•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle olympique

Margaret Mac Neil donne au Canada sa première médaille d'or à Tokyo

Elle sourit à sa sortie de la pisicine

Margaret Mac Neil est championne olympique.

Photo : afp via getty images / JONATHAN NACKSTRAND

Radio-Canada

La nageuse Margaret Mac Neill a remporté lundi le 100 m papillon pour donner au Canada une première médaille d'or aux Jeux olympiques de Tokyo.

Elle a parcouru la distance en 55 s 59/100 pour devancer la Chinoise Yufei Zhang (55,64) et l’Australienne Emma McKeon (55,72). La Canadienne a explosé dans la dernière ligne droite après avoir conclu les 50 premiers mètres en 7e position.

Je n’étais pas nerveuse avant la compétition. Je voulais juste avoir du plaisir. C'est assez inhabituel pour moi. J’étais surprise d’entendre mon nom et de voir le numéro un qui le suivait au tableau, a dit tout bonnement la nouvelle championne olympique à sa sortie de la piscine.

Mac Neil avait remporté cette épreuve aux Championnats du monde en 2019.

L’athlète de l’Université du Michigan a ainsi décroché une deuxième médaille en deux jours, après l’argent au 4 x  100 m libre dimanche. C'est fou, j'en suis encore à réaliser ce qu'on a accompli hier, j'en ai encore pour un moment, s'est exclamée la jeune championne.

Remportée au troisième jour des compétitions, cette médaille d'or est la plus rapide du Canada depuis les Jeux de Sydney, en 2000, lorsque Simon Withfield avait gagné le triathlon.

Le Canada compte maintenant trois médailles à Tokyo : une d'or et deux d'argent.

Summer McIntosh tout près d'une médaille

Une heure plus tard, la jeune Canadienne Summer McIntosh, 14 ans seulement, a bataillé jusqu’à la fin dans l’espoir de mettre la main sur une médaille au 400 m libre. Elle a finalement pris la 4e place.

Elle était parmi le trio de tête pendant toute la course, mais une perte de vitesse dans les 100 derniers mètres l’a éjectée du podium.

Je me disais juste de continuer de batailler et de toucher le muret le plus rapidement possible.

Une citation de :Summer McIntosh, 4e au 400 m libre
Elle se repose sur les cordages pendant qu'elle regarde le tableau indicateur après une course olympique.

La nageuse de 14 ans Summer McIntosh

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

L’Australienne Ariarne Titmus a remporté l’épreuve en 3:56,69, moins d’une seconde devant l’Américaine Kathleen Ledecky, mais avec une belle avance sur la Chinoise Bingjie Li, 3e. Cette dernière a devancé McIntosh dans le dernier virage de la course.

Je suis juste heureuse de ma course et reconnaissante d’avoir eu cette occasion de participer à un événement avec certaines des plus extraordinaires athlètes du monde, a dit la jeune nageuse, des étoiles dans les yeux.

Les relayeurs canadiens 4es

Dans la finale du 4 x 100 m libre masculin, le Canada a établi un record national, mais ça n'a pas été suffisant pour un podium. Brent Hayden, Joshua Liendo Edwards, Yuri Kisil et Markus Thormeyer ont fini en 4e place avec un temps de 3:10,82.

Les États-Unis (3:08,97) ont dominé devant l'Italie (3:10,11) et l'Australie (3:10,22).

Kylie Masse en finale du 100 m dos

Par ailleurs, la Canadienne Kylie Masse sera de la finale au 100 m dos. La nageuse de 25 ans a mené sa vague de demi-finale et a enregistré le 2e temps au total, ce qui la mettra en bonne position pour la finale.

Sa coéquipière Taylor Ruck, qui était de la même demi-finale, ne pourra pas l'accompagner. Elle a pris le 5e rang. Seules les quatre premières obtenaient leur billet pour la finale.

Trois Canadiennes accèdent aux demi-finales

Penny Oleksiak et Summer McIntosh se sont qualifiées pour les demi-finales du 200 m style libre. Oleksiak a enregistré le 2e temps des qualifications en arrêtant le chrono à 1:55,38, une dixième de seconde seulement derrière l’Américaine Katie Ledecky.

Il s’agit pour Oleksiak d’un record personnel sur cette distance.

Elle a la main gauche sur sa hanche et le pied droit sur le plot de départ.

Penny Oleksiak

Photo : afp via getty images / ATTILA KISBENEDEK

McIntosh a également réalisé une marque personnelle lors de sa vague avec un temps de 1:56,11. Cette performance lui confère le 4e chrono à l’aube des demi-finales, qui auront lieu en soirée lundi.

En qualifications du 200 m quatre nages individuel, Sydney Pickrem a également confirmé sa place pour les demi-finales grâce à un temps de 2:10,13. Il s’agit du 6e chrono.

Sa compatriote Bailey Andison n’a pas été en mesure d’atteindre le tour suivant. Elle a enregistré un temps de 2:12,52.

Au 1500 m style libre, Katrina Bellio a établi un record personnel et a détenu provisoirement la marque olympique avec un temps de 16:24,37. C'était toutefois insuffisant pour accéder à la finale. Le volet féminin du 1500 m style libre vit son baptême olympique à Tokyo.

À ne pas manquer