•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle olympique

Parcours terminés pour Hugo Barrette et Nick Wammes au sprint individuel

Deux cyclistes sur piste croisent la ligne d'arrivée.

Hugo Barrette (à droite) a été devancé par le Français Sébastien Vigier.

Photo : Getty Images / Tim de Waele

Radio-Canada

Le parcours d’Hugo Barrette au sprint individuel s’est arrêté au premier tour du repêchage (32es de finale), mercredi, au Vélodrome d’Izu. Son compatriote Nick Wammes s'est rendu un peu plus loin, au repêchage des 16es de finale, mais a finalement subi le même sort.

Opposé au Polonais Mateusz Rudyk et au Malaisien Muhammad Shah Firdaus Sahrom, le Québécois, qui avait enregistré le 15e temps des qualifications, a été devancé en tête de course par Rudyk avec deux tours à faire.

Sebastien Vigier de l'équipe de France et Hugo Barrette de l'équipe du Canada sont en pleine course à vélo lors de la compétition de vitesse individuelle. Ils sont côte à côte devant la ligne devant la ligne d'arrivée.

Le parcours d'Hugo Barrette à l'épreuve de vitesse individuelle prend fin

Photo : Getty Images / Tim de Waele

Sahrom a accéléré au dernier tour et a rapidement creusé un écart pour ne plus être inquiété. Il s'est facilement imposé avec un écart de 619 millièmes de seconde sur Barrette.

En 32es de finale, le Français Sébastien Vigier a vaincu Barrette par une mince avance de 0,020 s.

Je n’avais pas un objectif précis au sprint. Je n’ai jamais vraiment performé en sprint, et c’est vraiment le keirin qui est ma discipline, a expliqué Barrette, auteur d'un record personnel au contre-la-montre. Après, j’ai eu des rondes difficiles. J’ai fait quelques erreurs, et ça finit comme ça. Ce n’était juste pas ma journée. Je reste confiant dans mes aptitudes pour la suite des choses.

Le cycliste des Îles-de-la-Madeleine prendra part au keirin à compter de samedi.

Le jeune Canadien Nick Wammes, âgé de 21 ans seulement, a montré qu'il serait à surveiller aux Jeux de Paris en 2024.

Le cycliste de Bothwell, en Ontario, s'est rendu jusqu'au repêchage des 16es de finale, où il s'est incliné devant le Malaisien Mohd Azizulhasni Awang. Le médaillé de bronze aux Championnats du monde de 2020 a dépassé le Canadien à la sortie du dernier virage.

Ce sont les Jeux olympiques et c’est normal d’affronter des athlètes qui ont un gros palmarès. Je suis juste content d'être ici, a soutenu Wammes avec enthousiasme, car il a notamment battu son record personnel au 200 m.

Je savais que les gars seraient durs à battre. Ils ont des habiletés que je n’ai pas encore et je devrai peaufiner ma tactique. Mais d’être ici, ça augmente énormément ma confiance!

 Stefan Boetticher de l'équipe de l'Allemagne et Nick Wammes de l'équipe du Canada font la course pour traverser la ligne d'arrivée.

Nick Wammes : éliminé avant les 1/8 de finale

Photo : Getty Images / Tim de Waele

Wammes participera lui aussi au keirin.

Par ailleurs, les Canadiennes Kelsey Mitchell et Lauriane Genest ont toutes deux obtenu leur billet pour les quarts de finale du keirin, qui seront disputés de mercredi.

Médaille d’or et record du monde à la poursuite par équipe masculine

La journée a été marquée par une finale très relevée pour la médaille d’or opposant l’Italie à l’équipe championne du monde en titre, le Danemark.

Les Danois ont occupé la tête pendant une bonne partie des 4000 mètres de l’épreuve, sauf que le champion du monde en titre au contre-la-montre sur route en a décidé autrement.

Simone Consonni et Filippo Ganna de l'équipe d'Italie sont sur leur vélo se tenant le bras après avoir remporté la médaille d'or lors de la finale de poursuite par équipes.

Poursuite par équipe : les Italiens élèvent le record du monde

Photo : Getty Images / Justin Setterfield

Filippo Ganna a effectué un superbe dernier relais pour ainsi propulser sa formation sur la plus haute marche du podium, qui plus est, avec un record du monde de 3 min 42 s 307/1000.

L’équipe canadienne masculine de poursuite n'a pas à rougir de sa performance. Elle a remporté son duel contre la formation allemande dans un affrontement pour la 5e place.

La sélection formée de Vincent de Haître, Michael Foley, Derek Gee et Jay Lamoureux a stoppé le chrono à 3:46,324, synonyme de record canadien.

C’est incroyable. Aucun de nous n’aurait pu imaginer finir 5e aux Jeux olympiques dans notre vie. C’est juste incroyable, s'est exclamé Jay Lamoureux.

Son coéquipier Michael Foley était du même avis. Nous avons fait des changements dans la composition de notre équipe, et tout a fonctionné parfaitement. Je suis très fier.

À ne pas manquer