•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle olympique

Katie Vincent et Laurence Vincent Lapointe en finale du C-1 200 m

Elle pagaie à bord de son embarcation.

Laurence Vincent Lapointe

Photo : afp via getty images / PHILIP FONG

Radio-Canada

Plus qu’une course sépare Katie Vincent et Laurence Vincent Lapointe d’une première médaille olympique. Les Canadiennes se sont qualifiées pour la finale du C-1 200 m, jeudi, en terminant chacune 3e de leur vague des demi-finales.

Katie Vincent a été la première à s’élancer au Canal de la forêt de la mer. L’athlète de 25 ans a enregistré un chrono de 47 s 604/1000. L’Ukrainienne Liudmyla Luzan a été la plus rapide, suivie de l’athlète du Comité olympique russe Olesia Romasenko.

Laurence Vincent Lapointe a rejoint sa coéquipière en finale à la course suivante et a offert une performance semblable. Elle a inscrit un temps de 47,294 s pour conclure au 3e rang. L'Américaine Nevon Harrison, championne du monde en titre, a fini en tête de ce groupe. Elle avait également été la plus rapide du tour préliminaire.

Seules les quatre premières de chaque vague avançaient en grande finale.

Les deux Canadiennes avaient reçu leur laissez-passer pour les quarts de finale après avoir toutes deux remporté leur course du tour préliminaire.

Rappelons que les épreuves féminines de canoë font partie du programme olympique pour la première fois.

Le kayakiste Nicholas Matveev sera quant à lui de la finale B du K-1 200 m. Il a connu un bon départ lors des demi-finales, mais n’a pu tenir le coup. Il a conclu au 7e rang de sa vague.

Le Canadien avait obtenu un billet pour les demi-finales grâce à sa 2e place dans les quarts de finale.

Michelle Russell, qui a pris part aux demi-finales du K-1 500 m, a quant à elle été éliminée après s'être classée 7e de sa vague.

À ne pas manquer