•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle olympique

Geneviève Lalonde bat le record canadien et accède à la finale du 3000 m steeple

Geneviève Lalonde en plein saut durant sa course.

L'Acadienne Geneviève Lalonde se qualifie pour la finale du 3000 m steeple aux Jeux olympiques de Tokyo et bat le record canadien.

Photo : Getty Images / Matthias Hangst

Radio-Canada

Geneviève Lalonde sera de la finale au 3000 m steeple. Dimanche, la Canadienne a fait fi de la chaleur accablante au stade olympique de Tokyo pour terminer au 4e rang de sa vague et se qualifier parmi les 15 athlètes qui seront de la course ultime. Qui plus est, elle a réussi l’exploit en établissant un record canadien.

En action dans la première vague de qualifications du jour, la Néo-Brunswickoise de 29 ans a connu un bon départ et s’est retrouvée en milieu de peloton après 1000 mètres. Elle a ensuite gagné un échelon en dépassant la Kényane Purity Kirui pour se retrouver derrière le trio de tête, sans toutefois être en mesure de le rattraper.

Elle a poursuivi son effort jusqu’à la ligne d’arrivée, où elle a arrêté le chrono à 9 min 22 s 64/100, un temps qui lui permet d’abaisser l’ancienne marque canadienne par près de 5 secondes.

J’ai fait de mon mieux et j’ai fini loin devant le record national! Je savais qu’il y avait quelque chose de spécial à propos de ces Jeux olympiques et j’étais vraiment prête. J’ai donné tout ce que j’avais et je suis très satisfaite du travail accompli, a-t-elle lancé, encore essoufflée à sa sortie de piste.

Les trois premières de chaque vague de même que les six temps les plus rapides obtenaient automatiquement un laissez-passer pour la finale.

Quatrième de son groupe, Lalonde a dû attendre la fin des deux autres vagues avant de confirmer sa place pour la finale. Sa 8e place au classement cumulatif de la séance lui a permis d’atteindre l’étape suivante.

Je voulais un record canadien! Pour moi, ça prouve que les choses vont bien. Ça veut dire que l’entraînement a bien été. Malgré les blessures et malgré la pandémie, j’ai l'honneur de représenter mon pays. J’ai vraiment de la chance et je dédie ça à mes proches. Je suis vraiment contente de ma course.

Une citation de :Geneviève Lalonde

Également en lice à cette épreuve, Regan Yee et Alycia Butterworth n’ont pu imiter leur compatriote.

Yee, de Vancouver, s’est classée 8e de sa course en 9:41,14 et pointe en 29e place du classement cumulatif.

Regan Yee en pleine course entourée de toutes les autres coureuses.

La Canadienne Regan Yee a terminé en 29e position aux qualifications du 3000 m steeple aux Jeux olympiques de Tokyo.

Photo : Getty Images / AFP / INA FASSBENDER

De son côté, Butterworth a chuté en milieu de parcours et a pris le 10e rang de sa vague. Son temps de 9:34,25 lui a procuré la 23e place.

La finale du 3000 m steeple féminin sera présentée mercredi. Geneviève Lalonde pourra alors améliorer sa 16e place récoltée à Rio.

Camryn Rogers en finale au lancer du marteau

Des qualifications étaient également disputées au lancer du marteau du côté des femmes, dimanche matin.

La Britanno-Colombienne Camryn Rogers est parvenue à atteindre la finale avec sa 2e place dans le groupe B. Son meilleur lancer, qui a franchi 73,97 mètres, lui a permis de se classer 4e au cumulatif.

C’est un moment très spécial pour moi! Ce sont mes premiers Jeux olympiques et je ne pourrais pas être plus fière d’être ici et de représenter le Canada avec les meilleures du monde. Ça me permet d’élever mon niveau, a dit l’athlète de 22 ans, sourire au visage.

Une femme tient un marteau à bout de bras.

La Canadienne Camryn Rogers dispute ses premiers Jeux olympiques à Tokyo.

Photo : Getty Images / Cameron Spencer

J’étais quelque peu nerveuse, mais mon but était de me qualifier dès mon premier lancer et de me préparer pour la finale. J’ai réussi à accomplir cet objectif et je suis très heureuse du résultat. Je garderai la même approche pour la finale.

Une citation de :Camryn Rogers

De son côté, l’Ontarienne Jilian Weir a atteint les 68,68 mètres à son troisième et dernier essai dans son groupe.

Cette marque n’a cependant pas été suffisante pour se faufiler parmi les 12 premières du jour qui accèdent à la finale mardi. Weir termine ainsi ses premiers JO en 19e place.

Scénario similaire pour Christabel Nettey qui n’a pu poursuivre sa route au saut en longueur.

L’athlète de Surrey, en Colombie-Britannique, s’est classée 12e de son groupe avec un bond de 6,29 mètres. Celle qui avait pris le 20e rang à Rio conclut cette fois-ci 22e.

Une deuxième séance d’athlétisme sera présentée dès 6 h (HAE) dimanche.

À ne pas manquer