•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle olympique

Escrime : Kelleigh Ryan s'arrête en quarts de finale en fleuret individuel

La Canadienne Kelleigh Ryan effectue un touché sur la Russe Larissa Korobeynikova aux Jeux olympiques de Tokyo 2020.

L'athlète Russe Larissa Korobeynikova l'emporte contre la Canadienne Kelleigh Ryan 15-11.

Photo : afp via getty images / MOHD RASFAN

Radio-Canada

Kelleigh Ryan a laissé filer une avance de cinq touches en quarts de finale et a été éliminée du fleuret individuel, dimanche, aux Jeux de Tokyo.

La Canadienne a perdu face à l'athlète du Comité olympique russe (ROC) Larisa Korobeynikova.

Le premier tiers a pris fin avec un pointage de 3-3. Le face-à-face a ensuite tourné en faveur de Ryan qui s’est forgé une avance de 9-4.

Korobeynikova n’avait toutefois pas dit son dernier mot et détenait une avance de 14-11 avant la dernière manche. Elle a clos le débat dès la reprise pour atteindre les demi-finales et mettre fin au parcours de la Canadienne.

Ryan avait causé la surprise au tour précédent en ayant le dessus sur l’athlète du ROC Adelina Zagidullina 15-9.

Zagidullina, qui occupe le 8e rang mondial, a réussi trois touches en début de combat. Ryan a égalisé la marque avec 30 secondes à faire au premier round. Elle a pris l'avance par la suite et n'a plus été inquiétée pour décrocher son billet pour les quarts de finale.

Plus tôt, l’athlète d’Ottawa avait gagné 12-11 contre la Japonaise Sera Azuma. La favorite locale est cependant passée bien près de surprendre la Canadienne. Elle a réussi cinq touches de suite, puis a manqué de temps pour compléter sa remontée.

Eleanor Harvey et Jessica Guo parmi les 16 meilleures

En huitièmes de finale, Eleanor Harvey a bataillé ferme face à l'Américaine Lee Kiefer, 5e au classement mondial. Il a fallu patienter jusqu'aux derniers instants du temps réglementaire pour connaître l'issue de cet affrontement. L'Américaine a réussi deux touches décisives avec moins de 20 secondes à disputer pour mettre fin au parcours de la Canadienne.

Harvey a été explosive lors de son premier duel chaudement disputé face à la Française Pauline Ranvier. Les deux athlètes étaient au coude-à-coude durant la première moitié. L’Ontarienne s’est ensuite donné une avance de 10-6 avant la fin du deuxième round. Elle a dominé le reste du duel avec cinq touches de suite pour gagner 15-9.

Aux Jeux olympiques de Rio, Eleanor Harvey avait causé une énorme surprise en l’emportant sur l’Italienne Arianna Errigo, alors numéro un mondiale. La Canadienne avait ensuite été éliminée en quarts de finale pour se classer 7e.

Dimanche, Jessica Guo a justement baissé pavillon 15-8 devant cette même Arianna Errigo, désormais 6e du monde. La Torontoise de 16 ans n'a pas été en mesure de répondre aux nombreuses attaques de la vétérane, médaillée d'argent aux Jeux de Londres en 2012.

Jessica Guo a remporté son premier duel du tournoi 15-12 contre la Française Anita Blaze. Menée 13-6, Blaze est revenue en force à la fin du premier round. Guo a battu la Française de vitesse sur le dernier échange pour mettre fin aux hostilités.

Brève présence de Marc-Antoine Blais-Bélanger à l'épée

Marc-Antoine Blais-Bélanger a connu des moments difficiles à l’épée individuelle, arme à laquelle il était le seul Canadien qualifié. Opposé au Chinois Dong Chao, il s’est incliné 7-15 au premier tour. Une défaite qui a mis fin à son tournoi olympique.

Chao a été le premier à s'inscrire au pointage avec un peu plus d’une minute à faire au premier round. Les deux épéistes ont ensuite marqué une fois chacun.

À la reprise, l’athlète chinois a évité plusieurs attaques du Canadien, ce qui a créé des brèches pour attaquer. Il en a profité pour riposter et creuser l’écart à 8-3 en sa faveur. Le scénario est demeuré le même au troisième round. Le représentant de la Chine est demeuré en parfait contrôle. Marc-Antoine Blais-Bélanger a réussi quatre touches, sans toutefois inquiéter son adversaire.

Il bloque l'épée de son opposant.

L'escrimeur canadien Marc-Antoine Blais-Bélanger (à gauche)

Photo : Associated Press / Hassan Ammar

Le Québécois de 26 ans participait à ses premiers Jeux olympiques. Il avait obtenu son billet pour Tokyo en remportant la médaille d’or à l’épreuve de qualification de la zone des Amériques ce printemps.

Le Canada compte neuf escrimeurs à Tokyo, soit sa plus grande délégation depuis les Jeux de Pékin en 2008.

Rappelons que le Canadien Shaul Gordon a été éliminé par l’Iranien Mojtaba Abedini à son premier combat au sabre individuel samedi. Il en était à sa première présence olympique également.

Les titres olympiques aux États-Unis et à la France

La troisième participation aux Jeux a été la bonne pour Lee Kieffer. L'Américaine a remporté la première médaille olympique de sa carrière. Elle a été en avance pendant une bonne partie de la finale du fleuret, sauf que la représentante du Comité olympique russe, Inna Deriglazova, a réussi à égaliser la marque à 12-12 après avoir comblé un retard de 3 points. La championne à Rio n’a toutefois pu garder le rythme et a perdu 13-15.

La compatriote de Deriglazova, Larisa Korobeynikova, a été décorée de la médaille de bronze.

Le Français Roamin Cannone a dominé le Hongrois et champion du monde de 2019 Gergely Siklosi 15-10 en finale de l’épée. Les deux escrimeurs se sont longuement étudiés en début de duel où le Français a longtemps mené par un point. Cannone s’est forgé une avance de 3 points à 11-8, un écart qui n’allait plus diminuer jusqu’à la fin de l’affrontement.

L’Ukrainien Igor Reizlin a complété le podium.

À ne pas manquer