•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle olympique

COVID-19 : une vedette de l'équipe américaine d'athlétisme doit renoncer aux Jeux

Un sauteur est accroché à sa perche, fortement pliée, il se retrouve la tête en bas lors d'une tentative de saut.

Le sauteur à la perche américain Sam Hendricks lors des essais olympiques de 2020.

Photo : Getty Images / Patrick Smith

Agence France-Presse

Les États-Unis perdent un gros morceau de leur équipe d’athlétisme. Le champion du monde de saut à la perche en 2017 et en 2019, Sam Kendricks, a été contraint de déclarer forfait pour les Jeux olympiques de Tokyo après avoir reçu un résultat positif à la COVID-19.

Nous sommes tristes de confirmer que Sam Kendricks a été déclaré positif et ne pourra pas concourir aux Jeux, a écrit le Comité olympique américain (USOPC) sur Twitter.

Le médaillé de bronze aux JO de Rio a été placé en isolement dans un hôtel, a précisé l'USOPC.

Même s'il avait été supplanté ces derniers mois par la montée en puissance du Suédois Armand Duplantis, devenu le détenteur du record du monde de la spécialité en 2020 avec un saut de 6,18 mètres, Kendricks était quand même l'un des grands favoris pour monter sur le podium.

Le jeune Suédois est assis sur un bloc de départ d'athlétisme. Il porte un chandail jaune et on voit le logo des Jeux de Tokyo derrière.

Armand Duplantis

Photo : Getty Images / Michael Steele

Avec un saut de 5,92 mètres, l'Américain a réussi la deuxième performance de l'année à l’extérieur, à égalité avec son compatriote Chris Nilsen et le Français Renaud Lavillenie.

L’absence forcée de Kendricks laisse la voie libre à Duplantis, le seul à avoir franchi une barre à plus de 6 mètres en 2021 à l'extérieur, soit 6,10 mètres le 6 juin dernier.

Des athlètes australiens forcés de s’isoler 

Plusieurs athlètes de la délégation australienne sont victimes de la situation de Sam Kendricks. La Fédération australienne d'athlétisme (AA) a annoncé qu’ils ont été placés un temps en isolement en raison de leurs contacts avec l’Américain.

La plupart des athlètes ont été autorisés à sortir après avoir été soumis à des tests qui n'ont révélé aucun cas de COVID-19. Trois d'entre eux devront toutefois rester en quarantaine, a annoncé l'AA.

Les trois membres seront testés tous les jours. Ils auront le droit de s'entraîner, sous stricts protocoles qui restreignent leurs contacts. Tous les athlètes vont prendre part aux compétitions comme prévu, a écrit l'AA dans un communiqué.

Selon le journal Sydney Morning Herald, c'est l'ensemble des 63 athlètes australiens de la délégation qui ont été placés en confinement pendant un moment.

Les épreuves d'athlétisme commencent vendredi au stade olympique de Tokyo.

À ne pas manquer