•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle olympique

Les Fidji servent une correction surprise au Canada en rugby à 7

Une joueuse canadienne plaque une joueuse des Fidji.

Les Fidjiennes ont surpris les Canadiennes lors de leur deuxième match du tournoi.

Photo : Getty Images / Dan Mullan

Radio-Canada

Après avoir amorcé son tournoi de belle façon contre le Brésil, l'équipe féminine du Canada en rugby à 7 a paru complètement dépaysée contre les Fidji dans un revers de 26-12, jeudi, aux Jeux olympiques de Tokyo.

Les Fidjiennes ont inscrit un essai dès la première minute de jeu et n'ont jamais été inquiétées par la suite. Profitant d'erreurs individuelles dans le camp canadien, le petit pays de l'Océanie menait 21-0 à la mi-temps.

Il faut leur donner crédit pour l'énergie avec laquelle elles ont entamé ce match. Elles ont été agressives pour profiter de nos erreurs, a souligné l'entraîneur-chef du Canada, Mick Byrne, après la rencontre.

Les représentantes de l'unifolié, 3es au classement mondial, ont mieux paru en deuxième période, mais se sont tout de même inclinées devant un adversaire moins bien classé (8e).

C'est la preuve que le sport grandit. Ce que vous avez vu aujourd'hui, ce sont deux équipes qui refusent d'abandonner leur rêve olympique, a pour sa part analysé la joueuse canadienne Bianca Farella.

Il faut se rappeler qu'aujourd'hui est déjà du passé. On va retourner au village, récupérer, et demain nous serons prêts.

Une citation de :Mick Byrne, entraîneur-chef du Canada

La capitaine Ghislaine Landry et sa coéquipière Kayla Moleschi ont enregistré les deux essais du Canada dans la défaite.

La Canadienne Kaili Lukan se faisant plaquer par Viniana Riwai et Alowesi Nakoci des Fidji.

Les Canadiennes disputeront leur dernier match de la phase préliminaire vendredi contre la France, 4es favorites de ce tournoi. Elles devront offrir une solide performance pour accéder aux quarts de finale.

Les Françaises sont invaincues en deux rencontres grâce à des victoires de 12-5 sur les Fidjiennes et de 40-5 contre les Brésiliennes.

Un premier test pourtant réussi

Plus tôt dans la journée, le Canada avait amorcé le tournoi olympique avec une victoire sans équivoque de 33-0 sur le Brésil.

Les joueuses des deux pays semblaient nerveuses en première mi-temps. Le match a été ponctué de plusieurs ballons échappés et de quelques erreurs d'inattention.

Charity Williams, de l'équipe canadienne, court avec le ballon dans les bras.

La redoutable équipe de rugby canadienne

Photo : Getty Images / Dan Mullan

Charity Williams a été la première à s’inscrire au pointage avec moins de deux minutes à jouer dans cette période de jeu. Elle a marqué un premier essai à la suite d’une longue course pour donner l'avance 7-0 à sa formation.

Williams se vengeait ainsi d’un jeu semblable survenu quelques minutes plus tôt lors duquel son adversaire brésilienne l’a arrêtée en agrippant ses cheveux au moment où elle se dirigeait seule vers la zone de buts.

Nous savions que les premiers matchs ne seraient pas faciles, qu’il y aurait des nerfs, que le terrain allait être mouillé. Mais on savait, à la mi-temps, qu’on avait le conditionnement physique nécessaire pour connaître une bonne deuxième demie, a souligné la Québécoise Karen Paquin à la sortie du terrain.

Le Canada a véritablement pris son envol en deuxième mi-temps. Plus confiantes et plus appliquées techniquement, les joueuses ont sorti le rouleau compresseur. Keyara Wardley a réussi deux essais. Karen Paquin et Ghislaine Landry en ont enregistré un chacune.

Il y avait tellement d’émotions [lorsque j’ai marqué]. Mais j’étais juste heureuse de réussir ces essais.

Une citation de :Keyara Wardley, équipe de Rugby du Canada

À ne pas manquer