•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle olympique

Tammara Thibeault éliminée en quarts de finale

Deux boxeuses lancent un coup simultanément. Celle en rouge reçoit le gant de son adversaire sur le nez.

Revoir le combat de Tammara Thibeault en quarts de finale.

Photo : Getty Images / Ueslei Marcelino

Radio-Canada

Dans le coin droit, il y avait Tammara Thibeault, porteuse des derniers espoirs de médaille canadienne en boxe aux Jeux de Tokyo. Dans le coin gauche, une Néerlandaise, Nouchka Fontijn, qui se battrait férocement pour une autre médaille olympique. Elle en aura une, mais pas la Québécoise.

Les coups de poing ont fusé, certains ont été évités, mais plusieurs ont atteint la Québécoise. Elle a bien tenté de remonter la pente, aussi déterminée qu’avant le combat, lorsqu’elle est montée sur le ring pour ce quart de finale chez les moins de 75 kg. Mais au terme des trois rounds, les juges étaient tous sur la même longueur d'onde : son adversaire l’avait dominée.

Cette défaite par décision unanime est comme un jab au moral de Tammara Thibeault. Elle avait espoir d’une médaille. Une victoire lui aurait garanti au minimum le bronze. Tous les espoirs canadiens de médaille en boxe sont maintenant évanouis.

Je pensais que je l’avais, il en manquait juste un peu, a affirmé Tammara Thibeault, secouée par toutes ses émotions après le combat. Je pensais que je l’avais, mais ce n’était pas assez aujourd’hui [...] Je vais juste revenir plus forte la prochaine fois.

Dominante au premier round

Thibeault avait pourtant commencé avec aplomb contre la médaillée d’argent à Rio. Le premier round lui appartenait. Elle a réussi des coups solides, et son adversaire était sur la défensive. Quatre juges sur cinq lui ont accordé ce round. Le bronze devenait de plus en plus réel.

Cette avance semblait lui avoir injecté une dose d’espoir et de confiance en début de deuxième. Un bon mouvement d’esquive, une gauche qui a raté la cible. N’empêche, Thibeault était dans le coup. Mais soudainement, l’avantage a tourné. Le bronze était-il en train de s’évaporer?

Elle frappe son adversaire néerlandaise au visage. Celle-ci tente de bloquer le coup.

La Canadienne Tammara Thibeault (en rouge)

Photo : Getty Images / Ueslei Marcelino

La Néerlandaise a placé une solide droite, puis elle a asséné une série de bons coups sur la cible. Thibeault devait réagir et provoquer quelque chose, en vain. Elle a répliqué avec deux bons coups pour terminer le round, mais c’était trop peu trop tard. Tous les juges ont accordé le round à la Néerlandaise.

L’histoire s’est répétée au troisième. Thibeault se devait d’être plus incisive, plus vigoureuse, mais on l’a sentie fatiguée. Et la combativité n’a certainement pas quitté son adversaire, au contraire. Les juges l’ont bien constaté. Tous les cinq ont accordé l’ultime round, et le combat, à Nouchka Fontijn.

Je suis encore très jeune. J’ai encore du temps devant moi. De me rendre aussi loin, c’est déjà un grand accomplissement.

Une citation de :Tammara Thibeault, boxeuse canadienne

Se rendre en quarts de finale aux Olympiques. La réalisation est grande, en effet, tout comme l’est l’espoir pour la suite.

Tammara Thibeault semble déjà lorgner du côté de la Ville Lumière. Elle n’a que 24 ans, elle en aura 27 aux Jeux de Paris en 2024. Sa jeunesse pourrait être source d’une deuxième vie olympique.

À ne pas manquer