•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle olympique

Un autre dur coup pour les volleyeurs canadiens

Il frappe le ballon que tentent de contrer les Canadiens Gordon Perrin et Lucas Van Berkel.

Le Japonais Yuji Nishida a connu un fort match contre le Canada, lundi, aux Jeux de Tokyo.

Photo : Getty Images / Toru Hanai

Radio-Canada

Après avoir subi un douloureux revers à leur premier match des Jeux de Tokyo, les volleyeurs canadiens n’ont pas été en mesure de rebondir, lundi, face aux Japonais, qui les ont vaincus 3-1.

Comme cela a été le cas contre les Italiens, les représentants de l’unifolié ont laissé filer une avance dans leur deuxième match du tour préliminaire. Cette fois, après avoir enlevé la première manche 25-23, ils ont perdu les trois suivantes 23-25, 23-25 et 20-25.

Classé 10e du monde, le Canada avait battu le Japon, 11e, quatre fois dans leurs cinq derniers affrontements avant de se retrouver à Tokyo. Il avait d’ailleurs défait son rival asiatique en juin dernier, en Italie, lors d'une rencontre de la Ligue mondiale.

Le Canadien Stephen Maar exécute une manchette lors du match contre le Japon.

Le Canada perd en 4 manches contre le Japon

Photo : afp via getty images / YURI CORTEZ

Cette fois-ci, les Canadiens ont été surpris par l’attaque japonaise, menée de main de maître par les ailiers Yuji Nishida (23 points) et Yuki Ishikawa (22 points). Tout au long du match, mais surtout à partir de la deuxième manche, les deux piliers de la formation japonaise ont été parfaitement alimentés par le passeur Masahiro Sekita.

Du côté canadien, l’ailier Gordon Perrin (22 points) a excellé avec ses puissantes frappes. Mais l’attaque ne s’est pas aussi bien déployée que celle des Japonais, qui se sont même permis de très beaux contres en fin de match.

L'entraîneur-chef de la formation canadienne, Glenn Hoag, a envoyé Jay Blankenau en relève de TJ Sanders, son passeur partant, en début de troisième manche pour tenter de provoquer une étincelle. Mais les erreurs d’exécution et le recours trop fréquent au jeu en touche ont continué de bien servir les Japonais.

Glenn Hoag donne des indications à ses joueurs.

Les Canadiens en ont eu plein les bras face aux Japonais.

Photo : Getty Images / Toru Hanai

Reconnus pour leurs habiletés techniques et leur rapidité, ces derniers n’ont pas été suffisamment bousculés par les Canadiens et, par conséquent, avaient tout le temps nécessaire pour organiser leurs attaques. S’ils ont réussi à saisir leurs occasions pour enlever les deuxième et troisième manches, les Japonais semblaient seuls sur le terrain dans la quatrième, qu’ils ont largement dominée.

La différence s’est faite sur la qualité de service, a dit Glenn Hoag. On n’a pas été assez bons en réception. Ils ont joué leur jeu et c’est vrai que parfois on était indisciplinés en défense.

La dernière fois qu’on a joué contre eux, on a mis beaucoup de pression au service. Mais ce soir, on n’a pas bien servi et ils ont été capables de développer leur offensive sans problème. Ça a mis beaucoup de pression sur notre bloc défense, a ajouté l'entraîneur québécois.

Incommodé par une blessure à un muscle fessier, Nicholas Hoag n’a pas commencé la rencontre. Il a fait son entrée plus tard dans le match.

On a décidé de ne pas le partir et peut-être que c’était une erreur, a indiqué Glenn Hoag. Il nous amène quand même beaucoup d’énergie, il a une bonne frappe et un bon service.

Une situation délicate

Cette deuxième défaite en deux matchs met le Canada dans l’embarras dans le groupe A. À leur prochain match, mercredi, ils affronteront les Iraniens (12es), qui sont toujours invaincus depuis le début du tournoi. Ils se mesureront ensuite au Venezuela (33e), vendredi, et à la Pologne (2e), dimanche.

Les quatre premières formations des deux groupes passeront en quarts de finale.

Les Canadiens sont arrivés à Tokyo avec l’ambition de remporter une médaille, la première dans l’histoire du pays dans un tournoi olympique de volleyball intérieur. À ce jour, le meilleur résultat des volleyeurs canadiens a été obtenu aux Jeux de Los Angeles, en 1984, où ils avaient terminé au pied du podium.

On est bien préparés et c’est un défi à notre portée, a affirmé Gordon Perrin. C’est vraiment dérangeant de mettre autant d’efforts et de ne rien obtenir en retour. Mais nous allons continuer d’avancer et nous avons toujours des chances. Nous devons rester ensemble, jouer de manière dynamique et mieux servir. Essayer de gagner chaque point et faire confiance au processus. Nous devons y croire.

À Rio, alors qu'ils participaient aux Jeux d'été pour une première fois depuis ceux de Barcelone, en 1992, les Canadiens s’étaient classés 5es.

Pour leur part, les volleyeurs japonais en sont à leur première participation olympique depuis les JO de Pékin, en 2008, où ils avaient fini 11es.

Le Brésil remporte son duel contre l'Argentine

L’équipe masculine brésilienne de volleyball est venue à bout de sa rivale argentine, lundi soir, après avoir comblé un retard de deux manches. Avec sa victoire de 19-25, 21-25, 25-16, 25-21 et 16-14, le Brésil demeure invaincu en deux matchs dans le groupe B. De son côté, l’Argentine a subi un deuxième revers, après avait perdu contre l’équipe du Comité olympique russe samedi.

À ne pas manquer