•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle olympique

Lutte : Amarveer Dhesi éliminé par le champion en titre

Un lutteur canadien regarde son entraîneur avec les mains sur les hanches.

Le Canadien Amarveer Dhesi en action aux Jeux olympiques de Tokyo

Photo : Getty Images / Maddie Meyer

Radio-Canada

La commande s’annonçait difficile pour Amarveer Dhesi, jeudi, à Tokyo. À son seul et unique combat du tournoi olympique de lutte libre chez les moins de 125 kg, le Canadien a dû s’avouer vaincu au compte de 5-0 contre le Turc Taha Akgul, champion de la catégorie à Rio.

Défavorisé par le tirage au sort, Dhesi en a eu plein les bras lors de son combat en huitièmes de finale. Et malgré un bon effort, le représentant de l’unifolié n’a jamais été dans le coup.

Dès les premiers instants du duel, le Britanno-Colombien a perdu un point au profit de son adversaire pour inactivité.

À peine quelques secondes plus tard, Akgul est revenu à la charge. Il est parvenu à déséquilibrer le Canadien pour le projeter au sol et porter son avance à 3-0.

Amarveer Dhesi, qui avait remporté l'argent aux Championnats panaméricains en 2020, s’est ensuite défendu du mieux qu’il le pouvait, mais en vain.

Une contre-attaque fructueuse a finalement permis au Turc et 3e favori de marquer deux autres points, en route vers la victoire.

C’était un combat correct, contre un adversaire très coriace. Je me sentais bien et je me suis bien battu avec mes mains. Par contre, ma posture n’était pas bonne lors de la première période et je me suis fait bousculer, a analysé Dhesi à sa sortie du tapis.

Ses espoirs de continuer l'aventure olympique reposaient ensuite entre les mains de Taha Akgul. Ce dernier a cependant perdu son affrontement des quarts de finale par la marque de 8-0 contre l'Américain Gable Dan Stevenson.

Ce résultat a immédiatement mis un terme au tournoi du Canadien. Il aurait pu poursuivre sa route au repêchage, si son tombeur s’était rendu en finale.

Même s'il avoue qu'il aurait aimé un dénouement plus positif, Dhesi gardera un bon souvenir de ses premiers Jeux olympiques.

La lutte est un sport très difficile et je peux être fier. Tous les lutteurs présents sont d’excellents athlètes et je garde la tête haute. Il faut avoir du plaisir, parce qu’au bout du compte, ça reste du sport, a-t-il conclu.

À ne pas manquer