•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle olympique

Escalade : la première médaille d’or olympique à Alberto Gines Lopez

Attaché à une corde, Alberto Gines Lopez redescend dans le vide après avoir escaladé un mur.

L'Espagnol Alberto Gines Lopez

Photo : afp via getty images / MOHD RASFAN

Radio-Canada

L’Espagnol Alberto Gines Lopez a été sacré premier champion olympique d’escalade de l’histoire, jeudi, au Parc de sports urbains d'Aomi. Sa victoire à l’épreuve de vitesse et sa constance ont fait la différence pour devancer au classement final du combiné l’Américain Nathaniel Coleman, 1er au bloc, et l’Autrichien Jakob Schubert, vainqueur à la voie de difficulté.

La dernière épreuve, celle de la difficulté, a fait la différence au classement final. Cinquième à s’élancer, Gines Lopez a pris son temps dans son ascension. Le grimpeur de 18 ans a excellé et a pu se rendre à la 38e prise, pas assez pour dépasser le Tchèque Adam Ondra (42e), mais suffisant pour le devancer au cumulatif.

Coleman, qui s’était imposé au bloc, a confirmé son emprise sur la 2e place en atteignant la 34e prise.

Les trois médaillés sur le podium saluent.

Le premier podium olympique en escalade sportive

Photo : Getty Images / Maja Hitij

Schubert, 5e au classement général provisoire et dernier à s’attaquer au mur, avait son sort entre ses mains et il n’a pas raté l'occasion. L’ancien champion et vice-champion du monde au combiné a été parfait pendant toute son ascension.

Très fort en fin de voie, il a été le seul à se rendre jusqu'au sommet, ce qui lui a permis d’aller chercher la dernière médaille.

J’étais dans un bon état d’esprit, ce qui n’a pas toujours été le cas dans la dernière année, a dit le médaillé d’or, ajoutant qu’il a souvent eu tendance à flancher sous la pression à ses dernières compétitions. Je me sentais à ma place.

Rester dans le moment présent a été un élément important dans la conquête de ce titre olympique selon lui.

J’ai commencé à calculer les points, mais j’ai ensuite arrêté, car ce n’était pas bon pour moi. J’ai juste essayé de faire du mieux que je pouvais et j'ai pensé : "Tant mieux si ça va bien et tant pis si ça ne va pas" [...¸] C’est un rêve [gagner la médaille d’or] qui devient réalité. Je ne m’y attendais pas et je ne m’attendais pas à me classer en finale.

Une citation de :Alberto Gines Lopez

Gines Lopez, le plus rapide

Opposé au Japonais Narasaki Tomoa dans le duel ultime de vitesse, l'Espagnol Alberto Gines Lopez a profité d’une erreur du Nippon pour se diriger vers la plus haute marche du podium. Dans les tours précédents, il avait remporté ses affrontements contre le Tchèque Adam Ondra et l’Américain Colin Duffy.

Bien malin celui qui pouvait prédire le premier podium olympique d’escalade sportive après le concours du bloc puisqu'il y avait une triple égalité au sommet du classement provisoire avec Coleman, Tomoa et le Français Mickaël Mawem.

Coleman s’est démarqué au deuxième bloc en étant le seul grimpeur à se rendre au sommet de la voie.

Le Français Bassa Mawem, qui avait réalisé le record olympique de vitesse aux qualifications, mardi, n’était pas inscrit à la finale en raison d’une rupture d’un tendon du biceps gauche.

L’escalade sportive sera de retour aux Jeux de Paris en 2024. Le format de la compétition sera toutefois modifié. Le combiné regroupera les épreuves de bloc et de difficulté. Celle de vitesse sera séparée et aura ses propres médailles à l’enjeu.

La finale du concours féminin sera au programme de la journée de vendredi.

À ne pas manquer