•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle olympique

Kelsey Mitchell remporte la médaille d'or en sprint

Une cycliste sur son vélo sourit avec le drapeau canadien

Kelsey Mitchell avec le drapeau canadien après sa victoire à Tokyo

Photo : Associated Press / Thibault Camus

Radio-Canada

Kelsey Mitchell a conclu ses premiers Jeux olympiques de la plus belle des façons, dimanche, au Vélodrome d’Izu. La Canadienne a vaincu l’Ukrainienne Olena Starikova en grande finale du sprint pour être sacrée championne de l’épreuve reine du cyclisme sur piste et offrir une 24e médaille au Canada, une septième en or.

La représentante de l’unifolié a été expéditive lors de son duel au meilleur de trois manches contre Starikova, impuissante devant sa vitesse et sa vigueur.

Dès la première manche, l’athlète de Brandon, au Manitoba, a démontré sa supériorité contre l’Ukrainienne. Elle a mené la course d’un bout à l’autre pour prendre une sérieuse option sur la médaille tant convoitée.

Quelques minutes plus tard, Mitchell était de retour sur la piste, où elle avait rendez-vous avec son destin. Déterminée à en finir rapidement, la Canadienne y est allée d’un dépassement par l’intérieur à mi-course et n’a plus cédé un pouce à sa rivale, en route vers l'or olympique.

Ce qui n’était d’abord qu’un rêve fou est soudainement devenu réalité pour Mitchell, qui pratique la discipline depuis seulement trois ans.

C’est incroyable! Mon rêve a toujours été d’aller aux Jeux olympiques. Mais au plus profond de moi, je voulais aussi être championne, a-t-elle lancé, tout sourire.

Une cycliste exulte et lève le poing après sa victoire.

Kelsey Mitchell est championne olympique.

Photo : Getty Images / Justin Setterfield

J’ai une pensée pour mes parents, ma famille et mes amis. Votre appui représente tout pour moi et je reviens à la maison avec l’or!

Une citation de :Kelsey Mitchell, championne olympique de sprint

Plus tôt dans la journée, la Canadienne s’était montrée sans complexe en demi-finales devant l’Allemande Emma Hinze, championne du monde en titre au sprint. Sa victoire en trois manches a alors confirmé ses ambitions de monter sur la plus haute marche du podium.

C’était mon duel le plus difficile de la compétition. Elle (Emma Hinze) s’entraîne sans arrêt depuis plus d’un an et demi en Allemagne, et elle avait été solide tout au long des épreuves. C’était une belle victoire, a-t-elle analysé.

Une heure plus tard, l’athlète de 27 ans a concrétisé son titre, le premier du Canada en cyclisme sur piste depuis celui de Lori-Ann Muenzer au sprint en 2004.

Un exploit impossible sans la contribution de tous les membres de l’équipe nationale, selon la principale intéressée.

Je n’aurais jamais pu y arriver sans les membres de mon équipe. Je serai seule sur la plus haute marche du podium, mais j’aimerais les avoir avec moi. On course seul, mais c’est un sport d’équipe et on a besoin des autres pour s’entraîner et pour se dépasser, a-t-elle conclu avant de retourner célébrer avec ses coéquipiers.

Présent aux abords de la piste après cette performance mémorable, son copain Hugo Barrette affichait lui aussi un large sourire. Une situation qui fait contraste avec la veille, où il avait subi une élimination cruelle au keirin.

Je ne peux pas m’empêcher d’être plus heureux que ça en ce moment. Je ne pense plus aux autres choses, a-t-il indiqué, tout en encensant le travail de sa bien-aimée.

C’est incroyable! C’est toute une performance. Elle a saisi le moment et je ne peux pas être plus heureux pour elle. Elle est résiliente, elle s’adapte et elle ne lâche jamais. C’est une championne!

Une citation de :Hugo Barrette

Également en action au sprint, Lauriane Genest a terminé au dernier rang de sa vague et a conclu ses premiers Jeux olympiques au 8e échelon du classement général. Je pense que j’étais plus concentrée sur les courses de Kelsey que sur la mienne, a-t-elle dit à la blague après sa dernière performance.

On dirait que toute la pression était tombée pour moi. Il n’y en avait peut-être pas assez parce que je n’ai pas fait la course que je voulais. Par contre, je ne peux pas être triste d’être 8e au sprint aux Olympiques, a renchéri celle qui avait été médaillée de bronze au keirin plus tôt cette semaine.

Wai Sze Lee, de Hong Kong, est montée sur la troisième marche du podium après avoir triomphé sur Hinze.

Allison Beveridge 9e à l’omnium

De son côté, Allison Beveridge participait à l’omnium lors de la dernière journée d’activités des JO de Tokyo.

L’Albertaine de 28 ans a fini l’épreuve composée de quatre étapes au 9e rang avec 78 points. Elle a obtenu ses meilleurs résultats, deux 7es places, au scratch et à la course par élimination.

Ça faisait très longtemps que je n’avais pas participé à ce genre d’épreuve et je ne me sentais pas comme à l’habitude sur la piste. Ce n’est pas ma meilleure journée, mais ça reste les Jeux olympiques et j’ai donné tout ce que j’avais, a-t-elle mentionné.

Sa prestation lui a tout de même permis d’améliorer son 11e rang récolté à cette épreuve à Rio, où elle avait aussi été médaillée de bronze à la poursuite par équipe.

Une femme est sur son vélo immobile pendant qu'un homme la retient pour ne pas qu'elle tombe.

Allison Beveridge obtient ses meilleurs résultats, mais termine 9e

Photo : Radio-Canada

Forte de ses 124 points, l’Américaine Jennifer Valente a été couronnée championne. Elle a été accompagnée sur le podium par la Japonaise Yumi Kajihara (110 points) et par la Néerlandaise Kirsten Wild (108 points).

À ne pas manquer