois avant l’événement.

Une skieuse dévale une pente.

Marie-Michèle Gagnon

Photo : Getty Images / Christophe Pallot/Agence Zoom

Deux jours plus tôt, James Crawford s’est à son tour approché de la tête du classement au super-G de Wengen. Il a pris le 5e rang, jeudi, un sommet personnel en Coupe du monde, toutes disciplines confondues, depuis ses débuts dans le circuit en 2016.


Bobsleigh et skeleton : trio de médailles canadiennes

La skeletoneuse Mirela Rahneva s’est hissée sur le podium à Saint-Moritz, vendredi, en réalisant le 3e chrono pour la deuxième fois en près d’un mois. Non loin derrière, Jane Channell a glissé jusqu’au 7e échelon et égalé sa meilleure prestation cette saison.

L’unifolié a également brillé en bobsleigh, en solo comme en équipe. Le duo composé de Justin Kripps et de Cameron Stones s’est couvert d’argent en bob à 2, tandis que Cynthia Appiah a récolté le bronze dans la nouvelle épreuve olympique du monobob.

Auteur de son meilleur temps de la campagne, le tandem Kripps-Stones, qui compte aussi trois 3es places en Coupe du monde depuis la fin du mois de novembre, a établi le chrono de référence des deux parcours samedi.

Les gagnants sur le podium après la course

Justin Kripps et Cameron Stones (à gauche)

Photo : IBSF / Viesturs Lacis


Ski de fond : une jeune équipe à Pékin

La formation nationale de ski de fond qui représentera le pays aux prochains Jeux d'hiver est maintenant connue. Parmi les sept athlètes nommés dans l'équipe canadienne, seulement deux d'entre eux ont déjà goûté à l'expérience olympique : Cendrine Browne et Dahria Beatty.

Les vétéranes seront accompagnées en Chine par Laura Leclair et Katherine Stewart-Jones, de même qu'Antoine Cyr, Olivier Léveillé, ainsi que Graham Ritchie. Pandémie oblige, Nordiq Canada a également choisi quatre remplaçants pour parer à toute éventualité, soit Jasmine et Rémi Drolet, Russell Kennedy et Olivia Bouffard-Nesbitt.

Dans son histoire, le Canada a remporté trois médailles olympiques en ski de fond, dont la conquête de l'or par Beckie Scott à la poursuite 5 + 5 km aux Jeux de Salt Lake City. En 2018, Alex Harvey avait conclu au pied du podium au mythique 50 km lors de son chant du cygne olympique.

Biathlon

Formée de Jules Burnotte, de Christian et de Scott Gow, ainsi que d'Adam Runnalls, l'équipe canadienne a fini 9e au 4 x 7,5 km, samedi, à la Coupe du monde de Ruhpolding. Le lendemain, en clôture de l'événement allemand, Scott et Christian Gow ont respectivement terminé aux 33e et 39e rangs à la poursuite 12,5 km.


Luge

Tristan Walker et Justin Snith ont amélioré leur sort entre la première et la seconde manche à la Coupe du monde d'Oberhof, passant du 11e au 9e échelon après leur deuxième parcours. Les deux lugeurs ont aussi participé au relais mixte, en compagnie de Makena Hodgson et de Reid Watts, et ont conclu en 7e position sur la piste allemande.

À noter que l'équipe nationale qui s'envolera vers Pékin sera dévoilée mardi matin.

Avec les informations de Sportcom