•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle olympique

Sortie hâtive pour la boxeuse Mandy Bujold

Une boxeuse lève les bras en l'air en souriant

Nina Radovanovic remporte son combat face à la canadienne Mandy Bujold 5-0 chez les poids mouches.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La boxeuse canadienne Mandy Bujold n’a pu rivaliser avec son adversaire lors de son combat de 16es de finale, dimanche, aux Jeux olympiques de Tokyo. Face à la Serbe Nina Radovanovic chez les 51 kg (mouches), l’Ontarienne s’est inclinée 5-0.

Bujold n’a jamais été en mesure de prendre son rythme au cours de cet affrontement. Dès le début des hostilités, Radovanovic y est allée de quelques bonnes combinaisons qui ont fait reculer la représentante de l'unifolié.

Cette dernière a connu sa meilleure séquence à la toute fin du premier assaut, quand elle a atteint la cible avec deux bonnes droites. Cela a toutefois été insuffisant pour les juges qui ont accordé le round à Radovanovic.

Le reste du combat a été l’affaire de la Serbe, qui a bien protégé son avance. Elle a contrôlé le centre du ring, tout en étant précise dans ses attaques. Bujold est parvenue à lancer quelques coups au corps lors du troisième et dernier round, mais en vain.

Celle qui avait terminé 5e aux JO de Rio a ainsi été éliminée.

Elle avait un bon plan de match. Je voulais y aller en contre-attaque, mais j’attendais trop. Je la laissais utiliser son jab et je n’étais pas capable de revenir avec des attaques. J’ai essayé de changer le rythme, mais je n’ai pas été en mesure de le faire, a analysé Bujold à l'issue du duel.

Rappelons qu’elle avait décroché son billet pour Tokyo après avoirobtenu gain de cause devant le Tribunal arbitral du sport (TAS). Elle a contesté la décision du CIO de ne pas tenir compte du fait qu’elle était en congé de maternité lors des principales compétitions retenues pour déterminer les classements et les athlètes qui seraient qualifiés.

Il faut qu’on pousse pour ce en quoi on croit. Pour moi, ça n’a pas bien été aujourd’hui, mais je sais que je peux boxer contre ces filles-là et que j’ai eu la place que j’étais censée avoir. Cette bataille a été difficile! Je voulais avoir une dernière chance d’aller aux Olympiques et j'ai fait ce que j’ai pu dans les circonstances. J’y suis arrivée et serai une double olympienne à tout jamais, a-t-elle conclu, émue.

À ne pas manquer