•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle olympique

Les rameuses canadiennes en or en huit de pointe

Les Canadiennes s'enlacent pour célébrer leur médaille d'or en huit de pointe féminin.

Les Canadiennes remportent la médaille d’or au huit de pointe féminin! Un deuxième podium pour le Canada en aviron et une première médaille d'or depuis les Jeux de 1992.

Photo : Getty Images / Naomi Baker

Radio-Canada

La formation canadienne de huit de pointe a profité de la dernière journée de compétitions en aviron à Tokyo, vendredi, pour mettre la main sur la médaille d'or.

Il s’agit de la 11e médaille du pays à ces Jeux olympiques, de la troisième en or et de la deuxième en aviron. Jeudi, Caileigh Filmer et Hillary Janssens sont montées sur la troisième marche du podium en deux de pointe féminin.

La barreuse Kristen Kit a mené la formation canadienne composée de Susanne Grainger, Kasia Gruchalla-Wesierski, Madison Mailey, Sydney Payne, Andrea Proske, Lisa Roman, Christine Roper et Avalon Wasteneys.

Les Canadiennes ont vite mené et détenaient une légère avance sur les Australiennes et les Néo-Zélandaises après 500 mètres. Elles ont ensuite mis les bouchées doubles pour accentuer leur avantage par six sièges à mi-parcours.

Les rameuses de la Nouvelle-Zélande, 3es à ce moment, ont commencé à remonter la pente. Bien qu’elles soient parvenues à réduire l’écart les séparant des Canadiennes dans le troisième segment, elles n'ont jamais réussi à prendre la tête.

L’embarcation canadienne a résisté aux différentes attaques et a conclu les 2000 mètres en affichant un chronomètre de 5 min 59 s 13/100, tandis que ses poursuivantes ont franchi la ligne d’arrivée 0,91 seconde plus tard.

Les Chinoises ont complété le podium devant les Américaines, médaillées d’or des Jeux olympiques de Rio.

Évidemment, une telle performance a de quoi rendre fières les rameuses canadiennes, qui ont suivi leur plan de match à la lettre.

On voulait faire une course pleine d’audace. On voulait y aller à fond dès le départ et donner tout ce qu’on avait pour voir jusqu’où ça allait nous mener. Je pense qu’on a réussi à faire ça aujourd’hui, a souligné Sydney Payne.

Notre équipe a surmonté beaucoup d’épreuves au cours des cinq dernières années, mais nous avons choisi d’utiliser cette année de plus à notre avantage, a poursuivi Susanne Grainger. Nous avons pris ce temps de plus pour bâtir notre confiance et solidifier les forces. Notre niveau de confiance nous a menées jusqu’à cette médaille.

Elles m’ont fait confiance. C’est le groupe de femmes le plus exceptionnel que j’ai eu le privilège de diriger, a quant à elle déclaré la barreuse Kristen Kit, entourée de toutes ses coéquipières.

La dernière médaille olympique du Canada en huit de pointe était celle d’argent reçue aux Jeux de Londres en 2012. Les Canadiennes s'étaient classées 5es à Rio.

Une première depuis 1992

C'est la première fois en 29 ans, depuis les Jeux de Barcelone, que les rameuses canadiennes sont championnes olympiques en huit de pointe. Pour Kristen Kit, l'objectif de rapporter la médaille d'or au pays visait avant tout à renouer avec la tradition gagnante qui avait été lancée à l'époque. Elle a tenu à rendre hommage aux pionnières qui avaient décroché l'or en Espagne.

Marney (McBean) Kathleen (Heddle), notre entraîneuse Michelle Darvill, elles étaient toute de l’équipe canadienne en 1992 et on a voulu poursuivre cette tradition en aviron et à être la hauteur. Kathleen n’est plus des nôtres aujourd’hui, mais elle était avec nous sur la ligne de départ, a ajouté Kit.

Les médaillées d'or n'avaient pas remporté de course à Tokyo avant de triompher en grande finale.

Malgré une bonne performance au premier tour, les représentantes de l’unifolié ont conclu au 2e rang de leur vague derrière les Néo-Zélandaises. Un résultat qui les a forcées à passer par le repêchage avant d’accéder à la finale. Une fois de plus, les Canadiennes ont terminé 2es. Ce sont les Roumaines qui ont été les plus rapides de cette course.

Un peu plus tôt au Canal de la forêt de la mer, l’Ontarienne Carling Zeeman a fini 2e de la finale B du rameur en couple féminin. Elle a ainsi conclu ses deuxièmes Jeux olympiques au 7e rang après s’être classée 10e à Rio.

Du côté masculin, Trevor Jones a lui aussi pris part à la finale B en rameur en couple. À ses premiers JO, l’athlète de 23 ans a inscrit le 3e temps pour finir au 8e échelon.

À ne pas manquer