•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle olympique

Simone Biles remporte le bronze à son grand retour, Ellie Black au pied du podium

Elle sourit à la fin de son programme à la poutre.

Simone Biles effectuait un retour à la compétition après avoir renoncé à quatre finales en raison de pertes de repères dans l'espace.

Photo : Getty Images / Laurence Griffiths

Radio-Canada

L'Américaine Simone Biles, considérée par plusieurs comme la plus grande gymnaste de tous les temps, a décroché une médaille de bronze à la poutre, mardi, à Tokyo. Tout juste derrière, au pied du podium, se trouve la Canadienne Ellie Black.

La Chinoise de 16 ans Guan Chenchen a gagné l'or, tandis que sa compatriote Tang Xijing s'est emparée de la médaille d'argent. Elles ont dominé la compétition avec des scores de 14,633 et de 14,233, tandis que Biles a obtenu une note de 14.

L'Américaine Simone Biles, accroupie, en équilibre sur la poutre.

Simone Biles gagne le bronze à la poutre

Photo : Getty Images / Laurence Griffiths

Biles, qui avait remporté cinq médailles, dont quatre d'or, aux Jeux de Rio en 2016, s'est désistée des quatre épreuves précédentes auxquelles elle devait prendre part pour le bien de sa santé mentale.

La quintuple médaillée d'or des Championnats du monde à Stuttgart, en 2019, avait affirmé vivre un phénomène de perte de repères dans l'espace.

J'étais nerveuse, mais je me sentais assez bien, a confié Biles. Par contre, je ne m'attendais pas à remporter une médaille aujourd'hui.

Elle repartira ainsi de Tokyo avec deux médailles, les sixième et septième de sa carrière, soit une d'argent au concours par équipe et celle-ci à la poutre, bien loin du bilan que tout le monde lui prêtait depuis des mois.

Seule Canadienne en lice lors de cette finale, Ellie Black effectuait également un retour à la compétition après qu'une blessure à une cheville l'eut forcée à faire une croix sur le concours complet individuel, la semaine dernière.

Ma cheville est encore un peu enflée, j'ai dû recevoir beaucoup de soins ces derniers jours pour être en mesure de compétitionner aujourd'hui. J'ai encore mal quand je cours, a-t-elle expliqué avant de remercier son équipe médicale.

Ellie Black faisant une vrille arrière sur la poutre.

Ellie Black termine au pied du podium à la poutre

Photo : Getty Images / Laurence Griffiths

La Néo-Écossaise a quelque peu vacillé par moments, mais a été solide à la réception de la grande majorité de ses figures acrobatiques. Elle a terminé son programme avec un superbe salto avant tendu en vrille.

J'ai pleuré après mon programme, car j'étais tellement fière de moi.

Une citation de :Ellie Black, gymnaste canadienne

Les juges lui ont attribué un score de 7,666 pour l'exécution de son programme d'une difficulté de 6,200, ce qui lui a permis prendre le 4e rang. La gymnaste de 25 ans a fondu en larmes dans les bras de son entraîneur au terme de sa performance qui lui a valu 13,866 points.

J'ai reçu tellement d'encouragements de la part des Canadiens et ça m'a rendue heureuse, a raconté Ellie Black entre deux sanglots. Les cinq dernières années ont été des montagnes russes d'émotions, merci à tous mes proches.

La Chine domine aussi chez les hommes

À l'épreuve des barres parallèles, le Chinois Zou Jingyuan a fait preuve d'une efficacité sans égale pour repartir avec la médaille d'or au cou. Le gymnaste de 23 ans a reçu 9,333 points d'exécution avec un niveau de difficulté de 6,900, bon pour un cumulatif de 16,233.

L'Allemand Lukas Dauser (15,700) a décroché la médaille d'argent, tandis que le Turc Ferhat Arican (15,633) a complété le podium.

À la barre fixe, le Japonais Daiki Hashimoto a été le plus impressionnant. Son score de 15,066 lui a permis de mettre la main sur sa troisième médaille à Tokyo, et sa deuxième d'or.

L'athlète de 19 ans avait également dominé le concours complet individuel, en plus de prendre le 2e rang avec ses coéquipiers au concours par équipe.

La médaille d'argent est revenue au Croate Tin Srbic, qui a été juste un peu moins minutieux dans l'exécution de ses acrobaties. Le représentant du Comité olympique russe Nikita Nagornyy est aussi monté pour la troisième fois sur le podium de ces Jeux olympiques en terminant en 3e place.

À ne pas manquer