•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle olympique

Le judoka Shady El Nahas termine au pied du podium

Il tombe à la renverse.

Shady El Nahas (en blanc) est projeté par le Portugais Jorge Fonseca.

Photo : afp via getty images / FRANCK FIFE

Radio-Canada

Le judoka Shady El Nahas a perdu son combat pour une médaille de bronze, dans le tableau des moins 100 kg, jeudi. Face au Portugais et champion du monde en titre Jorge Fonseca, le Canadien a poussé le combat à la limite du temps réglementaire, mais s'est incliné par waza-ari dans les dernières secondes.

El Nahas a bouclé sa première expérience olympique en 5e position. Il avait obtenu son billet pour le duel de la 3e place grâce à sa victoire en prolongation sur l'Israélien Peter Paltchik lors de son combat de repêchage.

Je suis vraiment déçu, et ça fait mal au cœur! Ça va prendre beaucoup de temps avant que ça passe. Tous ceux contre qui je me suis battu (jeudi), ils m’avaient déjà battu cette année, et j’ai pris ma revanche, a-t-il indiqué.

Le Canadien s’est fait surprendre après la première minute de l'affrontement lorsque le Portugais y est allé d’une tentative de renversement, qui ne lui a toutefois pas permis de marquer. Fonseca a ensuite écopé d’une première pénalité pour fausse attaque avec 1 min 40 s à faire.

Shady Elnahas de l'équipe du Canada a ses mains sur les hanches et il se prépare à affronter son adversaire.

Shady El Nahas se classe 5e au judo

Photo : Getty Images / Chris Graythen

Dans la dernière minute, les deux judokas tentaient de retrouver leur souffle, surtout Fonseca qui a pris de longues secondes à se replacer en position de combat. Champion du monde en 2019 et en 2021, l’expérimenté Portugais a usé de son expérience pour marquer un waza-ari contre le Canadien de 23 ans avec un peu plus de 30 secondes à écouler.

Je me sentais tellement bien et je n’étais pas fatigué. Pour le match du bronze, le gars était mort (de fatigue). Le sport est vraiment dur! C’est juste une faute, et ça ruine toute la journée. C’est ça le sport, j’adore ce sport, et je vais revenir plus fort.

Une citation de :Shady El Nahas

Fonseca a écopé d’une deuxième pénalité et, même si son entraîneur a été expulsé de son siège d’observateur, il a pu contrer les nombreuses attaques du Canadien, qui a tout tenté pour s’inscrire au tableau indicateur, dont une projection que l’arbitre n’a pas jugé complète.

Signe que les deux adversaires se respectaient, El Nahas a tendu la main à Fonseca pour l’aider à se relever après le combat, et les deux se sont fait l’accolade après le salut officiel.

Rater de peu une médaille olympique doit faire mal à El Nahas, qui avait aussi fini 5e, en prolongation, aux Championnats du monde, le mois dernier, à Budapest.

Shady El Nahas était le deuxième judoka canadien masculin à se battre pour une médaille de bronze à Tokyo après Arthur Margelidon, qui a fini 5e chez les moins de 71 kg.

Le Japonais Wolf Aaron a gagné la médaille d’or contre le Sud-Coréen Cho Guham. L’autre médaille de bronze a été remportée par Niiaz Iliasov, un représentant du Comité olympique russe.

Un parcours exemplaire

El Nahas avait connu un excellent parcours jusque-là. Son deuxième combat, en huitièmes de finale, a été le théâtre d’une petite controverse.

Le Canadien a rapidement pris l’ascendant sur son opposant Zelym Kotsoiev, de l'Azerbaïdjan, avec un waza-ari après seulement 30 secondes. Il croyait avoir mis fin au combat quelques secondes plus tard avec un autre waza-ari, finalement refusé par l’arbitre.

El Nahas était déjà en train de festoyer quand il a été contraint de reprendre le combat et sa concentration. Il s’est finalement débarrassé de Kotsoiev avec une minute à faire, par ippon, avec une projection ouchi-gari spectaculaire.

L’Égyptien d’origine avait bien amorcé le tournoi, remportant une victoire par ippon à son premier combat.

Il a réussi à immobiliser son adversaire, Ivan Remarenco, des Émirats arabes unis, après l’avoir fait chuter.

El Nahas est arrivé au Canada à l’âge de 11 ans et a commencé le judo pour se défendre parce qu’il faisait l'objet d'intimidation.

À ne pas manquer