•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle olympique

Les Canadiennes l’emportent facilement sur les Australiennes en softball

Les joueuses canadiennes célèbrent en se tapant dans la main.

Les Canadiennes ont inscrit leur deuxième victoire du tournoi olympique en l'emportant 7-1 sur les Australiennes.

Photo : Associated Press / Jae C. Hong

Radio-Canada

L’équipe canadienne de softball a marqué six points tôt dans la partie pour filer vers une victoire convaincante de 7-1 sur la formation australienne, samedi, aux Jeux de Tokyo.

Il s’agit d'un deuxième gain au tournoi olympique après celui de 4-0 contre les Mexicaines en lever de rideau.

La lanceuse canadienne Sara Groenewegen a connu quelques difficultés en début de partie, mais a tout de même réussi à limiter les dégâts. Avec les buts remplis, les Australiennes ont profité d’un but sur balles pour ouvrir la marque en première manche et faire 1-0.

La formation canadienne n’a pas tardé à répliquer. Victoria Hayward a profité d’une erreur de l’équipe adverse sur une frappe de sa coéquipière Larissa Franklin pour croiser le marbre. Un double de Jenn Salling a permis aux siennes d’ajouter deux points supplémentaires avant que l’Australie effectue un changement de lanceuse.

Les représentantes de l’unifolié n’ont pas ralenti à leur retour au bâton. Janet Leung, Kelsey Harshman et Victoria Hayward ont toutes réussi à marquer. Harshman a ensuite inscrit son troisième point du match en quatrième manche pour porter le compte à 7-1.

Intraitables en défense, les Canadiennes ont su protéger leur avance jusqu’à la toute fin. La victoire a été ajoutée à la fiche de Jenna Caira, qui a remplacé Sara Groenewegen au monticule en deuxième manche.

La frappeuse Taylah Tsitsikronis avait alors deux prises contre elle et trois Australiennes se trouvaient en position de marquer. Caira est parvenue à retirer Tsitsikronis au bâton et a maintenu le rythme par la suite.

Je me sentais plutôt calme et en confiance. Je crois que, dans ces situations, je peux miser sur mon expérience. En même temps, mon équipe était derrière moi et je n’ai pas senti que toute la pression était sur mes épaules, a mentionné Caira.

Elle en a également profité pour lancer des fleurs à sa receveuse Kaleigh Rafter pour avoir dirigé avec brio les ajustements apportés à la défense canadienne. Tout le mérite lui revient. C’est elle le cerveau derrière tout ça, elle fait en sorte qu’on paraisse toutes bien sur le terrain.

Je suis si fière d'elle, elle a fait du bon travail pour les déstabiliser, a mentionné sa coéquipière Jennifer Salling. Le plus important, c'est qu'elle soit arrivée avec de la confiance. Tu pouvais ressentir son énergie et sa confiance. C'était très contagieux.

Les joueuses canadiennes avaient été limitées à un seul coup sûr dans leur défaite contre les Américaines. Elles affronteront les Japonaises dimanche, puis les Italiennes lundi pour conclure le tour préliminaire.

À ne pas manquer