•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle olympique

Yulimar Rojas a remporté l'or et a établi un record du monde au triple saut féminin

Elle atterrit dans le sable après son triple saut.

Yulimar Rojas aux Jeux de Tokyo

Photo : Getty Images / Matthias Hangst

Associated Press

Yulimar Rojas n'a même pas eu besoin d'une confirmation. La Vénézuélienne était si convaincue de la qualité de son élan, de son décollage et de son atterrissage dans le sable qu'elle savait qu'elle avait remporté une médaille d'or au triple saut aux Jeux olympiques de Tokyo, établissant du même coup un record mondial.

Rojas avait annoncé ses intentions à son premier essai de la finale, dimanche, lorsqu'elle a battu le record olympique.

Elle a traversé quatre autres tours avant d'offrir sa meilleure performance : un saut de 15,67 mètres à sa dernière tentative, dépassant l'ancienne marque de 15,50 mètres établie par l'Ukrainienne Inessa Kravets en 1995.

Je le savais, a-t-elle affirmé. Je le savais déjà. Je le savais dès que j'ai commencé à courir. Je ne pouvais pas rater ce saut. Je n'avais même pas besoin de vérifier. Ma tête, mon cœur et mon corps le savaient.

Dans un stade presque vide, Rojas pouvait aussi compter sur certains indices sonores.

J'entendais les gens s'exclamer. Je pouvais entendre mon ami crier. Mon entraîneur hurlait de joie.

Yulimar Rojas devant un écran où est inscrit sa nouvelle marque mondiale au triple saut : 15,67 m

Record du monde pour Yulimar Rojas au triple saut

Photo : Getty Images / Christian Petersen

Rojas avait déjà la médaille d'or en poche, avec son record olympique de 15,39 mètres, quand elle a essayé un dernier saut. Cela lui donnait un sentiment de liberté.

La Portugaise Patricia Mamona a obtenu l'argent avec un record national de 15,01 mètres. Ana Peleteiro, qui s'entraîne avec Rojas, a établi une nouvelle marque espagnole à 14,87 mètres pour gagner le bronze.

Je m'entraîne et souffre avec elle tous les jours, a affirmé Peleteiro. Je savais qu'elle était capable de le faire. Je n'avais aucun doute qu'elle allait battre le record du monde.

Rojas a remporté une médaille d'argent aux Jeux olympiques de Rio, en 2016, et a triomphé aux Championnats du monde en 2017 et 2019.

Il s'agit de la première Vénézuélienne à recevoir une médaille d'or.

Quand je me suis réveillée, ce matin, je savais déjà que la journée allait être belle, a indiqué Rojas. J'avais une attitude très positive, je savais que j'allais écrire l'histoire. Le dernier essai était un moment magique.

À ne pas manquer