•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle olympique

Judo : Jessica Klimkait décroche une médaille de bronze, Arthur Margelidon 5e

Jessica Klimkait se tenant la ceinture à la fin de son combat où elle sort victorieuse.

Jessica Klimkait réagit à la fin de son combat contre la Slovène Kaja Kajzer.

Photo : afp via getty images / FRANCK FIFE

Radio-Canada

La judoka Jessica Klimkait est médaillée olympique de bronze. Lundi, dans le tableau des -57 kg, l’Ontarienne et championne du monde en titre de la catégorie a vaincu la Slovène Kaja Kajzer dans l'un des deux combats pour la troisième marche du podium

Klimkait a vaincu son adversaire par waza-ari en prolongation. Il s’agit de la première médaille olympique féminine pour le judo canadien.

Quelques minutes plus tard, son compatriote Arthur Margelidon a été défait par ippon dans son duel pour le bronze chez les 73 kg. Le Montréalais s’est fait surprendre par le Mongol Tsogtbaata Tsend-Ochir, qui l’a fait trébucher au sol et l'a ensuite immobilisé après 32 secondes de combat.

Margelidon termine son séjour à Tokyo au 5e rang.

De l’énergie jusqu’à la toute fin

Énergique au début de son ultime combat, Klimkait a su mettre de côté sa défaite serrée en demi-finales contre la Française et future médaillée d’argent Sarah-Léonie Cysique. La Canadienne s’est inclinée en prolongation dans le carré d'as à la suite d’une pénalité.

Face à Kajzer, qu’elle affrontait pour une première fois, l'Ontarienne était encore en maîtrise une fois la prolongation entamée. Elle a continué à varier ses attaques et a été beaucoup plus agressive que son adversaire.

Peu après la première minute de la prolongation, Klimkait a surpris la Slovène avec une prise de bras qui lui a permis de la retourner au sol. Cela a confirmé sa place sur le podium.

Je suis juste vraiment heureuse! Je suis arrivée ici avec la médaille d’or en tête après avoir été sur la plus haute marche du podium aux Championnats du monde. Je suis contente d’avoir pu me ressaisir pour le combat de la médaille de bronze et finir avec une médaille.

L’athlète de 24 ans sait qu’elle vient de marquer l’histoire de son sport au Canada.

Je voulais que cette première médaille canadienne féminine en judo vienne de moi, car il y a tellement de gens au Canada qui m’ont aidée à atteindre ce but. Cette médaille, elle est aussi pour eux.

Une citation de :Jessica Klimkait, judoka

En quarts de finale, Klimkait n'a fait qu'une bouchée de la Polonaise Julia Kowalczyk. L'Ontarienne a été très active dès le début du combat. Elle a aussi eu raison de la Bulgare Ivelina Ilieva par ippon.

Un long trajet vers Tokyo

Jessica Klimkait a écrit le dernier chapitre d’une saga qui l’a fait sortir de l’ombre de son éternelle rivale canadienne, Christa Deguchi. Elle a chèrement gagné sa qualification olympique, car il y a deux mois à peine, elle ne savait toujours pas si elle allait participer aux Jeux.

Le Canada ne pouvait envoyer à Tokyo qu’une seule judoka chez les moins de 57 kg. Tout se déciderait donc aux Championnats du monde en Hongrie.

Agenouillée, la judoka canadienne lève les bras au ciel alors que son adversaire bulgare est étendue au sol à côté.

Jessica Klimkait a facilement remporté son premier combat de la journée dans les huitièmes de finale.

Photo : AFP / Getty Images / Jack Guez

Le beau parcours d’Arthur Margelidon

Quelques minutes après la victoire de Klimkait, son compatriote canadien Arthur Margelidon a été défait par ippon dans son combat pour le bronze des moins de 73 kg. Le Montréalais s’est fait surprendre par le Mongol Tsogtbaata Tsend-Ochir qui l’a fait trébucher au sol. Il a ensuite immobilisé Margelidon pour un ippon après 32 secondes de combat.

Tsogtbaatar Tsend-Ochir réagit à sa victoire contre le judoka canadien Arthur Margelidon tandis que le judoka canadien est couché au sol derrière le judoka mongole qui est assis sur le côté en train de célébrer.

Arthur Margelidon : le bronze lui échappe des mains

Photo : afp via getty images / FRANCK FIFE

Le judoka de 27 ans a mis quelques secondes avant de quitter le tatami, le temps de réaliser qu’une médaille olympique venait de lui filer entre les doigts.

En entrevue à Radio-Canada, le Montréalais a mentionné qu’il voulait poursuivre son parcours d’athlète jusqu’aux Jeux de Paris, mais dans la catégorie des moins de 81 kg.

Je ne suis pas venu pour une 5e place. Je visais l’or, et je n’ai pas réussi. J’ai été capable de me remettre sur pied pour le repêchage, et j’ai fait une erreur [dans le combat] du bronze. Je me sentais vraiment idiot. J’ai essayé de garder mon bras longtemps [qui était immobilisé par l'adversaire], mais je n’ai pas été capable de résister et il m’a pogné au bon moment, a-t-il mentionné, en félicitant son adversaire pour cette manœuvre.

Au repêchage, le Canadien avait remporté sa confrontation contre l’Israélien Tohar Butbul.

Plus tôt dans la journée, il avait baissé pavillon en prolongation devant un adversaire coriace, le double médaillé olympique Lasha Shavdatuashvili, de la Géorgie. Ce dernier a été décoré de la médaille d’argent après avoir été défait en finale par le Japonais Ono Shohei.

Il y a eu de bonnes choses, mais il y a tout le temps un gagnant et un perdant. Ça fait mal, mais je suis quand même satisfait de ma performance jusqu’à cette erreur-là [...] Je ne vais pas abandonner si près du but, c’est certain.

Une citation de :Arthur Margelidon, judoka

À ne pas manquer