•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle olympique

Suivez les Jeux olympiques sur ICI Télé dès le 4 février 2022

La LNH confirme l’absence de ses joueurs aux Jeux de Pékin

Ils regardent les drapeaux des pays médaillés à Sotchi.

Des joueurs du Canada

Photo : Getty Images / Harry How

Radio-Canada

C'est confirmé, les joueurs de la Ligue nationale de hockey (LNH) devront renoncer aux Jeux olympiques de Pékin.

La LNH en a fait l'annonce officielle mercredi. Des informations en ce sens circulaient depuis plusieurs jours et prenaient de plus en plus d'ampleur depuis mardi, en fin d'après-midi.

Le circuit avait jusqu'au 10 janvier, au plus tard, pour le faire afin d'éviter des pénalités financières. La LNH souligne notamment que les nombreux matchs remis au cours des derniers jours rendaient impossible la participation de ses joueurs au rendez-vous olympique.

La ligue entend utiliser la pause qui était prévue pour reprogrammer les matchs qui n'ont pas pu avoir lieu.

La Ligue nationale de hockey respecte et admire la volonté de ses joueurs, qui veulent représenter leur pays et participer à ce tournoi d'élite, a indiqué le commissaire Gary Bettman dans un communiqué. Nous avons donc attendu le plus longtemps possible avant de prendre cette décision, question d'évaluer toutes les options possibles pour que les joueurs participent aux Jeux olympiques d'hiver.

Dans la foulée, le directeur général Doug Armstrong a confirmé à Athlétique qu'en l'absence des joueurs de la LNH, il quitte son poste.

De concert avec les joueurs

Du côté de l’Association des joueurs (AJLNH), le directeur Donald Fehr a réagi dans un communiqué en déplorant la situation sanitaire qui contraint ses membres à renoncer à une participation olympique.

Depuis la prolongation de la convention collective, il y a 17 mois, les joueurs de la LNH anticipaient avec hâte la possibilité de retourner aux Jeux olympiques d’hiver. Jusqu’à tout récemment, nous semblions nous diriger tout droit vers Pékin.

Malheureusement, la COVID-19 a forcé l’annulation de dizaines de matchs au cours du seul mois de décembre. Nous aimerions qu’il en soit autrement, mais nous devons utiliser la période olympique pour reprogrammer ces rencontres.

Il est certain que les joueurs et les amateurs de hockey sont déçus. Mais il est important pour nous de disputer un calendrier complet de 82 matchs, ce que la pandémie nous a empêchés de faire depuis la saison 2018-2019. Nous croyons que la LNH et les joueurs pourront être de retour aux Jeux olympiques en 2026.

Contrairement aux propriétaires, les joueurs ont toujours exprimé leur souhait d'aller à Pékin.

Toutefois, au cours des dernières semaines, ils ont été nombreux à exprimer leurs inquiétudes face à la pandémie et, surtout, face à la perspective de se retrouver en isolement en Chine pendant une longue période en cas de résultat positif à la COVID-19.

Au sein de l'équipe canadienne, Connor McDavid, John Tavares et Patrice Bergeron avaient déjà mentionné que malgré leur souhait de représenter leur pays, ils s'inquiétaient des protocoles mis en place pour ceux qui contracteraient la maladie.

Hockey Canada partage la déception des amateurs

À Hockey Canada, le chef de la direction Tom Renney et le président et chef de l'exploitation Scott Smith ont affirmé que l'organisation comprend et appuie la décision, compte tenu des incertitudes provoquées par la pandémie.

Nous sommes déçus de ne pas pouvoir bâtir une équipe misant sur les meilleurs joueurs de la LNH d’origine canadienne provenant de partout au pays pour la première fois depuis 2014. Et nous savons que les amateurs de hockey d’un océan à l’autre, à l’autre, partagent cette déception, ajoute la fédération.

Hockey Canada tient à bâtir une équipe olympique compétitive.

Nous allons former une équipe de joueurs et de membres d'encadrement hautement compétente en collaboration avec notre personnel des activités hockey afin de mettre sur pied un groupe qui nous donnera la meilleure chance possible de remporter la médaille d’or, a-t-on précisé.

Le COC compréhensif

Du côté du Comité olympique canadien (COC), on évoque une décision décevante pour les partisans, tout en reconnaissant qu'elle était inévitable. Le chef de la direction du COC, David Shoemaker, a cependant espoir que les hockeyeurs de la LNH seront de retour sur les patinoires olympiques dans quatre ans.

Il existe un bassin extraordinaire de talent au hockey canadien, a déclaré M. Shoemaker par communiqué. Nous sommes emballés de nous rallier à notre équipe masculine qui sautera sur la patinoire pour son premier match le 10 février en quête d’une quatrième médaille olympique de suite. Avec les partisans de partout au pays, nous encouragerons aussi l’incroyable équipe féminine du Canada qui tentera de monter sur le podium olympique pour la septième fois de suite, en quête d’une cinquième médaille d’or.

L’IIHF prend acte

La Fédération internationale de hockey sur glace (IIHF) et son président Luc Tardif ont également exprimé leur vive déception à la suite de l’annonce de la LNH et de ses joueurs.

À travers tous nos échanges avec le Comité international olympique, le Comité organisateur des Jeux de 2022, la LNH et l’AJLNH, nous avons toujours travaillé en ayant conscience que cette situation pourrait survenir.

Cela a été un choc de constater à quel point la COVID-19 a chamboulé le calendrier de la LNH pratiquement du jour au lendemain. Nous comprenons que la décision de la LNH a été prise pour la santé et la sécurité de ses joueurs.

Je remercie Gary Bettman, John Daly et Donald Fehr de s'être engagés dans le retour de la LNH aux Jeux olympiques. Nous avons hâte de nous reparler pour faire en sorte que les meilleurs joueurs soient aux Jeux à partir de 2026.

Après avoir participé aux Jeux d'hiver entre 1998 et 2014, les joueurs de la LNH vont donc rater un deuxième rendez-vous de suite après Pyeongchang, où la LNH n'avait pu s'entendre avec la Fédération internationale de hockey sur glace.

Un bandeau annonçant le balado de Radio-Canada Sports : Tellement hockey