•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle olympique

Les escrimeurs canadiens limités à un affrontement au fleuret par équipe

Il crie pour célébrer sa victoire face au Canadien Alex Cai.

Un escrimeur allemand

Photo : Getty Images / Elsa

Radio-Canada

L’expérience des fleurettistes canadiens a été de courte durée au tournoi olympique par équipe. À la dernière journée d’escrime à Tokyo, Blake Broszus, Alex Cai et Maximilien Van Haaster se sont inclinés 45-31 devant les Allemands à leur tout premier duel dimanche. Ils sont ainsi éliminés avant même d’atteindre les quarts de finale.

Le Canada n’avait pas présenté deux équipes de fleuret aux Jeux olympiques depuis ceux de 1988. Plus tôt cette semaine, les fleurettistes canadiennes se sont classées 5es.

Dimanche, un seul combat a été présenté dans le tableau des 16, où le dernier billet disponible pour accéder aux quarts de finale était en jeu.

Maximilien Van Haaster a remporté le premier relais 5-3 pour donner l'avance au Canada. Une avance qui n’a cependant pas duré. Les Allemands ont eu le dessus au cours des six relais suivants.

Alex Cai s’est d’abord incliné devant Peter Joppich, responsable de son élimination au tournoi individuel. Le réserviste Blake Broszus a ensuite fait ses débuts aux Jeux olympiques de Tokyo, en remplacement d’Eli Schenkel.

Une décision stratégique qui a été prise peu de temps avant le combat. On a voulu me donner de l'expérience pour que je vive mes premiers Jeux olympiques. On a décidé de m'ajouter à la dernière minute parce que j'ai bien réussi contre les Allemands par le passé , a expliqué Broszus. Il a perdu son premier duel 5-2 contre Benjamin Kleibrink, 26e du monde.

La formation canadienne n’a pu trouver réponse aux attaques de ses adversaires. Kleibrink a porté un dur coup aux Canadiens après avoir vaincu Alex Cai 5-1 pour faire 35-17.

Blake Broszus a mené le huitième relais 7-5 afin de réduire l’écart à 40-24. Une tâche difficile attendait Maximilien Van Haaster pour conclure ce face-à-face. Ses cinq touches n’ont pas suffi à remonter la pente et les représentants de l'Allemagne l’ont emporté sans difficulté. Ils affronteront les Américains au tour suivant.

Le plein d'expérience

Pour les trois Canadiens, l'avenir est prometteur et ils se disent prêts à reprendre l'entraînement en vue des Jeux de Paris.

On avait confiance qu'on pouvait les battre. Malheureusement, on est quand même une jeune équipe et ils ont beaucoup d'expérience. Dans trois ans, on va être beaucoup plus forts, a mentionné Maximilien Van Haaster après la défaite. Il était le seul à prendre part à ses deuxièmes Jeux olympiques. Il s'était classé 31e au fleuret individuel à Rio.

C'est important d'avoir de l'expérience et d'apprendre à combattre ensemble pour les Jeux, même pour les prochaines Coupes du monde, a ajouté le Montréalais.

Alex Cai abonde dans le même sens que son coéquipier et s'attend à connaître plus de succès au cours des années à venir.

On a fait de notre mieux et on a essayé de livrer un bon combat. On a nettement le niveau pour être ici, mais ça n'a pas tourné en notre faveur. On retourne au travail et on espère avoir des oppositions plus favorables la prochaine fois.

La délégation canadienne a compté neuf escrimeurs dans ses rangs à Tokyo. L’Ontarienne Kelleigh Ryan a été celle ayant connu le plus de succès. Elle a atteint les quarts de finale au fleuret individuel.

À ne pas manquer