•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle olympique

La Canadienne Kylie Masse en argent au 200 m dos

Elle lève les bras en l'air. Elle a sa médaille d'argent au cou et tient un bouquet de fleurs dans sa main gauche

Kylie Masse compte deux médailles d'argent à Tokyo

Photo : afp via getty images / ATTILA KISBENEDEK

Radio-Canada

La nageuse canadienne Kylie Masse a remporté la médaille d’argent en finale du 200 m dos au Centre aquatique de Tokyo samedi.

C'est sa deuxième médaille à ces Jeux. Elle avait aussi décroché l'argent au 100 m dos.

Je me suis concentrée à rester dans mon couloir. C’est un sentiment incroyable d’être sur le podium deux fois. Je suis fière de moi, a mentionné Masse aux abords de la piscine.

L’Australienne Kaylee McKeown a été sacrée en 2 min 4 s 68/100, tout juste devant Masse (2:05,42) et sa compatriote Emily Seebohm (2:06,17). Le temps de Masse est un record canadien.

Gros plan de la nageuse sur le dos, la bouche ouverte

Kylie Masse

Photo : Getty Images / Clive Rose

Je n’avais pas fait cette distance à Rio en 2016. Je suis partie de loin [pour me retrouver ici]. Je suis très contente.

Une citation de :Kylie Masse, médaillée d'argent au 200 m dos

L'autre Canadienne en lice, Taylor Ruck, a pris le 6e rang en 2:08,24.

L’équipe féminine de natation a remporté 5 des 12 médailles du Canada à Tokyo.

Hayden exclu de la finale du 50 m

Au 50 m libre, Brent Hayden a échoué dans sa tentative de se qualifier pour la finale.

Le Canadien a pris le 4e rang de sa vague des demi-finales, en 21,82 s, à égalité avec l’athlète du Comité olympique russe Kliment Kolesnikov. Les deux athlètes ont enregistré le 9e temps, alors que les 8 premiers seulement sont de la finale.

À 37 ans, Hayden participait à ses quatrièmes et derniers JO. Je suis tellement content. J’ai eu la chance de retomber amoureux de mon sport. C’était la deuxième meilleure décision de ma vie, après celle de demander à ma femme de m’épouser, a dit le nageur, très ému après sa course.

Le Français Florent Manoudou (21,53) a pris le premier rang de cette course devant le Brésilien Bruno Fratus (21,60) et le Néerlandais Thom de Boer (21,78). L'Américain Caeleb Dressel, sans pression, a fait le meilleur temps avec un chrono de 21,42. 

Dressel toujours en or

Dressel a poursuivi sa domination, plus tôt dans la journée, en remportant le 100 m papillon devant le Hongrois Kristof Milak et le Suisse Noe Ponti.

Dressel a établi un record du monde en 49,45 s.

Il porte un manteau aux couleurs des États-Unis et montre fièrement sa médaille d'or.

Le nageur américain Caeleb Dressel

Photo : Getty Images / Clive Rose

L’athlète de 24 ans a maintenant quatre médailles d’or à Tokyo.

Ledecky a du souffle

Une autre Américaine continue de récolter les médailles à Tokyo. Katie Ledecky a obtenu l’or au 800 m libre.

Avec un temps de 8:12,57, elle a devancé de plus d’une seconde l’Australienne Ariarne Titmus et l’Italienne Simona Quadarella.

Une jeune femme prend sa respiration pendant une compétition de natation.

La nageuse américaine Katie Ledecky, en pleine course aux Jeux de Tokyo

Photo : Getty Images / Tom Pennington

C’était la deuxième médaille d’or des Jeux pour Ledecky après son titre au 1500 m et la huitième médaille olympique de sa carrière (une à Londres en 2012 et cinq à Rio en 2016).

À ne pas manquer