•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle olympique

Deux finales individuelles pour la gymnaste Ellie Black

Le Canada rate sa qualification pour la finale du concours par équipe féminin.

Elle est allongée sur la poutre.

Ellie Black effectue son exercice à la poutre lors des qualifications aux Jeux de Tokyo.

Photo : Getty Images / Jamie Squire

Radio-Canada

La gymnaste canadienne Ellie Black, sur qui reposent de grands espoirs aux Jeux de Tokyo, s’est qualifiée pour les finales individuelles à la poutre et au concours complet dimanche. Black et ses coéquipières Shallon Olsen, Brooklyn Moors et Ava Stewart n'ont toutefois pu mener leur pays en ronde ultime du concours par équipe.

La Néo-Écossaise de 25 ans s’est classée 6e à la poutre avec une note de 14,100 points au tour préliminaire. Elle a également bien fait à la table de saut, où elle a raté sa qualification de peu en terminant 12e avec ses 14,533 points. Seules les huit premières par appareil se qualifiaient pour les finales.

L’athlète originaire d’Halifax a connu plus de difficultés aux barres asymétriques et au sol, pour conclure les qualifications au 24e rang avec un cumulatif de 53,699. Sans être éclatant, ce résultat lui a permis de se classer parmi les gymnastes qui participeront à la finale du concours complet jeudi.

Shallon Olsen effectue un saut à la table de saut.

Les meilleures performances des gymnastes canadiennes

Photo : Getty Images / Ezra Shaw

L’Ontarienne Brooklyn Moors y sera également. L’athlète de 20 ans, spécialiste du sol, a même mieux fait que Black au cumulatif avec une note globale de 53,966, lui conférant le 22e rang.

Black n’en demeure pas moins la favorite du pays au concours multiple individuel, où elle avait terminé 5e aux Jeux de Rio en 2016. Elle avait également décroché l’argent à cette épreuve aux mondiaux de 2017.

Pour sa part, la Britanno-Colombienne Shallon Olsen (14,966) s’est qualifiée pour la finale à la table de saut en enregistrant le sixième pointage du tour préliminaire. Aux Jeux de Rio, la Vancouvéroise de 21 ans avait aussi participé à la finale de cet appareil et avait conclu 8e. Olsen avait ensuite obtenu la médaille d’argent aux mondiaux de 2018.

Déception au concours par équipe

Complétée par Ava Stewart, une jeune Ontarienne de 15 ans, l’équipe canadienne a amorcé la compétition en force à la table de saut, où elle a cumulé 43,632 points. Les quatre Canadiennes y ont d’ailleurs enregistré leur meilleur résultat individuel des qualifications.

La gymnaste ontarienne exécute son programme au sol.

Ava Stewart en est à sa première expérience olympique à Tokyo.

Photo : The Canadian Press / Leah Hennel

La suite a été un peu plus compliquée pour les gymnastes du pays, particulièrement aux barres asymétriques, où elles ont obtenu leur pire note de la journée (38,700). Malgré de meilleures performances à la poutre (39,466) et au sol (39,166), elles ont terminé leurs quatre rotations au huitième et dernier rang donnant accès à la finale.

Dans la dernière session de la journée, les Belges et les Allemandes ont devancé les Canadiennes, qui ont terminé en 10e place au classement par équipe.

Aux Jeux de Rio, les représentantes de l'unifolié avaient aussi raté la finale en raison de leur 9e rang.

Bon départ pour Simone Biles

Menées par la quintuple médaillée Simone Biles, les Américaines ont été moins dominantes que prévu. Elles ont d’ailleurs pris le 2e rang du classement par équipe, derrière les athlètes du Comité olympique russe (ROC).

Biles s’est toutefois classée 1re des qualifications du concours individuel (57,731), devant la Brésilienne Rebeca Andrade (57,399) et sa coéquipière Sunisa Lee (57,166). La gymnaste étoile de l’équipe américaine s’est également qualifiée pour les finales des quatre appareils.

En plus d’aider les États-Unis à décrocher l’or à Rio au concours par équipe, Biles avait terminé 1re au concours multiple individuel, à la poutre et à la table de saut. Elle avait ajouté une médaille de bronze à la poutre.

Simone Biles vrille dans les airs à la suite d'un saut.

Impressionnante performance de Simone Biles

Photo : Getty Images / Ezra Shaw

Les adieux de Chusovitina

À 46 ans, l'Ouzbek Oksana Chusovitina a effectué son dernier tour de piste olympique. L'athlète, qui participait à ses huitièmes Jeux d'été, a raté sa qualification pour la finale à la table de saut. Elle s'est classée 14e.

Chusovitina avait reçu l’argent à cette épreuve aux Jeux de Pékin, en 2008, sous la bannière de l’Allemagne. Elle avait également aidé la Russie à gagner l’or au concours par équipe aux Jeux de Barcelone en 1992.

Oksana Chusovitina a terminé un saut à la table de saut.

À 46 ans, Oksana Chusovitina, participe à ses huitièmes JO

Photo : Getty Images / Laurence Griffiths

À ne pas manquer