•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle olympique

La championne en titre Erica Wiebe éliminée dès son entrée à Tokyo

Durant son combat, Erica Wiebe (en rouge) tente de renverser son adversaire.

Revoir la reprise du combat de la Canadienne Erica Wiebe.

Photo : Getty Images / Tom Pennington

Radio-Canada

La lutteuse Erica Wiebe est arrivée à Tokyo avec une mission : défendre son titre olympique chèrement gagné à Rio. Sa seconde expérience aux Jeux d'été aura été beaucoup plus courte. Elle s'est terminée après un combat, qui ne sera pas son dernier.

La Canadienne a été éliminée dès son entrée en huitièmes de finale de lutte libre chez les -76 kg, dimanche, aux Jeux de Tokyo. Elle s’est inclinée 4-5 devant l’Estonienne Epp Mäe.

Ce n’est pas comme cela que je voulais me battre aujourd’hui, mais c’est un honneur d’être ici, a dit Wiebe. J’attendais ce moment depuis longtemps, c’est un honneur d’être en compétition ici contre les meilleures du monde.

Justement, elle s’est frottée à l'une des grandes pointures. Elle a livré un combat de bras et de position à la championne d’Europe en titre. Wiebe a bien bougé, mais a été incapable de déséquilibrer son adversaire pour marquer des points importants.

Elle était bien préparée, son moral était bon, a affirmé l’entraîneur d’Erica Wiebe, Paul Ragusa. Elle connaissait son adversaire, et elle savait à quoi s’attendre. Je crois qu’elle a très bien géré la pression [...] Elle était concentrée et prête à se battre.

Erica Wiebe tente de retourner son adversaire estonienne, qui est étendue face contre terre.

La Canadienne Erica Wiebe (en rouge) a tout tenté pour marquer des points en fin de combat, mais elle a manqué de temps.

Photo : Getty Images / Tom Pennington

Un combat, deux adversaires

Mäe a été la première à s’inscrire au pointage en sortant Wiebe de la surface de jeu. En avance 3-0 après une période, l’Estonienne a creusé son écart à 5-0 en deuxième avec une mise au sol.

Le temps s’écoulait rapidement, et la Canadienne devait maintenant mener un double combat : face à l’Estonienne et contre la montre.

Elle a bien tenté de provoquer les choses, mais ses attaques sont restées la plupart du temps infructueuses. L'Ontarienne est parvenue à marquer deux points dans la dernière minute, puis deux autres. Mais le cinquième point essentiel pour égaliser la marque lui a échappé jusqu’à la fin du combat.

Elle est une inspiration pour nous tous. C’est une meneuse pour le sport, pour les femmes. Peu importe le résultat, c’est une vraie championne.

Une citation de :Paul Ragusa, entraîneur de la lutteuse canadienne Erica Wiebe

Un bref espoir pour le bronze

Après la défaite, Erica Wiebe pouvait encore rêver de la médaille de bronze, si elle passait par le repêchage. Son sort était désormais lié à celui de l’Estonienne. Il fallait qu’Epp Mäe se rende en finale pour qu’elle revienne dans la compétition.

Malheureusement pour la Canadienne, Mäe a perdu son duel en quarts de finale aux mains de la Japonaise Hiroe Minagawa. C’en était terminé à la fois pour la championne d’Europe et pour celle des Jeux de Rio.

Ça ne s’est pas passé comme je le voulais, mais il reste encore beaucoup de lutte en moi.

Une citation de :Erica Wiebe, lutteuse canadienne

Erica Wiebe paraissait sereine, malgré cette sortie hâtive du tournoi olympique. Elle s’est bien gardée de parler des Jeux de Paris en 2024, mais elle continuera de lutter. Elle est propulsée par le désir d’en accomplir davantage.

Pour moi, ceux qui osent sont ceux qui gagnent, a lancé Erica Wiebe en épilogue. De venir lutter, d’oser à chacun des moments, pour moi, c’est la victoire et c’est ce que j’ai accompli aujourd’hui.

À ne pas manquer