•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Connectez-vous pour suivre vos sports favoris

Nouvelle olympique

Les joueurs de la LNH ne seront pas à Pékin

Le Canada médaillé d'or à Sotchi

Le Canada médaillé d'or à Sotchi

Photo : Getty Images / Streeter Lecka

Radio-Canada

La LNH et ses joueurs se sont entendus pour que ceux-ci n'aillent pas aux Jeux olympiques de Pékin au mois de février, selon plusieurs médias spécialisés. Une annonce officielle est imminente.

D'après Chris Johnston, du quotidien Toronto Star, la LNH et l'Association des joueurs ont pris la décision mardi, et doivent maintenant aviser le Comité international olympique.

Le réseau ESPN et les sites spécialisés The Athletic et DailyFaceoff ont avancé les mêmes informations.

Radio-Canada Sports et CBC Sports n'ont pas pu valider cette information de façon indépendante.

La décision suit celle de la LNH de devancer sa pause des Fêtes par une journée, soit du 21 au 25 décembre. Dix équipes sont à l'arrêt en raison d'éclosions de cas de COVID-19. Cinquante matchs ont maintenant été reportés cette saison.

La LNH aura besoin de la pause de trois semaines prévue au calendrier pour les Jeux olympiques afin de reprogrammer les matchs manqués. C'est ce qui aurait précipité la décision.

La LNH peut se retirer de Pékin sans pénalité financière si elle l’annonce avant le 10 janvier.

Les joueurs de la LNH ont participé aux Jeux olympiques pour la première fois, en 1998, à Nagano. Ils avaient manqué le rendez-vous une première fois en 2018 à Pyeongchang.

Vous rêvez de gagner la Coupe Stanley et j’ai pu l’accomplir, a rappelé Steven Stamkos avant le match du Lightning contre les Golden Knights à Vegas mardi soir.

Stamkos n’avait pas été sélectionné pour l’équipe en 2010 et était blessé en 2014. C'était probablement sa dernière chance de participer aux Jeux.

Vous rêvez aussi de représenter votre pays et de gagner la médaille d’or. C’est probablement quelque chose que je ne pourrai pas faire maintenant.

Un bandeau annonçant le balado de Radio-Canada Sports : Tellement hockey

De nombreux joueurs avaient émis des réserves quant à leur participation au tournoi, en raison de la menace grandissante du variant Omicron et surtout des mesures pour le contenir.

Robin Lehner avait annoncé au début du mois qu’il ne représenterait pas la Suède en Chine, à cause de sa santé mentale. Quelques jours plus tard, Connor McDavid, une des grandes étoiles de la LNH et de l’équipe canadienne, a émis des doutes sur la participation des joueurs de la LNH aux Jeux olympiques d’hiver, alors le niveau d’intérêt est monté d’un cran.

Le capitaine avait qualifié de troublante l'idée d'un isolement qui pourrait durer jusqu’à cinq semaines en cas d'un résultat positif d'un test de dépistage de la COVID-19 en Chine.

Les joueurs ont toujours manifesté plus d’intérêt pour les Olympiques que leurs patrons. Mais, devant l’évolution de la pandémie avec l’arrivée du variant Omicron, l’intérêt des joueurs a semblé vaciller.

Plusieurs se sont inquiétés de devoir passer de trois à cinq semaines en isolement dans un pays lointain si un test se révèle positif.

Le président de l'IIHF Luc Tardif avait cependant assuré que des avions nolisés seraient mis à la disposition des joueurs pour leur éviter de faire une longue quarantaine dans le pays.