•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle olympique

Les parents de Tammara Thibeault fiers du parcours de leur fille

Tammara Thibeault frappe son adversaire néerlandaise au visage. Celle-ci tente de bloquer le coup.

La Canadienne Tammara Thibeault (en rouge) a dominé au premier round avant que le vent tourne à l'avantage de son adversaire néerlandaise.

Photo : Getty Images / Ueslei Marcelino

Radio-Canada

La boxeuse de Shawinigan Tammara Thibeault doit rentrer au pays, lundi, après sa participation aux Jeux olympiques de Tokyo. L’athlète de 24 ans, qui avait espoir de monter sur le podium, s’est inclinée samedi devant la Néerlandaise Nouchka Fontijn en quarts de finale.

Les parents de Tammara Thibeault sont fiers du parcours de leur fille qui a eu le courage de poursuivre l’entraînement, malgré la pandémie. Elle a d'ailleurs passé une partie de son confinement à Shawinigan, où elle a aussi maintenu le rythme.

C’était difficile [pour elle] de perdre, parce qu’elle avait vraiment tout donné, explique sa mère, Judeline Corriveau, qui a parlé au téléphone avec la boxeuse après chaque combat.

Elle était déçue et triste d’avoir perdu, mais nous, comme parents, on était extrêmement fiers.

Une citation de :Judeline Corriveau mère de Tammara Thibeault
Les deux parents côte à côte dehors.

Son père, qui a lui-même évolué dans le monde de la boxe, rappelle que sa fille affrontait une adversaire coriace.

Patrick Thibeault et sa conjointe se sont levés la nuit pour regarder ses combats, mais ils auraient préféré y être en personne.

On aurait aimé cela être à Tokyo, au Japon, c’est quelque chose qu’on avait planifié depuis longtemps, parce que ça a toujours été un rêve. On avait dit à Tammara que si un jour elle se rendait aux Olympiques, on irait au Japon avec elle, ajoute-t-il.

Tammara Thibeault devrait poursuivre son parcours jusqu’aux prochains Jeux, à Paris, en 2024.

Ce n’est que partie remise, c’est ce que notre fille nous a dit, a raconté Judeline Corriveau, en entrevue dimanche à partir de la résidence familiale à Shawinigan.

Avec les informations de Jérémie Camirand

À ne pas manquer