•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle olympique

Lauriane Genest médaillée de bronze au keirin

Lauriane Genest avec sa médaille, sur le podium olympique, avec la Néerlandaise Shanne Braspennincx et la Néo-Zélandaise Ellesse Andrews

Lauriane Genest est devenue la première Canadienne médaillée olympique au keirin.

Photo : Associated Press / Thibault Camus

Radio-Canada

À sa toute première présence aux Jeux olympiques, la cycliste sur piste Lauriane Genest a causé une belle surprise au Vélodrome d’Izu, jeudi, en décrochant la médaille de bronze au keirin.

Il s’agit du premier podium canadien de l’histoire dans cette épreuve, qui a fait son entrée dans le programme olympique en 2012 aux Jeux de Londres.

La Néerlandaise Shanne Braspennincx l’a emporté devant la Néo-Zélandaise Ellesse Andrews. Également de la finale, l’Albertaine Kelsey Mitchell a conclu au 5e rang.

Lauriane Genest roule sur la piste après être arrivée 3e à la finale du keirin féminin.

Lauriane Genest gagne une première médaille pour le Canada au keirin féminin

Photo : Getty Images / Justin Setterfield

Je ne le réalise pas, a dit Genest, qui a effectué ses débuts en cyclisme sur piste il y a à peine cinq ans.

La passion et l'entraînement, c’est une combinaison qui a été payante. Dans la dernière année, on a tellement travaillé fort. On se disait qu’on s’améliorait, qu’on était puissantes, mais on ne savait pas ce que les autres dans le monde faisaient. On espérait être compétitives. Aujourd’hui, on l’a vraiment prouvé.

Je suis une médaillée de bronze aux Olympiques […] C’est l’accomplissement d’une vie.

Une citation de :Lauriane Genest

La Québécoise de 23 ans a toutefois versé quelques larmes en évoquant Mitchell, sa coéquipière et amie, qui a raté le podium de très peu.

Dans la course quand je l’ai dépassée, j'espérais qu’elle en avait encore. Elle le mérite autant que moi.

Lauriane Genest parle dans un micro.

Lauriane Genest : « C'est l'accomplissement d'une vie »

Photo : Radio-Canada

Championne en titre de l’épreuve, l’Allemande Emma Hinze a été reléguée à la petite finale après avoir pris le 6e rang de son groupe en demi-finales. Elle a finalement conclu au 7e échelon.

Les deux Canadiennes s’étaient classées 2e et 3e dans leur vague de demi-finales. Précédemment, Mitchell avait dominé sa course en quarts de finale, tandis que Genest s’était classée 4e.

La Québécoise avait obtenu son meilleur résultat au keirin sur la scène internationale à la Coupe du monde de Cambridge, en Nouvelle-Zélande, en décembre 2019. Elle avait gagné la médaille d’argent.

Elle s’était classée 13e à cette épreuve aux Championnats du monde de 2019 et 16e à ceux de 2020.

Fière malgré la déception

Après avoir effectué ses débuts en cyclisme sur piste à la fin de l'année 2017, Mitchell en est également à ses premiers Jeux olympiques. L’athlète de 27 ans a connu une progression fulgurante dans cette discipline, dans laquelle elle détient la marque mondiale au sprint de 200 m.

Mitchell a remporté quatre médailles dès sa première saison sur le circuit de la Coupe du monde en 2019-2020. Elle a terminé 4e au sprint et 16e au keirin à ses premiers mondiaux en 2020.

Malgré la déception de terminer si près du podium, elle était ravie pour sa coéquipière.

On y met tellement d’efforts et je suis si contente de la voir avec la médaille de bronze. Oui, j’aimerais être avec elle sur le podium […] Mais je me sens comme une gagnante aussi. C’est tellement excitant […] Je suis vraiment heureuse pour elle. Personne ne le mérite plus.

Une citation de :Kelsey Mitchell

L’Albertaine, qui sera également en action au sprint, était tout de même très fière de sa performance.

C’est la première fois que je me rends à la finale au keirin. Il y a une courbe d’apprentissage à suivre, et il y a tellement plus de choses qui s’en viennent. Ce n’est que le début, a-t-elle affirmé. Je sors d’ici heureuse. Et je le suis encore plus avec la médaille de Lauriane.

Dans l’autre finale de la journée, le Britannique Matthew Walls a été couronné à l’omnium. Le Néo-Zélandais Campbell Stewart a obtenu la médaille d’argent et l’Italien Elia Viviani celle de bronze.

À ne pas manquer