•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle olympique

Melissa Bishop-Nriagu éliminée du 800 m, deux Canadiennes en demi-finales du 100 m

Deux Canadiens seront de la finale du 3000 m steeple, et un autre au saut en hauteur.

Des coureuses sont dans un virage au stade olympique de Tokyo. Les gradins sont vides derrière.

La Canadienne Melissa Bisho-Nriagu n'a pas été en mesure d'offrir une place au pays en demi-finales du 800 m à Tokyo.

Photo : Getty Images / Javier Soriano

Radio-Canada

La journée a été catastrophique à l’épreuve du 800 m féminin pour le Canada, vendredi, à la première journée des épreuves d’athlétisme au stade olympique de Tokyo.

Ses trois athlètes ont fait des temps semblables et ont raté leur qualification.

Les attentes étaient grandes pour Melissa Bishop-Nriagu. L’athlète d’Eganville, à l’ouest d’Ottawa, avait pris le 4e rang à Rio en 2016.

Partie dans un groupe très lent lors des qualifications, elle a pris le 4e rang de sa vague en 2 min 2 s 11/100. Ce n'était pas suffisant pour accéder aux demi-finales, réservées aux trois meilleures de chaque groupe et aux six autres les plus rapides.

C’était une course désordonnée et j’ai perdu mon rythme à la fin. Je n’avais plus les jambes pour bien terminer. Je ne suis pas satisfaite de ma course évidemment, a dit une Bishop-Nriagu avare de commentaires à sa sortie de la piste.

Cinq jeunes femmes courent avec vigueur pour atteindre le fil d'arrivée.

La Canadienne Madeleine Kelly a pris le 5e rang de sa vague de qualifications au 800 m.

Photo : Getty Images / Christian Petersen

L’année a été longue. Je trouve difficile d’être loin de ma famille. C’est difficile de ne pas les avoir ici.

Une citation de :Melissa Bishop-Nriagu, 4e de sa vague

Sa compatriote Madeleine Kelly a connu le même sort à ses premiers JO, avec un temps de 2:02,39.

Finalement, Lindsey Butterworth a conclu la distance en 5e position de sa vague en 2:02,45. 

L'une des favorites de l’épreuve, la Jamaïcaine Natoya Goule, a enregistré le meilleur chrono des qualifications en 1:59,83.

La Jamaïque domine les qualifications au 100 m féminin

La championne olympique en titre du 100 m a annoncé ses couleurs. La Jamaïcaine Elaine Thompson-Herah a gagné sa vague avec un temps de 10,82 s pour facilement se qualifier pour les demi-finales.

Une coureuse en plein milieu de la piste creuse son avance sur ses adversaires.

La championne olympique du 100 m, Shelly-Ann Fraser-Pryce (au centre)

Photo : Getty Images / Christian Petersen

Une de ses adversaires a battu son chrono. L’Ivoirienne Marie-Josée Ta Lou a en effet gagné sa vague en 10,78. La Canadienne Crystal Emmanuel a obtenu sa place en demi-finales en terminant 3e de cette course avec un temps de 11,18. 

Je me suis concentrée sur ma performance pour faire de mon mieux. Mon exécution n'était pas idéale, mais je suis en demi-finale et j'ai encore du travail à faire, a souligné Emmanuel, satisfaite du résultat.

Je vise les étoiles et espère le meilleur. Je suis une étape plus près de mon but.

Une citation de :Crystal Emmanuel, qualifiée pour les demi-finales du 100 m

L’autre Canadienne en lice, Khamica Bingham, a pris le 4e rang de sa vague, mais s’est tout de même qualifiée en raison de son chrono de 11,21. Emmanuel a inscrit le 18e temps de la journée.

Elle est dans les blocs de départ avec une autre athlète.

La Canadienne Crystal Emmanuel

Photo : Getty Images / Andrej Isakovic

La possibilité d’un podium complètement occupé par la Jamaïque retient l’attention. Shelly-Ann Fraser-Pryce, gagnante du 100 m en 2008 à Pékin et en 2012 à Londres, a remporté sa vague en 10,84. Shericka Jackson s'est aussi signalée en 11,07.

Des surprises au 3000 m steeple

Les Canadiens ont fait belle figure au 3000 m steeple. Matt Hughes, 4e de sa vague, a profité d’une course très rapide pour atteindre la finale. 

Les trois premiers de chaque vague sont automatiquement qualifiés, de même que les six temps les plus rapides. Hughes a signé le meilleur temps en 8:13,56.

Un Éthiopien mène la course lors de l'épreuve de 3000m steeple. Il saut un obstacle avant que ses poursuivants n'arrivent à la barrière.

Matt Hughes et John Gay se qualifient au 3000 m steeple

Photo : Getty Images / Giuseppe Cacace

Son compatriote John Gay a eu plus chaud en terminant 6e de sa vague. L’athlète de 24 ans a dû attendre la fin des qualifications pour confirmer sa place en finale. Son temps de 8:16,99, le meilleur de sa carrière, a été suffisant pour le qualifier avec le 11e temps.

C’est l’Éthiopien Lamecha Girma (8:09,83) qui a fait le meilleur temps, devant le Japonais Ryuji Miura (8:09,92).

Un Canadien en finale du saut en hauteur

Au saut en hauteur, un Canadien sera de la finale. Django Lovett a réussi un bond de 2,28 mètres dès sa première tentative. Il se joint pour le dernier tour aux 12 autres concurrents qui ont eu le dessus sur la barre à cette hauteur.

Un sauteur passe par-dessus la barre. Il est en position courbée, sur le dos, et regarde vers le matelas pour son atterrissage.

Le Canadien Django Lovett

Photo : Getty Images / Ben Stansall

Son compatriote Michael Mason ne sera toutefois pas de la partie. L’athlète de la Colombie-Britannique a échoué à ses trois essais à 2,28 mètres. Il avait pourtant connu un parcours sans faille jusque-là, franchissant la barre du premier coup.

À ne pas manquer