•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle olympique

Le rêve olympique d’Annie Guglia prend fin en qualifications

Annie Guglia effectue un saut sur sa planche à roulettes.

Annie Guglia est satisfaite de sa performance aux Jeux olympiques de Tokyo.

Photo : Associated Press / Ben Curtis

Radio-Canada

Moins de deux jours après être officiellement devenue une athlète olympique, la planchiste Annie Guglia a pris part au parcours de rue lundi, à Tokyo, où elle a été stoppée en qualifications et s'est classée 19e.

Au départ, l'athlète de 30 ans ne devait pas participer aux Jeux de Tokyo. Elle avait raté la qualification aux mondiaux de Rome en terminant 24e.

Tout a changé au cours des derniers jours. Après s’être envolée vers le Japon à titre de réserviste, la blessure d’une concurrente à l’entraînement a libéré une place au parcours de rue. La Canadienne a saisi l’occasion pour faire partie des premières athlètes olympiques de l’histoire en planche à roulettes.

Avec si peu de préparation, Annie Guglia souhaitait tout simplement s’amuser en compétition. Un objectif qu’elle a atteint si l'on se fie au sourire qu’elle a arboré tout au long de la journée.

C’est mission accomplie! a-t-elle affirmé. Je ne pensais jamais participer aux Olympiques, surtout pas avec juste 36 heures d’avis, a ajouté la Canadienne en riant.

Deux programmes de 45 secondes chacun ont d’abord été présentés par les participantes. Ceux de Guglia lui ont valu des notes de 0,86 point et de 0,63 point. Les athlètes ont ensuite effectué cinq figures distinctes et la Montréalaise a réussi trois de ces cinq tentatives. C’est à son dernier essai qu’elle a récolté son meilleur pointage. Sa manœuvre sur le rail lui a donné 1,03 point.

Annie Guglia a conclu les qualifications au 5e et dernier rang de sa vague avec un cumulatif de 3,35 points. Les deux notes les plus basses n’étaient pas prises en compte.

Je pense que si j’avais été préparée, avec tout le nécessaire, j’aurais pu risquer plus. Dans les circonstances, j’ai donné le plus que je pouvais. Je suis vraiment contente. J’espère que ça a donné un bon spectacle!

Trente athlètes ont partagé leur savoir-faire dans les qualifications. Les huit meilleures ont décroché leur billet pour la finale. Deuxième au terme des qualifications, la Japonaise de 13 ans Momiji Nishiya est devenue la première championne olympique de l'histoire de ce sport du côté féminin en amassant 15,26 points. La Brésilienne Rayssa Leal est montée sur la deuxième marche du podium avec 14,64 points, suivie de la Japonaise Funa Nakayama.

Le plus beau moment de ma vie

Même si elle n’a pas réussi à atteindre la finale, Annie Guglia est ravie de sa performance aux Jeux olympiques.

Je ne peux pas croire qu’en une semaine, je suis passée de chez moi – je partais en vacances–, à réserviste aux Jeux olympiques, puis à participer aux Olympiques! En plus, je suis quand même contente de comment j’ai fait, a-t-elle lancé.

Malgré des gradins complètement vides au parc de sports urbains d'Ariake, Guglia a été honorée de représenter le Canada et a senti tout le soutien de ses proches.

J’ai fait exprès de ne pas regarder mon téléphone parce que je ne voulais pas devenir super distraite. Je reçois tellement de beaux messages de plein de gens sur les réseaux sociaux , a raconté la Canadienne. Émue, elle a réalisé tout le chemin parcouru seulement quelques heures avant l’épreuve. Chose certaine, elle n’oubliera jamais les péripéties des derniers jours.

En raison du décalage horaire, je me suis réveillée à 2 h du matin et j’ai pleuré pendant une heure parce que c’était la première fois que j’étais seule. J’ai enfin réalisé que j’étais ici et pourquoi j’étais ici. Honnêtement, je pleurais et je riais devant les anneaux dans le village des athlètes. C’est le plus moment de ma vie.

Dimanche, le Japonais Yuto Horigome est devenu le premier champion olympique de l’histoire au parcours de rue. Le Brésilien Kelvin Hoefler et l’Américain Jagger Eaton ont suivi sur le podium.

Tout comme celui d'Annie Guglia, le parcours du Canadien Micky Papa s'est terminé dans les qualifications. Il a fini au 10e rang avec 30,39 points.

À ne pas manquer