•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle olympique

Amorphe, Félix Auger-Aliassime s’incline à son entrée dans le tournoi olympique

Félix Auger-Aliassime regarde vers le sol alors qu'il quitte le terrain.

Malgré l'écart qui le sépare de Max Purcell au classement de l'ATP, Félix Auger-Aliassime a semblé à court de solutions face à l'Australien.

Photo : Getty Images / Clive Brunskill

Radio-Canada

La première aventure olympique de Félix Auger-Aliassime a pris fin beaucoup plus tôt que prévu en simple. Le jeune homme de 20 ans s’est incliné en deux manches de 4-6 et 6-7 (2/7) devant l’Australien Max Purcell, modeste 190e raquette mondiale.

Le Québécois a eu toute la misère du monde à se mettre en marche au service. Il a mis en jeu seulement 49 % de ses premières balles dans la manche initiale. Il a également commis une double faute sur balle de bris deux fois plutôt qu’une.

C'est décevant, mais c'est un bon joueur. J'aurais pu mieux servir et, lors des points décisifs, il y a des coups que je ne pouvais pas me permettre de rater. J'en paye le prix et je dois vivre avec ce résultat, a analysé Auger-Aliassime, visiblement déçu après le match.

C'est certain que ça fait mal. En venant ici, j'avais des possibilités de connaître un meilleur tournoi. Partir aussi tôt, c'est un peu inattendu et je suis très déçu. Je l'accepte et je vais tenter de rebondir dans le double mixte.

Une citation de :Félix Auger-Aliassime

De son côté, l'Australien de 23 ans a profité de l’aplomb de son revers et de l’efficacité de son jeu au filet pour déstabiliser la neuvième tête de série et accéder au deuxième tour.

J'avais vraiment de bonnes sensations. Je ne sais pas s'il manquait de confiance ou si c'est moi qui jouait bien, mais j'ai vraiment l'impression d'avoir élevé mon jeu d'un cran dans les moments clés, a dit Max Purcell.

C'est difficile à expliquer. Il faut donner le crédit à Max d'avoir joué un si bon match, a indiqué Auger-Aliassime. Même s'il joue plus souvent en double, il est dangereux, il sert bien.

Le Canadien avait remporté l'unique duel précédent entre les deux joueurs, en 2017, par la marque de 7-6 (7/5) et 6-4 lors des qualifications du Challenger de Séoul.

Le Montréalais devait initialement affronter le double champion olympique Andy Murray, mais celui-ci s'est finalement retiré quelques heures avant le match.

Ce n'est pas facile pour quiconque de changer d'adversaire à la dernière minute. Vous pensez faire face à un gars et vous en affrontez un autre, qui a un style de jeu complètement différent d'Andy. Il faut s'ajuster mentalement.

Une citation de :Frank Dancevic, entraîneur

Auger-Aliassime tentera de se reprendre en double mixte aux côtés de Gabriela Dabrowski. Je vais me reposer le plus possible jusqu'à mon match avec Gaby. J'espère qu'on pourra sortir avec une bonne énergie, a-t-il conclu.

La jeune Leylah Annie Fernandez est la seule représentante de l'unifolié à avoir remporté son match de premier tour depuis le début des Jeux olympiques.

Zverev et Tsitsipas avancent, Rublev tombe

L'Allemand Alexander Zverev n'a jamais été inquiété et s'est facilement débarrassé du Taïwanais Lu Yen-hsun en deux manches de 6-1 et 6-3. Le quatrième favori a rendez-vous avec le Colombien Daniel Elahi Galan au prochain tour.

Le Grec Stefanos Tsitsipas a connu plus de difficultés contre l'Allemand Philipp Kohlschreiber, mais l'a tout de même emporté en trois manches de 6-3, 3-6 et 6-3.

Le Polonais Hubert Hurkacz, l'Argentin Diego Schwartzman et le Russe Karen Khachanov ont eux aussi décroché leur billet pour le deuxième tour.

À l'inverse, le membre de l'équipe du Comité olympique russe Andrey Rublev (no 5) a été surpris par le Japonais Kei Nishikori en deux manches de 3-6 et 4-6.

Autres résultats de la journée :

  • Ilya Ivashka (BLR) bat Gaël Monfils (FRA) 6-4, 4-6, 7-5
  • Mikhail Kukushkin (KAZ) bat Federico Coria (ARG) 7-6 (7/4), 7-5
  • Marcos Giron (USA) bat Norbert Gombos (SVK) 7-6 (7/4), 3-6, 6-2
  • Daniel Elahi Galan (COL) bat Mohamed Safwat (EGY) 7-5, 6-1
  • Liam Broady (GBR) bat Francisco Cerundolo (ARG) 7-5, 6-7 (4/7), 6-2
  • Hubert Hurkacz (POL) bat Luke Saville (AUS) 2-6, 4-6
  • Diego Schwartzman (ARG) bat Juan Pablo Varillas (PER) 7-5, 6-4
  • Tomás Machac (CZE) bat Joao Sousa (POR) 6-7 (5/7), 6-4, 6-4
  • James Duckworth (AUS) bat Lukas Klein (SVK) 5-7, 6-3, 7-6 (7/4)
  • Karen Khachanov (ROC) bat Yoshihito Nishioka (JPN) 3-6, 6-1, 6-2
  • Frances Tiafoe (USA) bat Kwon Soon-woo (KOR) 6-3, 6-2
  • Dominik Koepfer (GER) bat Facundo Bagnis (ARG) 3-6, 6-3, 7-5
Avec les informations de La Presse canadienne

À ne pas manquer