•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle olympique

Blessée, Ellie Black déclare forfait au concours complet

Elle effectue une pirouette arrière.

Ellie Black s'élance à la poutre lors des qualifications des Jeux de Tokyo.

Photo : Getty Images / Jamie Squire

Radio-Canada

Coup de tonnerre dans l’équipe canadienne de gymnastique artistique qui a annoncé, tôt mercredi matin, que la Néo-Écossaise Ellie Black s'était blessée et devait se retirer de la finale du concours complet, prévue jeudi, aux Jeux de Tokyo.

La meilleure gymnaste du pays a réveillé une vieille blessure à une cheville, mardi, pendant un entraînement lorsqu'elle a raté sa réception à la poutre.

Je n’ai pas assez de temps pour guérir (avant la finale du concours complet). La finale individuelle à la poutre aura lieu dans une semaine et j’aurai de meilleures chances que ma cheville guérisse, alors c’est le temps de me reposer. Je suis entourée d’une équipe de soutien incroyable pour ma réadaptation, a dit Black dans une visioconférence du Comité olympique canadien.

Cet écueil s’ajoute à une longue liste de ceux qu’elle a dû surmonter pour prendre part à ses troisièmes Jeux. Et c’est en versant une larme qu’elle a fait le bilan des derniers mois.

Me blesser ici, c’est difficile. C’est frustrant! Bouleversant, a-t-elle ajouté en marquant une pause pour essayer d’en rire. J’ai eu plusieurs hauts et bas, et c’est un autre coup à surmonter. Ç’aurait pu être pire, mais c’est crève-cœur.

À Rio, en 2016, Black s’était classée 5e au concours complet, soit le meilleur résultat pour une athlète canadienne dans l’histoire des Jeux d'été.

Un un plus tard, la jeune femme avait obtenu la 2e place au concours complet des Championnats du monde à Montréal. Elle était ainsi devenue la première Canadienne à monter sur le podium dans cette compétition.

Aux mondiaux de Stuttgart, en 2019, la gymnaste s’était blessée à la cheville droite à la réception à la table de saut du concours complet. Elle a ensuite profité du report d’un an des Jeux olympiques pour passer sous le bistouri.

Elsabeth Black est prise dans une accolade avec sa coach, la jeune femme a un visage un peu tiré.

« C'est très bouleversant » : Ellie Black

Photo : Getty Images / Elsa

Hashimoto Daiki se faufile jusqu'au sommet

Au terme d’un concours extrêmement relevé, Hashimoto Daiki a été sacré champion olympique du concours complet masculin de gymnastique artistique. Mercredi, à Tokyo, le Japonais avait toute la pression sur lui pour décrocher l’or, car il était le dernier concurrent à s’exécuter à la barre fixe.

Provisoirement 3e avant l’appareil final avec ses 75,532 points, celui qui avait déjà été décoré de la médaille d’argent à la compétition par équipe plus tôt cette semaine a fait preuve d’un calme olympien – c’est le cas de le dire – pour récolter la meilleure note à la barre fixe. Ses 14,933 points lui ont permis de se faufiler au 1er rang.

Le gymnaste est en action à la barre fixe.

Hashimoto Daiki

Photo : Getty Images / Jamie Squire

Daiki (88,465 points) a été très propre dans l’exécution de son programme et a réalisé de beaux enchaînements. Malgré un léger déséquilibre à la réception, il a devancé le Chinois Xiao Ruoteng (88,065 points), qui a mené le concours pendant un bon moment.

Le Japonais a aussi obtenu la meilleure note au cheval d'arçons et la deuxième au sol, tandis que Ruoteng, champion du monde de l’épreuve à Montréal, en 2017, a été constant, mais n’a pu terminer premier à un appareil.

Benjamin Gischard  de l'équipe de la Suisse est en plein saut dans les airs durant le temps de pratique pour la routine au sol tandis que le gymnaste brésilien le regarde.

Une finale de gymnastique artistique de haut niveau

Photo : Getty Images / David Ramos

Légèrement instable à la réception de sa sortie à la barre fixe, Nikita Nagorny a récolté 14,366 points à la barre fixe. Il a du coup glissé de la 2e à la 3e place du classement cumulatif. Le représentant du Comité olympique russe et champion du monde en titre de la spécialité a conclu avec un total de 88,031 points.

À ne pas manquer