•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle olympique

Jennifer Abel rate la cible en finale du 3 m

Elle tient ses jambes pendant une manoeuvre dans les airs.

Jennifer Abel

Photo : Getty Images / Clive Rose

Radio-Canada

En quête d’une première médaille olympique individuelle, la plongeuse canadienne Jennifer Abel a dû se contenter du 8e rang, dimanche, en finale du 3 m des Jeux de Tokyo.

Après un bon départ, la Québécoise de 29 ans a connu des difficultés avec son troisième plongeon, un double périlleux et demi renversé, pour lequel elle a obtenu une maigre note de 39. Elle est alors passée du 3e au 9e rang et était déjà sortie de la course.

Abel s'est reprise à ses deux passages suivants sur le tremplin, mais l'écart avec les meneuses était simplement trop grand. Elle a conclu avec 297,45 points, soit 44 de moins qu’en demi-finale, où elle s’était classée 3e.

Jennifer Abel, dans les airs, en position carpée.

Le podium échappe à Jennifer Abel

Photo : Getty Images / Al Bello

Impériale du début à la fin de l’épreuve, la Chinoise Shi Tingmao a conservé son titre olympique en obtenant une impressionnante note de 383,50 en finale. Elle a devancé par 35 points sa plus proche rivale, sa compatriote Han Wang (348,75). L’Américaine Krysta Palmer (343,75) a complété le podium.

Tingmao et Wang avaient également dominé le 3 m synchronisé plus tôt cette semaine.

Jennifer Abel s'apprête à entrer dans l'eau après avoir exécuté un plongeon.

Jennifer Abel garde la tête haute malgré une huitième place

Photo : Getty Images / Al Bello

C’est certain que je suis déçue. J’étais venue ici pour une médaille. J’ai très bien commencé avec mes préliminaires, j’ai super bien fait en demi-finale, mais malheureusement, j’ai fait une grande erreur qui m’a enlevé toute chance de médaille.

Une citation de :Jennifer Abel, plongeuse canadienne

Mais en général, je suis vraiment contente de moi [...] J’ai été capable d’être ici, en finale, sachant que toutes mes chances de podium étaient annulées. Mais je n’ai pas perdu espoir et j’ai gardé la tête haute. Je voulais terminer avec le sourire, et c’est ce que j’ai fait.

Abel avait fini 13e à Pékin en 2008, 6e à Londres en 2012 et 4e à Rio en 2016 au 3 m individuel.

Médaillée de bronze en synchro avec Émilie Heymans à Londres, elle avait quitté Rio bredouille après avoir conclu au pied du podium en solo et en synchro aux côtés de Pamela Ware.

Déterminée à conclure sa carrière olympique autrement, Abel a rempli une partie de sa mission à Tokyo en décrochant l'argent avec Mélissa Citrini-Beaulieu au 3 m synchronisé.

Son résultat à l’épreuve individuelle la poussera-t-elle à revoir ses plans de retraite? Abel prendra le temps d’y penser.

Je suis qualifiée pour les Séries mondiales avec ce top 8. Je suis prête à voir ce que la vie me réservera, mais en même temps, on ne sait pas. Je veux prendre un peu de repos, car ça fait longtemps que je suis partie de la maison.

Également en lice au 3 m individuel, Pamela Ware a conclu au 18e rang. La Québécoise de 28 ans a considérablement raté son dernier plongeon en demi-finale, samedi, et ne s'est pas qualifiée pour la phase ultime.

À ne pas manquer