•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Connectez-vous pour suivre vos sports favoris.

Nouvelle olympique

Suivez les Jeux olympiques sur ICI Télé dès le 4 février 2022

Une victoire de Mikaël Kingsbury pour son 100e podium en Coupe du monde

Mikaël Kingsbury en action à la Coupe du monde de Deer Valley

Mikaël Kingsbury en action à la Coupe du monde de Deer Valley

Photo : Getty Images / Ezra Shaw

La concentration de Mikaël Kingsbury a été mise à rude épreuve, mais le Canadien a encore une fois prouvé son immense talent. Le bosseur s’est imposé à Deer Valley, jeudi, pour la 71e victoire de sa carrière en Coupe du monde.

C'est sa quatrième victoire de suite, et sa sixième en 10 courses cette saison. Avec ses 83,28 points, le Québécois a partagé son 100e podium sur le circuit avec ses rivaux japonais Ikuma Horishima (81,98) et Kosuke Sugimoto (79,02).

Kingsbury a toutefois dû attendre 13 longues et angoissantes minutes avant de s’élancer en super finale. Le skieur qui le précédait, l’Américain George McQuinn, s’est violemment heurté la tête sur le deuxième saut de la pente.

Sa tête a de nouveau durement frappé la piste à l'atterrissage. Le bosseur a franchi le fil d’arrivée sur le ventre et semblait inconscient. La scène a plongé l’audience dans un long silence inquiet.

McQuinn a dû être évacué par les secouristes.

Je suis content de ma journée et de ma quatrième victoire en ligne. Ç'a été une belle bataille avec Ikuma, mais je veux surtout envoyer mes pensées et dédier ma victoire à George, a dit Kingsbury après sa victoire. Je n'ai pas vu l'accident, mais ça n’avait pas l’air beau, et je lui souhaite le meilleur.

Des secouristes entourent un skieur blessé.

L'Américain George McQuinn a été évacué sur une civière après une violente chute.

Photo : Getty Images / Tom Pennington

De retour à sa chambre d'hôtel, Kingsbury a indiqué que le jeune Américain avait repris connaissance.

C'est dur et tu ne veux jamais que ça arrive, a indiqué le bosseur en point de presse. C'était dur pour Ikuma et moi en haut de la piste. J'ai enlevé mes skis et j'ai parlé à mes entraîneurs pour me changer les idées. Plus jeune, j'avais vu l'accident de la Française Sandra Laoura, qui a perdu l'usage de ses jambes au mont Gabriel en 2007. Ça m'avait fait peur. Ce sont les risques du sport.

Le Québécois n'a toutefois pas été suffisamment ébranlé pour remettre en question sa participation à l'épreuve de vendredi.

Dans ma tête, c'est sûr que je skie demain, a-t-il précisé. Je connais mes limites et je ne vais pas pousser de la manière qu'il l'a fait. McQuinn n'avait rien à perdre, tandis qu'Ikuma et moi, on se bat pour de gros points. Je veux faire la course. Je ne me sens pas en danger.

C'est plate à dire, mais de me retrouver dans des situations comme aujourd'hui, c'est une bonne préparation pour les Jeux olympiques. Il faut être prêt à tout.

Après l'épreuve de vendredi, Kingsbury achèvera sa préparation olympique à Apex, dans l'Ouest canadien, avant de s'envoler vers la Chine. Il ne devrait pas célébrer son 100e podium trop fort.

Jamais je n'aurais pensé me rendre à 100 podiums, même si je voyais arriver cette marque depuis deux ans, a expliqué le skieur. Je n'ai pas réalisé que c'était mon 100e avant que je fasse l'entrevue en bas de la piste. Je suis heureux d'avoir atteint ce plateau ici. Deer Valley, c'est un peu comme notre Wimbledon ou notre Super Bowl en ski acrobatique.

Cent, c'est le nombre le plus rond que je vais atteindre dans ma carrière. Et maintenant, je vais tenter de pousser ce record le plus loin possible.

Laurent Dumais a pris le 11e rang. Le Québécois a brièvement perdu le contrôle de ses skis dans la portion médiane de la pente.

De son côté, Gabriel Dufresne, 13e, a raté l’atterrissage de son premier saut en finale.

Brenden Kelly (26e) et Jordan Kober (37e) ont été éliminés en qualifications.

Aucune Canadienne en super finale

Les sœurs Dufour-Lapointe ont encore une fois obtenu les meilleurs résultats canadiens, même si aucune des deux n’a été en mesure de se qualifier pour la super finale, remportée par la Française Perrine Laffont.

Avec une note de 80,20, la championne olympique en titre a devancé la Japonaise Anri Kawamura (80,03) et l’Australienne Jakara Anthony (79,94).

Justine Dufour-Lapointe, qualifiée de peine et de misère pour la finale, a pris le 9e rang avec 72,78 points. Chloé, quant à elle, s’est contentée de la 13e position avec un bulletin de 71,73 points.

Les trois autres Canadiennes en lice n’ont pu se qualifier pour la finale. Berkley Brown (17e), Maia Schwinghammer (18e) et Sofiane Gagnon (34e) ont toutes vu leur journée de compétition s’arrêter après une descente.

Les deux sœurs Dufour-Lapointe auront une dernière occasion de confirmer leur qualification pour les Jeux de Pékin, vendredi, toujours à Deer Valley.

Il s’agira de la dernière épreuve de Coupe du monde d’ici le grand rendez-vous en Chine.