•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle olympique

La Canadienne Kate Sanderson nage vers la 18e place en eau libre

L'Américaine Ashley Twichell nage devant la Brésilienne Ana Marcela Cunha au marathon 10 km en eau libre aux Jeux olympiques de Tokyo.

La Brésilienne Ana Marcela Cunha et l'Américaine Ashley Twichell se sont échangé la première place pendant les six premiers tours.

Photo : afp via getty images / OLI SCARFF

Radio-Canada

À son baptême du feu olympique, la nageuse Kate Sanderson a connu un bon départ, mercredi, au 10 km en eau libre. Troisième au terme du premier tour, la Canadienne a été distancée après la mi-parcours pour conclure au 18e rang.

Considérée comme l’une des favorites, la Brésilienne Ana Marcela Cunha a été couronnée championne grâce à un temps de 1 h 59 min 30 s 8/10.

Celle qui avait remporté 11 médailles en Championnats du monde, dont 5 d’or, ne comptait aucun podium olympique à son palmarès. Classée 5e à Pékin et 10e à Rio, elle a remédié à la situation en étant la plus rapide, tout juste devant la championne olympique en titre Sharon van Rouwendaal.

Cunha s’est placée en tête de la course dès le premier tour, aux côtés de l’Américaine Ashley Twichell et de l’Allemande Leonie Beck.

Elles ont réussi à se détacher, tandis que Sanderson se retrouvait dans le premier peloton à une quinzaine de secondes. Après un début laborieux, la no 1 mondiale Xin Xin occupait le 23e et avant-dernier échelon à l'issue du premier tour.

La Chinoise a ensuite prouvé qu’elle ne devait pas être négligée. Elle a remonté la course et a lutté pour une place sur le podium. Podium qu’elle avait raté de justesse à Rio lorsqu'elle s'était classée 4e.

Les choses se sont compliquées pour Kate Sanderson au cours du sixième tour. La Torontoise est passée du 15e au 16e échelon, un moindre mal, mais a été décrochée par les meneuses. Un retard de près d’une minute s’est creusé en l’espace d’un kilomètre et s'est accentué par la suite.

Les prétendantes au titre ont bataillé ferme dans les deux derniers tours. En difficulté, Xin Xin a tenté de conserver sa place parmi les cinq premières, ce qui lui a valu un carton jaune pour avoir bloqué l’Australienne Kareena Lee.

Cette dernière, plus discrète depuis le départ, a pris son envol en fin de parcours. Cunha a quant à elle accéléré dans les 50 derniers mètres pour se hisser en tête.

Rien n’était gagné à ce moment. On retrouvait derrière elle la redoutable Sharon van Rouwendaal. La Néerlandaise a tout fait pour défendre son titre, suivie de près par l’Australienne Kareena Lee. Elles ne seront toutefois pas en mesure de rattraper Cunha et termineront respectivement 2e (+0,9 s) et 3e (+1,7 s).

Sanderson a franchi les dernières bouées 5:28,3 plus tard.

Je pense que la première partie de la course s’est bien déroulée. Mon but est toujours de me placer en bonne position. C’est une longue course, alors on souhaite y aller à fond dès le départ. Je n’ai pu maintenir le rythme, mais je suis contente de ma performance générale, a déclaré Sanderson.

Si elle estime que sa présence aux JO est un rêve devenu réalité, la nageuse canadienne ajoute que cette expérience olympique lui sera grandement bénéfique en vue de ses prochaines compétitions.

J’ai voulu y aller un tour à la fois. C’est une longue course. Mais en la séparant en 10 portions, ça se gère beaucoup mieux. C’est ce que j’ai fait. Je suis restée positive tout au long de la course et c’est très motivant pour l'avenir.

L’épreuve masculine sera présentée jeudi et le Canadien Hau-Li Fan sera en action.

À ne pas manquer