•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle olympique

Novak Djokovic accède aux quarts de finale à Tokyo

Il brandit son poing droit.

Novak Djokovic

Photo : Getty Images / Clive Brunskill

Radio-Canada

Novak Djokovic poursuit sa quête de l'or olympique. Le Serbe a vaincu l'Espagnol Alejandro Davidovich Fokina en deux manches de 6-3 et 6-1, mercredi, pour accéder aux quarts de finale à Tokyo.

Le no 1 mondial s'est appuyé sur 9 as et s'est limité à 12 fautes directes pour mettre un terme à la rencontre en 84 minutes.

Il n'est plus qu'à trois victoires de sa première médaille d'or olympique, qui garderait en vie ses espoirs de réaliser un grand chelem doré.

Au prochain tour, Djokovic sera opposé au Japonais Kei Nishikori, qui s'est imposé face au Bélarusse Ilya Ivashka au compte de 7-6 (9/7) et 6-0.

Tsitsipas perd dans la douleur

Le Grec Stefanos Tsitsipas s’est incliné en trois manches de 6-2, 6-7 (4/7) et 2-6 devant le Français Ugo Humbert en huitièmes de finale.

Le quatrième joueur mondial faisait partie des principaux joueurs susceptibles d’embêter le roi du tennis masculin, Novak Djokovic, dans sa quête de la médaille d’or olympique. Le Grec avait poussé le Serbe à la limite lors de la dernière finale de Roland-Garros, perdant en cinq manches.

Face au Français, classé 28e au monde, il a bien entamé le match, profitant de deux de ses trois occasions de briser Humbert pour s’emparer de la première manche.

Chaudement disputé, le deuxième engagement a penché du côté du Français, qui s’est finalement imposé au bris d’égalité. Blessé à la jambe droite en fin de manche, Tsitsipas a eu recours à un temps d’arrêt médical avant de commencer le troisième acte.

Stefanos Tsitsipas reçoit les soins d'un thérapeute sur le terrain.

Stefanos Tsitsipas a eu besoin d'un temps d'arrêt médical après s'être blessé à la jambe droite en fin de deuxième manche.

Photo : Getty Images / Clive Brunskill

Visiblement incommodé, le Grec s'est fait briser à deux reprises en troisième manche, laissant Humbert filer avec la victoire. Le Français a maintenant rendez-vous avec le Russe Karen Khachanov en quarts de finale.

Le représentant du Comité olympique russe Daniil Medvedev s’est débarrassé de l’Italien Fabio Fognini en trois manches de 6-2, 3-6 et 6-2. Le no 2 mondial sera opposé au prochain tour à l’Espagnol Pablo Carreno Busta.

Le dernier quart de finale opposera l'Allemand Alexander Zverev au Français Jérémy Chardy. La cinquième raquette de l'ATP a éliminé en deux manches de 6-4 et 7-6 (7/5) le Géorgien Nikoloz Basilashvili, tandis que Chardy a vaincu le Britannique Liam Broady 7-6 (7-3), 4-6 et 6-1.

Tous les matchs retardés

Par ailleurs, la Fédération internationale de tennis (ITF) a annoncé que les matchs du tournoi olympique débuteraient à 15 h plutôt qu’à 11 h à partir de jeudi parce que plusieurs joueurs se sont plaints de la chaleur étouffante au Parc de tennis d'Ariake.

Cette décision a été prise suivant les recommandations du Comité international olympique (CIO), des organisateurs des JO-2020, du Service olympique de radiotélévision, mais aussi des joueurs, arbitres, experts médicaux et autres acteurs clés, a dit l’ITF par voie de communiqué.

Plusieurs joueurs ont souffert des conditions extrêmes mercredi. L'Espagnole Paula Badosa a dû quitter le court en fauteuil roulant en raison d'une insolation après avoir abandonné en quarts de finale contre Marketa Vondrousova.

Affligé par la chaleur et l’humidité, Medvedev est aussi passé bien près de s’écrouler.

Dès le début du match, j'ai senti que j'avais du mal à respirer. C'était comme si mon diaphragme était bloqué, a expliqué le Russe après la rencontre. À la fin de la deuxième manche, je voyais noir, je m'affaissais. J'étais à deux doigts de m'effondrer sur le court.

Il a ensuite demandé aux organisateurs de reporter le début des matchs.

Tous les joueurs que je connais disent que ce n'est pas normal de faire commencer les matchs à 11 h, a-t-il affirmé.

Avec les informations de Agence France-Presse

À ne pas manquer