•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle olympique

Le Canada passe à côté de sa course au relais mixte de triathlon

Deux femmes sortent de l'eau pendant une épreuve de triathlon et prennent la direction de leur vélo.

La Canadienne Joanna Brown était 14e au terme de sa section du relais mixte de triathlon.

Photo : Getty Images / Jamie Squire

Radio-Canada

Le Canada est passé à côté de sa course, samedi, au relais mixte de triathlon disputé dans la baie de Tokyo. Joanna Brown, Alexis Lepage, Amélie Kretz et Matt Sharpe ont pris le 15e rang sur 16 équipes avec un temps de 1 h 27 min 21 s.

Seul le Mexique a fait pire sur le parcours de 300 m de nage, de 6,8 km de vélo et de 2 km de course à pied.

La première athlète au départ, Joanna Brown, a connu toutes sortes de difficultés, surtout dans la portion de natation. Elle a conclu sa vague en 14e place et a donné une position difficile à Alexis Lepage au relais. 

La natation et le début du vélo se sont bien passés, mais j’avais un trop gros écart à rattraper. Je voulais aller rejoindre le peloton, mais je n’ai pas réussi. J’étais complètement exténué, je n’avais plus rien à donner, a expliqué Lepage.

Le triathlète passe en vélo devant le logo des Jeux de Tokyo 2020. On voit un immense pont à l'arrière.

Alexis Lepage

Photo : Getty Images / Leon Neal

C’est vraiment difficile ici pour les filles parce qu’on a 100 mètres avant la première bouée. J’étais complètement détruite au début de la natation et, après, je n'avais pas d’énergie. Quand tu te bats tout le long, c’est vraiment difficile. Ce n’était vraiment pas une bonne course pour moi, a pour sa part reconnu Brown.

Lepage, qui remplaçait Tyler Mislawchuk au pied levé, a tout donné en natation avec le 2e temps de sa vague, mais il a manqué d’énergie dans la portion de course à pied. Les deux autres relayeurs n’ont jamais réussi à effacer le retard, qui s’est creusé davantage.

Tu te bats en arrière contre des pelotons de plusieurs filles. C’est un gros désavantage. La game est totalement différente. Tu donnes tout en espérant rattraper des filles.

Une citation de :Amélie Kretz, 15e au relais mixte

On est tous solidaires. On vit avec le travail des autres et on essaie de faire au maximum de nos capacités pour avoir le meilleur résultat possible. Si on a tout donné, on ne peut pas être vraiment déçus, a ajouté Lepage, en parlant de l'entraide dans le relais mixte.

La Grande-Bretagne haut la main

La Grande-Bretagne a fait un sans-faute pour remporter la médaille d’or en 1:23:41. La formation était redoutable avec Jessica Learmonth, Jonathan Brownlee, Georgia Taylor-Brown et Alex Yee.

L’équipe a montré sa supériorité en devançant les États-Unis et la France par 14 s et 23 s, respectivement.

Un triathlète termine sa course et se dirige vers ses coéquipiers qui l'attendent les bras ouverts après une victoire.

Le triathlète Alex Yee est accueilli par ses coéquipiers au fil d'arrivée du relais mixte de triathlon.

Photo : Getty Images / Leon Neal

Les Britanniques ont pratiquement mené la course d’un bout à l’autre sauf dans certaines transitions. Alex Yee n’a cédé la première place que pendant quelques secondes au Français Vincent Luis, lors de la course à pied, avant de la reprendre et de s’éloigner.

C’était la première fois que l’épreuve du relais mixte était présentée aux Jeux olympiques.

À ne pas manquer