•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle olympique

Le Brésil et l'Espagne joueront pour l'or au soccer masculin

Ils se sautent dans les bras.

Les joueurs du Brésil célèbrent leur victoire contre le Mexique.

Photo : Getty Images / Buda Mendes

Radio-Canada

Les demi-finales du tournoi de soccer masculin auront laissé bien des amateurs sur leur appétit, mais le suspense aura duré jusqu'à la toute fin dans chacun des matchs. Le Brésil et l'Espagne s'affronteront en grande finale dans un choc de titans pour l'or olympique.

Le temps réglementaire et la demi-heure additionnelle n’ont pas été suffisants pour déterminer un vainqueur entre le Brésil et le Mexique. La Seleçao a eu besoin de la séance de tirs au but pour l’emporter 0-0 (4-1 t.a.b.) en demi-finales du tournoi de soccer masculin.

Après avoir offert une belle opposition aux Brésiliens au cours du match, mardi, avec notamment quatre tirs cadrés contre six pour leurs adversaires, les Mexicains n’ont jamais été dans le coup en tirs de barrage.

Le Brésilien Dani Alves a d'abord réussi le premier tir de son équipe, puis les Mexicains Eduardo Aguirre et Johan Vasquez ont respectivement vu leur tentative être arrêtée par le gardien et aboutir contre le poteau.

Carlos Rodriguez a marqué sur le troisième essai des Mexicains, mais c’était peine perdue, le mal était fait.

Le quatrième tireur brésilien, Reinier, s’est exécuté avec autant de succès que ses trois coéquipiers qui l'ont précédé. La Seleçao aura donc l'occasion de défendre son titre olympique acquis en 2016 à Rio.

L'Espagne l'emporte à l'usure

L'Espagne a également eu besoin de deux périodes de prolongation pour obtenir son laissez-passer pour le match ultime. La Roja a gagné 1-0 sur le Japon grâce à un but de Marco Asensio à la 115e minute de jeu.

L'ailier du Real Madrid a profité d'un surplus d'espace libre que lui ont accordé les défenseurs japonais pour enrouler une frappe imparable au deuxième poteau.

Asensio avait entamé la rencontre sur le banc au profit de Rafa Mir, auteur d'un triplé contre la Côte d'Ivoire en quarts de finale. Mir est d'ailleurs passé bien près d'ouvrir le score, d'abord à la 39e minute, puis à la 88e, se butant chaque fois au gardien Kosei Tani.

La meilleure occasion du Japon est survenue peu avant la fin de la première période de prolongation lorsqu'une reprise de la tête de Daizen Maeda a raté le cadre de justesse.

À court de solutions contre un adversaire qui a nettement dominé la possession du ballon (61 %), l'équipe hôtesse a donc tiré sa révérence tout près de la finale.

Les Japonais devront en découdre avec les Mexicains pour la médaille de bronze. Il s'agira d'un match revanche entre ces deux équipes qui se sont affrontées en phase préliminaire. Les favoris locaux étaient sortis vainqueurs 2-1 grâce à des buts de Takefusa Kubo et de Ritsu Doan.

À ne pas manquer