•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle olympique

Une première victoire soulageante pour les volleyeurs canadiens

Ils sautent pour bloquer un smash.

Trois volleyeurs canadiens

Photo : afp via getty images / ANDREJ ISAKOVIC

Radio-Canada

Le bloc canadien a fait la différence et les volleyeurs du pays ont remporté leur première victoire du tournoi olympique mercredi. Ils ont battu les Iraniens en trois manches de 25-16, 25-20 et 25-22.

Ce premier gain en trois affrontements garde les espoirs du Canada en vie pour les quarts de finale. Les représentants de l’Iran subissent quant à eux une première défaite à Tokyo. Décidément, la formation canadienne n'avait pas dit son dernier mot dans la capitale japonaise malgré des débuts difficiles. Un sentiment d'urgence était bien présent après les deux dernières défaites.

On a eu une grosse réunion toute l'équipe ensemble. Il y a des athlètes olympiques ici qui font une compétition de 28 secondes et qui retournent à la maison tout de suite. Nous, on a la chance de jouer un minimum de cinq matchs, alors on en profite le plus qu'on peut, a raconté le Québécois Nicholas Hoag.

Le capitaine canadien Gord Perrin a donné le ton dès les premiers instants de la rencontre. Il a réussi sa troisième attaque d’un angle restreint pour donner une avance de 9-3 à l’unifolié.

Une poussée qui a mis ses coéquipiers en confiance. La troupe de l’entraîneur-chef Glenn Hoag a aisément remporté la première manche.

Elle a continué sur sa lancée au deuxième engagement. L’Iran a toutefois pris l'avance pour une première fois du match à 8-7 grâce à un as de Milad Ebadipour Ghara. Les Iraniens n’ont jamais été en mesure de creuser l'écart.

Les Canadiens, dominants au bloc, ont profité de chacune des erreurs de leurs opposants pour doubler leur avance.

Rien pour permettre aux volleyeurs canadiens de crier victoire, car ils avaient également remporté les deux premières manches contre les Italiens, avant de perdre les trois suivantes. Un scénario qu'ils ne tenaient pas à revivre.

C'est sûr que c'était dans la pensée, mais on a quand même été capables de gérer ça, de garder l'agressivité et c'est comme ça qu'on a gagné, a souligné Nicholas Hoag.

La troisième manche a été chaudement disputée entre les deux équipes qui se sont échangé les points. Les Canadiens ont cependant pris un léger avantage à 18-15. Les Iraniens ont tout fait pour s’accrocher. Une erreur au service de Seyed Mohammad Mousavi Eraghi a finalement donné le match au Canada.

La formation canadienne a dominé au filet en réussissant 10 contres contre seulement 5 pour ses adversaires. Gord Perrin a été le meilleur marqueur avec 16 points, suivi du Québécois Nicholas Hoag avec 15. Ce dernier avait subi une blessure au fessier gauche en début de tournoi.

Selon Glenn Hoag, le Canada a entamé cette partie avec l'objectif de jouer un point à la fois, tout en suivant le plan de match à la lettre.

C'est notre force, quand on est capables de jouer avec cette patience-là, cette passion-là aussi, a-t-il déclaré. L'équipe jouait bien depuis le début, mais il nous manquait un petit quelque chose. On semble l'avoir retrouvé. On relance notre tournoi et c'est ça qui est important.

Les joueurs canadiens affronteront ceux du Venezuela vendredi, puis concluront le tour préliminaire face aux Polonais dimanche. Les quatre premiers pays de chaque groupe passeront en quarts de finale.

À ne pas manquer