•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle olympique

La judoka Catherine Beauchemin-Pinard médaillée de bronze

Antoine Valois-Fortier est éliminé en huitièmes de finale.

Elle jubile après avoir réussi un waza-ari en prolongation contre Anriquelis Barrios.

Catherine Beauchemin-Pinard

Photo : The Canadian Press / Nathan Denette

Radio-Canada

Vingt-quatre heures après la médaille de bronze historique de la judoka Jessica Klimkait, Catherine Beauchemin-Pinard a imité sa compatriote ontarienne en atteignant la troisième marche du podium chez les moins de 63 kg, mardi, aux Jeux de Tokyo.

La Montréalaise de 27 ans, 7e du monde, a réalisé l’exploit grâce à une victoire par waza-ari en prolongation contre la Vénézuélienne Anriquelis Barrios (12e) à son dernier combat.

Catherine Beauchemin-Pinard agrippe le judogi de la Vénézuélienne Anriquelis Barrios.

Le Canada remporte une deuxième médaille en judo

Photo : afp via getty images / FRANCK FIFE

Beauchemin-Pinard devient ainsi la première judoka féminine québécoise, et la deuxième Canadienne après Klimkait, à gagner une médaille olympique.

C’était mon objectif. Je savais que je pouvais aller chercher une médaille. Comment? C'était à voir. Mais j’y suis allée un combat à la fois. Je me suis battue du plus fort que je pouvais et je suis très contente de ma journée, a lancé la Québécoise, émue.

Catherine Beauchemin-Pinard tient sa médaille de bronze de la main droite et des fleurs dans sa main gauche.

Catherine Beauchemin-Pinard est la deuxième judoka canadienne médaillée aux Jeux de Tokyo.

Photo : The Canadian Press / Nathan Denette

Clarisse Agbegnenou dominante

Précédemment, en demi-finale, elle s’était inclinée par waza-ari devant la numéro 1 mondiale, la Française Clarisse Agbegnenou.

Dans une reprise de la finale des Jeux de Rio, Agbegnenou a obtenu sa revanche face à la Slovène Tina Trstenjak, 2e au monde.

Il s’agit d’un premier titre olympique pour la Française de 28 ans, quintuple championne du monde de la catégorie. L'Italienne Maria Centrocchio a gagné l’autre médaille de bronze.

La Française tente un retournement au sol contre la Québécoise.

Catherine Beauchemin-Pinard (en bleu) et Clarisse Agbegnenou

Photo : afp via getty images / FRANCK FIFE

Un parcours presque parfait

Beauchemin-Pinard avait entrepris son parcours avec trois victoires convaincantes.

Elle s’est d’abord imposée par ippon, en prolongation, face à Laerke Olsen (38e). Elle a eu son adversaire à l’usure, faisant bien bouger la Danoise, qui s’est réfugiée au sol à plusieurs reprises. La Québécoise a fait chuter son opposante avec une technique de fauchage de la jambe ouchi gari pour son ippon.

Beauchemin-Pinard a poursuivi sa route avec une victoire très rapide par ippon contre l’Autrichienne Magdalena Krssakova (16e). Elle a utilisé un mouvement kata guruma après 38 secondes pour renverser son adversaire avec aisance.

En quarts de finale, elle a défait la Brésilienne Ketleyn Quadros (8e) par waza-ari.

Élimination rapide pour Valois-Fortier

Antoine Valois-Fortier est accroupi et regarde au sol après sa défaite aux Jeux de Tokyo.

Grande déception pour Antoine Valois-Fortier, qui a été éliminé dès son deuxième combat aux Jeux de Tokyo.

Photo : The Canadian Press / Nathan Denette

L’autre Québécois en action mardi, Antoine Valois-Fortier (9e), a vu son parcours chez les 81 kg s’arrêter en huitièmes de finale. Il s’est incliné par waza-ari devant Alan Khubetsov (8e) du Comité olympique russe. Ce dernier a marqué dès la première minute du duel.

Les dernières fois que je l’avais battu, j’avais été capable de bien placer ma main droite. Clairement, il avait bien ajusté son plan de match. Ça m’a pris une minute pour m'ajuster. Ce sont ces premières séquences qui m’ont coûté le combat. Il avait la bonne stratégie au bon moment, a dit Valois-Fortier, médaillé de bronze aux Jeux de Londres, à sa sortie du tatami.

Un judoka, en blanc, est sur le dos de son adversaire pendant un combat.

Judo : défaite crève-coeur du Canadien Antoine Valois-Fortier

Photo : Getty Images / Jack Guez

Le Québécois de 31 ans avait laissé beaucoup d’énergie dans son premier combat, remporté en prolongation. Son adversaire, le Grec Alexios Ntanatsidis (21e), a été disqualifié après trois pénalités.

Je vais prendre une petite période de recul. Les cinq dernières années ont été tough entre les deux oreilles. C’était exigeant. Je suis déçu, ça va me prendre un peu de temps.

Une citation de :Antoine Valois-Fortier

Le Japonais Takanori Nagase (13e) a obtenu la médaille d’or grâce à une victoire contre le Mongol Saeid Mollaei (6e) en finale. L'Autrichien Shamil Borchashvili (22e) et le Belge Matthias Casse (1er) ont remporté les médailles de bronze tandis que Khubetsov a fini 7e.

Antoine Valois-Fortier en judogi en marge du tatami.

Antoine Valois-Fortier s'accorde une période de réflexion après Tokyo

Photo : Radio-Canada

À ne pas manquer