•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle olympique

Sean McColl exclu de la première finale olympique en escalade

Le grimpeur monte un mur d'escalade aux Jeux olympiques de Tokyo.

Sean McColl

Photo : Getty Images / Maja Hitij

Radio-Canada

Dure sortie pour Sean McColl aux qualifications de la compétition d’escalade. Le Canadien s’est classé 17e au terme du combiné, mardi, où il devait finir parmi les huit premiers pour accéder à la finale.

McColl avait été sacré champion du monde du combiné en 2012, 2014 et 2016.

Le Français Mickael Mawem a dominé les qualifications devant le Japonais Narasaki Tomoa et l’Américain Colin Duffy. Ils seront de retour en action jeudi pour la finale.

Un record personnel à la vitesse

La journée avait pourtant bien commencé pour McColl. À l’épreuve de vitesse, qui n’est pas sa spécialité, le grimpeur de 33 ans a réalisé un temps de 6 s 93/100 à sa première tentative, abaissant son record personnel de 6 centièmes.

Avec ce chrono en banque qui le plaçait provisoirement en 10e place, il a pris plus de risques à son deuxième passage sur le mur. Il a cependant glissé à la quatrième prise et a fini tranquillement pour stopper le chrono à 9,18 s.

Seul le meilleur des deux temps est retenu au classement. Le Canadien était provisoirement 14e après cette première étape.

Sean McColl est en train de faire son épreuve de difficulté en escalade. Il est en plein mouvement pour aller s'agripper à la prochaine poignée.

Le parcours de Sean McColl prend fin aux qualifications

Photo : Getty Images / Maja Hitij

Compliqué, le bloc

C’est au bloc que les choses se sont compliquées pour le Britanno-Colombien, qui excelle habituellement dans cette discipline. McColl n’a pas été en mesure d’atteindre le sommet dans l'une des quatre voies. Il a dû se contenter de quelques points grappillés aux premier et troisième essais.

Suant à grosses gouttes dans la chaleur de 30 degrés Celsius au plateau du Parc des sports urbains d’Aomi, le Canadien a fini 15e au classement du bloc pour glisser jusqu'en 18e place avant l’épreuve de la difficulté.

Une dernière grimpe pour l’honneur

McColl n’avait plus rien à perdre à la dernière épreuve, celle de la difficulté où aucun grimpeur n’a réussi à se rendre au sommet de la voie. Le représentant de l'unifolié n’a pas perdu de temps dans son ascension, mais son niveau d’énergie a rapidement baissé avant d’atteindre la dernière section.

L’athlète a atteint la 35e prise du mur de 15 mètres de hauteur avant de tomber dans le vide et de lancer un grand cri. Il a tout de même retrouvé le sourire et a conclu 8e pour ce volet, ce qui lui a permis de remonter d’une place au classement final.

C'était loin d’être suffisant pour décrocher un laissez-passer pour la finale.

Les qualifications féminines seront disputées mercredi. La Canadienne Alannah Yip sera du nombre des 20 athlètes inscrites.

À ne pas manquer