•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle olympique

Gabrielle Smith et Jessica Sevick 6es en deux de couple

Les Canadiennes Gabrielle Smith et Jessica Sevick rament dans la baie de Tokyo.

Les Canadiennes Gabrielle Smith et Jessica Sevick en action aux Jeux olympiques de Tokyo

Photo : AFP / Luis Acosta

Radio-Canada

Les rameuses Gabrielle Smith et Jessica Sevick ont bouclé leurs premiers Jeux olympiques en prenant le 6e échelon de la finale du deux de couple, mercredi, dans la baie de Tokyo.

Après un bon départ, les Canadiennes ont rapidement été distancées par leurs rivales et n’ont jamais pu effacer leur retard. Elles ont bataillé jusqu’à la toute fin du parcours de 2000 m pour rejoindre le tandem américain de Genevra Stone et Kristina Wagner, mais en vain.

Les représentantes de l’unifolié, qui disputaient une première compétition internationale ensemble à Tokyo, ont ainsi conclu la finale au dernier rang avec un chrono de 6 min 53 s 19/100.

Nous n’avons tout simplement pas été assez bonnes aujourd’hui. Je pense que les conditions ont eu le meilleur sur nous. Malheureusement, nous n’avons pas été en mesure d’exécuter aussi bien que nous l’aurions voulu, mentionne Gabrielle Smith, visiblement déçue après sa prestation.

Même si le résultat n’est pas celui qu’elles espéraient, Jessica Sevick assure qu’elle et sa partenaire ressortiront plus fortes de leur passage dans la capitale japonaise.

C’était vraiment spécial de participer aux Jeux olympiques et nous avons beaucoup appris cette semaine. Nous avons reçu beaucoup d’encouragements et nous avons vécu une expérience incroyable. Ce n'est pas la course que nous voulions, mais nous avons tout donné. Nous avons fait de notre mieux.

Une citation de :Jessica Sevick

La jeune équipe roumaine formée d’Ancuta Bodnar et de Simona Radis a offert une performance sans faute. Son temps de 6:41,03, nouvelle marque olympique, lui a permis de monter sur la plus haute marche du podium.

Les Néo-Zélandaises et championnes du monde en titre Brooke Donoghue et Hannah Osborne ont quant à elles été décorées d’argent. Elles ont franchi la distance en 6:44,82. Les Néerlandaises Roos de Jong et Lisa Scheenaard (6:45,73) ont complété le top 3.

Une 8e place pour le quatre de pointe sans barreur masculin

Plus tôt dans la journée, les formations masculine et féminine de quatre de pointe sans barreur du Canada ont pris part aux finales B de leur épreuve respective.

L’équipe composée de Jakub Buczek, de Luke Gadson, de Gavin Stone et de William Crothers a terminé 2e de sa course. Cette performance lui a permis de conclure les JO au 8e échelon.

Cette course a été notre meilleure de la régate. C’est vraiment bien pour nous, parce que nous n’étions pas satisfaits de nos deux premières. Je suis fier des gars et de tous ceux qui nous ont aidés à en arriver là. Nous pouvons repartir de ces Jeux olympiques la tête haute, a lancé le vétéran de 34 ans William Crothers, ému à l'issue de sa journée de travail.

Quatre hommes sont dans une embarcation sur l'eau et rament.

Le Canada termine 8e en quatre de pointe masculin

Photo : Getty Images / Daniel Kopatsch

Course plus difficile pour Jennifer Martins, Kristina Walker, Stephanie Grauer et Nicole Hare qui concluent leurs JO en 10e place.

Les deux de pointe sans barreur en finale in extremis

Plusieurs embarcations du Canada étaient en action dans les différentes demi-finales présentées mercredi.

En deux de pointe, Caileigh Filmer et Hillary Janssens sont parvenues, non sans peine, à atteindre le tour suivant. Les championnes du monde en titre ont pris la 3e et dernière place donnant accès à la finale avec un temps de 6:49,46, tout juste devant les Australiennes (6:49,82).

Même chose pour Kai Langerfeld et Conline McCabe, 3es de leur course. Après un départ laborieux, les Canadiens ont augmenté la cadence dans les 500 derniers mètres pour remonter de deux échelons et passer en finale.

Deux hommes rament avec puissance sur un aviron. Un homme avec une casquette et les cheveux blonds effectue la même chose en arrière-plan

La tâche a été plus simple pour le huit de pointe féminin avec barreur. Les Canadiennes ont enregistré le 2e chrono du repêchage pour assurer leur qualification.

Le sort s’est avéré bien différent en deux de couple poids léger, où les deux formations canadiennes ont été reléguées en finale B. Patrick Keane et Maxwell Lattimer se sont classés 5es, alors que leurs compatriotes Jill Moffatt et Jennifer Casson pointent au 6e et dernier rang.

Les différentes finales auront lieu jeudi et vendredi.

À ne pas manquer