•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Connectez-vous pour suivre vos sports favoris.

Nouvelle olympique

Suivez les Jeux olympiques sur ICI Télé dès le 4 février 2022

Destination olympique : la constance de Dubreuil, le départ espéré de Kingsbury

Montage de photos d'un skieur alpin, d'un skieur acrobatique et d'un patineur de vitesse

Broderick Thompson, Mikaël Kingsbury et Laurent Dubreuil

Photo : Getty Images et Associated Press

Radio-Canada

Un premier pour Broderick Thompson, un sixième pour Laurent Dubreuil, un énième pour Mikaël Kingsbury. Les premiers jours de décembre ont été fastes en podiums pour les athlètes canadiens se préparant aux Jeux de Pékin.


Ski acrobatique : Mikaël Kingsbury bien en selle

Plus grand espoir de médaille d'or au pays en vue des Jeux d'hiver, Mikaël Kingsbury a démarré sa saison olympique en bosses sur la plus haute marche du podium à Ruka. Il a effectué sa meilleure descente en super finale samedi pour décrocher un 66e gain en Coupe du monde, de même qu'un 94e podium.

Le double champion du monde l'hiver dernier a renoué avec le trône finlandais, une épreuve qu'il chérit tendrement et où il avait brillé par son absence en 2020, à cause d'une sérieuse blessure au dos subie à l'entraînement avant l'ouverture du calendrier. Un triomphe sous le signe de la rédemption.

Un skieur acrobatique en pleine action.

Mikaël Kingsbury sur la première marche du podium à Ruka

Photo : Reuters / Jeffrey Swinger

Après avoir dominé sans précédent pendant neuf campagnes, le skieur de 29 ans veut reprendre le globe de cristal de la discipline, perdu aux mains de l'Australien Matt Graham. Ses fractures aux vertèbres T4 et T5, maintenant bien guéries, l'avaient privé de plusieurs départs et, au bout du compte, d'importants points au classement.

Les bases d'une reconquête sont maintenant jetées pour le roi de la montagne, qui lorgne également du coin de l'œil un deuxième sacre olympique, comme l'avait fait son prédécesseur Alexandre Bilodeau aux Jeux de Vancouver et de Sotchi.


Longue piste : Laurent Dubreuil sur une lancée

Laurent Dubreuil a continué sa séquence heureuse à la Coupe du monde de Salt Lake City. Il a engrangé deux autres podiums au 500 m pour porter son total à six depuis l'entame de la saison. Chacune des courses auxquelles il a pris part sur cette distance s'est terminée sur la tribune.

Dès vendredi, le patineur québécois s'est illustré avec une première médaille de bronze en Utah à la suite du meilleur chrono de sa carrière (34 s 99/1000). Lui-même peinait à croire que sa série de succès se poursuivait ainsi, synonyme de constance, et il n'était pas au bout de ses surprises.

Son record personnel n'a duré que deux jours puisqu'il a abaissé sa marque à 34,053 s dimanche pour obtenir sa seconde 3e place sur l'anneau des Jeux olympiques de 2002, une glace en altitude réputée pour sa grande rapidité.

Un homme patine le bras derrière son dos.

Un sixième podium d’affilée pour Laurent Dubreuil

Photo : Associated Press / Rick Bowmer

Sa compatriote Ivanie Blondin n'est pas en reste. L'Ottavienne s'est imposée de justesse au départ groupé, après examen de la photo d'arrivée, au lendemain d'une autre victoire avec ses coéquipières Valérie Maltais et Isabelle Weidemann à la poursuite par équipe.

La bonne fortune a donné un précieux coup de main aux Canadiennes, qui se dirigeaient vers l'argent jusqu'à ce que l'une des patineuses japonaises chute au tour ultime. Blondin, Maltais et Weidemann sont invaincues en deux courses cet automne, après avoir brillé d'entrée de jeu à la mi-novembre à Tomaszow Mazowiecki en Pologne.

L'anneau de Calgary sera le théâtre du quatrième arrêt de la saison. Les patineurs canadiens se produiront dans leurs installations du 10 au 12 décembre dans ce qui constituera la dernière Coupe du monde avant les Jeux olympiques.


Ski alpin : Broderick Thompson démarre les compteurs

Détenteur du dossard no 35, Broderick Thompson a semé la consternation jeudi à Beaver Creek avec le 3e temps du super-G et son premier podium en Coupe du monde, sept ans après ses débuts dans le grand cirque blanc.

Longtemps après que les habituels prétendants au podium eurent conclu leur descente, soit les 20 premiers à s'élancer, le Britanno-Colombien de 27 ans s'est glissé sur la troisième marche de la tribune, à sa plus grande surprise.

Il lève ses deux skis en l'air et affiche un large sourire.

Un premier podium en Coupe du monde pour Broderick Thompson

Photo : Getty Images / Alexis Boichard/Agence Zoom

Thompson n'avait percé le top 15 qu'à une seule occasion en Coupe du monde avant sa 3e position au Colorado. Il s'agissait d'une 8e place en 2017 dans le super-combiné, à Bormio, en Italie.

Pendant que Sofia Goggia régnait de main de maître sur la station de Lake Louise, récoltant un triplé de vendredi à dimanche sur les pentes albertaines, la favorite locale Marie-Michèle Gagnon bouclait la semaine devant son public avec des 9es places lors de la deuxième descente et du super-G.

Avant l'exploit de l'Italienne, seulement deux skieuses avaient remporté ces trois courses dans une seule et même Coupe du monde à Lake Louise, soit l'Américaine Lindsey Vonn (2011, 2012 et 2015) et l'Allemande Katja Seizinger (1997).

Marie-Michèle Gagnon à Lake Louise

Belle performance de Marie-Michèle Gagnon à Lake Louise

Photo : Getty Images / Christophe Pallot/Agence Zoom


Bobsleigh : Cynthia Appiah en argent, Christine de Bruin en bronze

L'Ontarienne Cynthia Appiah a mis le grappin sur sa première médaille de Coupe du monde en tant que pilote, samedi, à Altenberg. Elle a dévalé la piste allemande en monobob à vive allure et n'a été devancée que par Kaillie Humphries.

Le triomphe de Humphries est survenu au lendemain de l'obtention de sa citoyenneté américaine, qui lui permettra de représenter les États-Unis aux Jeux de Pékin et possiblement d'ajouter à un palmarès relevé.

La triple médaillée et double championne olympique en bob à 2 sous le maillot canadien avait rompu ses liens avec son ancienne fédération en 2018, après avoir porté plainte pour harcèlement contre un entraîneur de l'équipe nationale.

Jamais deux sans trois pour Christine de Bruin et Kristen Bujnowski en bob à 2. Abonné à la 3e place cette saison, le duo compte maintenant trois podiums en raison de la constance affichée par de Bruin. Humphries a de nouveau enlevé les honneurs, cette fois en compagnie de Kaysha Love.


Ski paranordique : Brian McKeever et Natalie Wilkie font coup double

Parmi les huit médailles gagnées en deux jours le week-end dernier à la Coupe du monde de Canmore, la moitié provient des fondeurs Brian McKeever et Natalie Wilkie, chacun double vainqueur en Alberta.

Aidé de son guide Graham Nishikawa, McKeever a remporté la palme aux 7,5 et 12,5 km pour malvoyants, tandis que Wilkie a triomphé aux 7,5 et 10 km debout. Elle a partagé sa victoire initiale avec sa compatriote Brittany Hudak, ex aequo au sommet.

Hudak est revenue à la charge en terminant 2e sur la plus longue distance. Les Canadiens Mark Arendz (3e au 7,5 km pour malvoyants) et Collin Cameron (3e au 10 km assis) ont à leur tour fait bonne figure à domicile.

Les fondeurs profitent d'une journée de pause lundi, à Canmore, et reprendront le collier mardi avec la présentation de quelques courses de sprint.

Radio-Canada Sports webdiffusera plusieurs épreuves de paraski de fond et de parabiathlon les 7, 9, 11 et 12 décembre dans le cadre de la Coupe du monde de Canmore.

L'équipe olympique canadienne prend forme

La formation canadienne qui s’envolera vers la Chine a officiellement accueilli ses premiers athlètes au terme des essais nationaux de curling à la fin de novembre. L’équipe du Terre-Neuvien Brad Gushue et celle de la Manitobaine Jennifer Jones ont gagné leur tournoi respectif à Saskatoon.

Seize ans après s'être couvert d’or à Turin, une première pour les curleurs canadiens aux Jeux d’hiver, Gushue retrouve la scène olympique à Pékin, aux côtés de Brett Gallant, de Mark Nichols, de Geoff Walker et d’un autre athlète à être nommé prochainement. Seul Nichols était de l’aventure italienne en 2006.

Avant Pyeongchang en 2018 (Kevin Koe 4e, Rachel Homan 6e), jamais les Canadiens n’avaient été écartés du podium depuis le retour du curling aux Jeux de Nagano en 1998.

Tout comme son compatriote, Jennifer Jones renouera avec les Jeux d’hiver avec le statut d'ancienne championne olympique à Sotchi.

Une 11e manche a été nécessaire en finale des essais nationaux avant que les réflecteurs olympiques se tournent à nouveau vers Jones, qui sera accompagnée à Pékin par ses coéquipières Kaitlyn Lawes, Dawn McEwen, Jocelyn Peterman et Lisa Weagle. À noter que Lawes et McEwen ont goûté à l'ivresse d'un sacre olympique en 2014.